Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Goscinny - Mai 68

Pour discuter des séries et des auteurs de BD franco-belge, des nouveautés aux grands classiques. Ce forum est orienté "grand public".

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede Cooltrane » 01/07/2013 10:12

Message précédent :
gill a écrit:
zourbi le grec a écrit:
gill a écrit:Quelqu'un peut me dire ce qui était si "dépassé" en mai 68 ?
A priori, pas Astérix ni Blueberry...
Dépassé dans le sens où ce n'est plus un art pour la jeunesse et que l'on peut aborder des sujets plus adultes (sexe, violence, politique ...). Si je lis un pilote du milieu des années 60 et un pilote du début des années 70, l'évolution est flagrante.
Je me suis mal fait comprendre. Je ne doute pas de cette évolution générationnelle et ne prône en aucune façon un certain conservatisme nostalgique, je me demandais juste quels étaient les exemples les plus flagrants de cette évolutions post-soixante-huitarde, histoire de fixer dans mon esprit la réalité concrète du progrès réalisé.

Quand je feuillette les BD de l'époque :
http://www.bdoubliees.com/journalpilote/annees/1968.htm
je vois des BD très "classiques" (Tracassin, Séraphin, Famille Bottafoin, Zoum le Martien, Archibald, Tony Laflamme, la forêt de Chênebeau...)
Mais aussi, déjà, des BD très "modernes" (Norbert et Kari, Submerman, Philémon, L'Aéromédon populaire, Grand Duduche, Valérian, RàB...)

Est-ce à dire que les premières étouffaient ou freinaient les secondes ? La jeune génération ne se reconnaissait plus dans ce type d'histoires ? Il fallait vraiment une révolution plutôt qu'une évolution progressive ?



Je crois que tu réponds toi-même àta question.... en dehors (et encore... ce premier album....) de Duduche (la série ultra-68-arde par excellence) de Cabu (qui avait déjà fait l'hilarante Potachologie avec Gosciny >> voir ci-sessous), toutes les séries citées dans ta seconde série sont arrivées post-68... Norbert de Goddard (qui avait déjà Martin Milan au Lombard) n'est pas vraiment révolutionaire non plus



Donc, même si il y a une révolution graphique chez certains dessinateurs de la nouvelle génération, il u-y a surtout un ton nouveau...
Pour bcp de gamin(e)s lisant Pilote (oui, je suis parfois surpris de voir des amies de mon âge connaitre des trucs que j'avais moi-même oublié), ce n'est pas qu'ils ne se reconnaissaient pas dans les séries... eux, ils suivaient ce qu'on leur proposait.... ou pas...


Donc, àmha, c'est pas une demande du lectorat, mais bien des auteurs
Mieux vaut tapis Persan volé que tapis volant percé (Uderzo.... et oui, pas Goscinny)
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 19264
Inscription: 30/09/2010
Localisation: Ohl.... enfin, BruxOhl..
Age: 58 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede sylvain- » 06/07/2013 12:10

zourbi le grec a écrit:
gill a écrit:Quand je feuillette les BD de l'époque :
http://www.bdoubliees.com/journalpilote/annees/1968.htm
je vois des BD très "classiques" (Tracassin, Séraphin, Famille Bottafoin, Zoum le Martien, Archibald, Tony Laflamme, la forêt de Chênebeau...)
Mais aussi, déjà, des BD très "modernes" (Norbert et Kari, Submerman, Philémon, L'Aéromédon populaire, Grand Duduche, Valérian, RàB...)

Est-ce à dire que les premières étouffaient ou freinaient les secondes ? La jeune génération ne se reconnaissait plus dans ce type d'histoires ? Il fallait vraiment une révolution plutôt qu'une évolution progressive ?

L'esprit de 68 ne commence pas exactement en 1968 et des auteurs comme Fred, Cabu, Gébé, Gotlib sont l'avant garde de cette nouvelle génération qui va s'imposer dans les années 70.
Pour donner des exemples une série comme Cinemastock d'Alexis et Gotlib est typique de cette évolution. On y voit une prostituée comme héroïne (la dame aux camelias) et une Sophie de la comtesse de Segur qui adore se faire fesser :D
Inconcevable quelques années plus tôt !
Idem pour le génial Time is money de Fred et du même Alexis dont l'humour absurde et délirant est très novateur :ok:

Goscinny a donné sa chance à de nouveaux talents mais il a été dépassé lorsque la bd s'est sexuée. Pour lui, le Pervers pépère de Gotlib c'était de la folie et un suicide professionnel.

Sinon le terme révolution est surtout symbolique et politique et je suis d'accord pour dire que la bd a connue plutôt une lente évolution. 1968 ne fut pas le passage de l’obscurité à la clarté comme disait Jacques Lang en parlant de 1981 :D


+1 :ok: sympa de citer le duo Alexis/Gotlib qui allait très loin pour l'époque.

René Goscinny, et c'est l'un de ses très grands mérite, à mis en branle une machine (quasi infernale) qui à finit par lui échapper totalement - En outre, il pensait sans doute garder le contrôle de tout cela avec ses "grands messes" éditoriales, mais sur le principe cette façon de gérer une équipe d'artiste n'était absolument plus en adéquation avec l'air du temps... air du temps qui était au débats intempestifs, à la démocratie participative voire folklorique et un tantinet bordélique :D c'était un "carcan" qu'il fallait faire exploser, beaucoup d'auteurs / dessinateurs se plaignaient en silence des réunions éditoriales, souvent pesantes, avec la figure tutélaire et imposante du "patron" René, réunions qu'ils redoutaient par dessus tout.

Le contrôle à été perdu pour tout le monde en somme et même si les choses sont rentrées dans l'ordre, l'aventure de la BD Française en est sortie grandit par cette floraison de "fanzines" sortit immédiatement après ... le cordon ombilical ayant été définitivement tranché, une indépendance de fait ayant été établie, des auteurs comme Gotlib, Bretecher, Mandryka etc.. n'ont eu d'autre choix que d'explorer jusqu'au bout une catégorie de phantasmes artistiques auquel il n'avaient pas accès auparavant... d'ailleurs c'est aussi une période de transition où l'auteur de "petit Mickeys" à commencé à se considérer comme un artiste à part entière..
chose inconcevable avant Mai 68 !
Avatar de l’utilisateur
sylvain-
BDétraqué
BDétraqué
 
Messages: 591
Inscription: 31/08/2012

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede gotlib-fan » 06/07/2013 17:38

sylvain- a écrit: [...] d'ailleurs c'est aussi une période de transition où l'auteur de "petit Mickeys" à commencé à se considérer comme un artiste à part entière..
chose inconcevable avant Mai 68 !


Ça a pas commencé un peu plus tard, qu'avec Metal Hurlant, ça ?...
Et je signe, saignant :
Stèque.
Avatar de l’utilisateur
gotlib-fan
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 3789
Inscription: 07/05/2009
Localisation: Rhagnagna
Age: 28 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede zourbi le grec » 06/07/2013 19:17

Tout à fait d'accord avec Sylvain.

Pour en revenir à 68, je pense que malgré les débordements comme le "tribunal" Goscinny, cela a été une très bonne chose pour la société et la bd.
Actuellement, il est de bon ton de taper sur 68 car c'est la génération suivante qui est au pouvoir mais je pense que l'on ne pouvait pas faire l'économie de 68 pour changer les mentalités.
Goscinny en a payé les pots cassés et c'est bien dommage car c'était un homme charmant mais le plus important, est que ses enfants turbulents de 68 reconnaissent leurs tords et tout ce qu'il a fait pour eux :)
Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde.
A. Camus
Avatar de l’utilisateur
zourbi le grec
BDGestiste Confirmé
BDGestiste Confirmé
 
Messages: 9561
Inscription: 23/11/2007
Localisation: Paris

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede nexus4 » 06/07/2013 20:03

gotlib-fan a écrit:
sylvain- a écrit: [...] d'ailleurs c'est aussi une période de transition où l'auteur de "petit Mickeys" à commencé à se considérer comme un artiste à part entière..
chose inconcevable avant Mai 68 !


Ça a pas commencé un peu plus tard, qu'avec Metal Hurlant, ça ?...

En deux. L'écho des savanes en premier, avec dissidence de Gotlib, Mandrika et Bretecher.
Avatar de l’utilisateur
nexus4
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 52443
Inscription: 18/08/2003
Localisation: Colonies Jupiter
Age: 54 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede HOCHET Gabriel » 06/07/2013 20:36

Bravo pour ce topic, vraiment très intéressant.... :ok:
DURA LEX QUE C'EST DE L'EX, ET PAF...
Mon blog "Crobards" http://gabrielhochet.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
HOCHET Gabriel
Abraracourcix
Abraracourcix
 
Messages: 24700
Inscription: 19/04/2009
Localisation: SouthMandy-Blairozland
Age: 71 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede JYB » 06/07/2013 22:04

zourbi le grec a écrit:Goscinny en a payé les pots cassés et c'est bien dommage car c'était un homme charmant

Charmant, Goscinny ? Drôle et toujours prêt à un bon mot quand il était en société, mais dans le travail ? L'as-tu connu et fréquenté pour dire qu'il était charmant ? Ce que je lis "en filigrane", dans certains témoignages d'anciens qui ont été présentés ici, ne le démontre pas tellement... En outre, il semble que tout n'ait pas été dit, et j'ai entendu autre chose que des louanges, sur son caractère et son comportement...
Mais peut-on donner un coup de projecteur sur la part d'ombre de Goscinny, même près de 40 ans après sa mort, et alors que tout le monde vante depuis toujours son talent et son génie...?
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 3214
Inscription: 18/05/2012

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede Cooltrane » 06/07/2013 22:17

sylvain- a écrit:
Le contrôle à été perdu pour tout le monde en somme et même si les choses sont rentrées dans l'ordre, l'aventure de la BD Française en est sortie grandit par cette floraison de "fanzines" sortit immédiatement après ... le cordon ombilical ayant été définitivement tranché, une indépendance de fait ayant été établie, des auteurs comme Gotlib, Bretecher, Mandryka etc.. n'ont eu d'autre choix que d'explorer jusqu'au bout une catégorie de phantasmes artistiques auquel il n'avaient pas accès auparavant... d'ailleurs c'est aussi une période de transition où l'auteur de "petit Mickeys" à commencé à se considérer comme un artiste à part entière..
chose inconcevable avant Mai 68 !


Evidemment, même si c'est un peu à coté dy sujet, Mai 68 est aussi passé à Bxl, mais en moins révolutionaire...

Les deux grandes Unifs Belges ont vécus des sorts très différents...

L'Univ Libre de Bxl (Les francs-maçons si vous voulez) à vécu des sit-ins et discussions fort semblables à ce qui se passait à la Sorbonne..

l'Univ Catho de Louvain à vécu son Wallen Buiten durant ces moments-là... Pour ceux qui ne savent pas, Louvain est la plus ancienne unif qui dispensait ses cours en langue française... mais depuis 1962 derrière le rideau de fer linguistique (supprimant à 400 000 francophones coincés derrière le droit normalement inaliénable de vivre sa langue comme il le faisait avant)... Du coup, plutôt un truc quasi-fascho, l'anti-thèse de 68... pas de révolution 68-arde chez eux, mais le besoin de se trouver un toit... ce qui fut fait dans les champs d'Ottignies et l'on a créé une ville nouvelle de zéro, sur des principes assez modernes (et pas nécessairement cathos)

Rapport à la BD B??
Les très cathos Casterman et Dupuis ont mit un peu de temps à s'adapter: fin des 70's avec (A Suivre) qui pille les Métal Hurlant... Dupuis: faudra attendre le Trombone Illustré... Par contre le Lombard (pas spécifiquement catho) avaient qqes longueurs d'avance avec Tintin Hebdo... (bon on est fort loin de ce qui se passe à Paris à l'époque)

En Flandre (déjà bien plus catho que les francophones), n'en parlons même pas
Mieux vaut tapis Persan volé que tapis volant percé (Uderzo.... et oui, pas Goscinny)
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 19264
Inscription: 30/09/2010
Localisation: Ohl.... enfin, BruxOhl..
Age: 58 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede Cooltrane » 06/07/2013 22:20

JYB a écrit:
zourbi le grec a écrit:Goscinny en a payé les pots cassés et c'est bien dommage car c'était un homme charmant

Charmant, Goscinny ? Drôle et toujours prêt à un bon mot quand il était en société, mais dans le travail ? L'as-tu connu et fréquenté pour dire qu'il était charmant ? Ce que je lis "en filigrane", dans certains témoignages d'anciens qui ont été présentés ici, ne le démontre pas tellement... En outre, il semble que tout n'ait pas été dit, et j'ai entendu autre chose que des louanges, sur son caractère et son comportement...
Mais peut-on donner un coup de projecteur sur la part d'ombre de Goscinny, même près de 40 ans après sa mort, et alors que tout le monde vante depuis toujours son talent et son génie...?



oui, j'ai parfois l'impression que le Gosc était plus proche de rédac colérique du journal Polite cher à Chichille que du saint que certains en ont fait...
Mieux vaut tapis Persan volé que tapis volant percé (Uderzo.... et oui, pas Goscinny)
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 19264
Inscription: 30/09/2010
Localisation: Ohl.... enfin, BruxOhl..
Age: 58 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede the frog » 07/07/2013 00:05

Cooltrane a écrit:
JYB a écrit:Mais peut-on donner un coup de projecteur sur la part d'ombre de Goscinny, même près de 40 ans après sa mort, et alors que tout le monde vante depuis toujours son talent et son génie...?



oui, j'ai parfois l'impression que le Gosc était plus proche de rédac colérique du journal Polite cher à Chichille que du saint que certains en ont fait...


JYB: Tout a fait car cela fait partie de ce que Goscinny fut. Il n'y a aucune raison de le sanctifier. Goscinny etait un homme comme les autres avec ses defauts et ses qualites. Apres tout, la biographie de Francois Truffaut n'epargne pas son cote arriviste, celle de Godard sur les vols qu'il a commis aux Cahiers du Cinema quand il y etait critique et celle d'Hitchcock sur comment il tenta de violer Tippi Hedren et finalement detruisit une carriere qui s'annoncait tres prometteuse. Et je considere Goscinny comme leur equivalent a la BD de ce que furent/sont (pour Godard) Truffaut et Hitchcock pour le cinema, un geant purement et simplement.

Cooltrane: J'ai pense exactement la meme chose en lisant les lignes de JYB. Il semble que Greg y ait mis une grande part de verite dans sa caricature de Goscinny. Apres tout, une caricature bien qu'etant une vision deformee met en avant les defauts les plus spectaculaires de la personne visee.
"Schtroumpfer, voilà ma devise!" Peyo
Avatar de l’utilisateur
the frog
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1746
Inscription: 14/11/2009

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede JYB » 07/07/2013 01:14

On dirait que vous flairez quelque chose, les gars...
Il est à craindre hélas que la colère (en outre amusante telle que traitée dans Achille Talon) ne soit qu'un défaut finalement mineur chez Goscinny, au sein d'une personnalité à la fois complexe et beaucoup moins charmante que ne l'affirme Zourbi le Grec.
Il est à craindre aussi que la "révolte" de certains dessinateurs de Pilote en mai 1968 ne vienne pas uniquement de l'ambiance soixante-huitarde, mais aussi d'un rejet de certains aspects de la personnalité de Goscinny. Du coup, pour compléter le tableau, d'autres motifs de toute cette affaire seraient peut-être à chercher ailleurs que dans l'aspect strictement socio-politique de l'époque...
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 3214
Inscription: 18/05/2012

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede zourbi le grec » 07/07/2013 08:28

JYB a écrit:On dirait que vous flairez quelque chose, les gars...
Il est à craindre hélas que la colère (en outre amusante telle que traitée dans Achille Talon) ne soit qu'un défaut finalement mineur chez Goscinny, au sein d'une personnalité à la fois complexe et beaucoup moins charmante que ne l'affirme Zourbi le Grec.
Il est à craindre aussi que la "révolte" de certains dessinateurs de Pilote en mai 1968 ne vienne pas uniquement de l'ambiance soixante-huitarde, mais aussi d'un rejet de certains aspects de la personnalité de Goscinny. Du coup, pour compléter le tableau, d'autres motifs de toute cette affaire seraient peut-être à chercher ailleurs que dans l'aspect strictement socio-politique de l'époque...

Attention, je n’idolâtre pas Goscinny et il est évident que c'était un être humain comme les autres avec des qualités et des défauts, et qu'il pouvait parfois ressembler à la caricature qu'en faisait Greg dans Achille talon.
On ne dirige pas une rédaction à coup de bons sentiments et les grands rédac chef comme Greg chez Tintin ou Delporte chez Spirou n'ont pas du se faire que des amis.
Par contre, pour moi l'oeuvre d'un artiste n'a rien à voir avec ses qualités humaines et c'est uniquement Goscinny l'artiste que je loue car c'était un humoriste de génie et un grand rédac chef qui a donné sa chance à toute une génération d'auteurs.
De plus, par rapport aux événements de 68, il est à noter que la plupart des protagonistes de ce tribunal révolutionnaire ;) ont fait leur mea culpa ce qui tend à prouver qu'ils se sentent coupables
Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde.
A. Camus
Avatar de l’utilisateur
zourbi le grec
BDGestiste Confirmé
BDGestiste Confirmé
 
Messages: 9561
Inscription: 23/11/2007
Localisation: Paris

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede Cooltrane » 07/07/2013 09:55

HOCHET Gabriel a écrit:Bravo pour ce topic, vraiment très intéressant.... :ok:


oui, c'est un des (sinon LE) meilleurs du moment

zourbi le grec a écrit:Actuellement, il est de bon ton de taper sur 68 car c'est la génération suivante qui est au pouvoir mais je pense que l'on ne pouvait pas faire l'économie de 68 pour changer les mentalités.


Je voudrais revenir sur ton intervention, au risque de faire basculer un peu le sujet sur la politique, mais...

La génération suivant, c'est la mienne (enfin la nôtre à deux ans près)... Mais le premier dont je sois conscient qui a véritablement remît le 68-ardisme en cause (à ma connaissance du mois), c'est Sarkonnard lors de la présidentielle de 2007... et désolé, c'est sa génération à lui qui est au pouvoir et il n'est ni 68-ard, ni 78-ard... Sinon, d'accord avec toi, que 68 fut surtout salvateur, pour ne pas dire sanitaire.
Mieux vaut tapis Persan volé que tapis volant percé (Uderzo.... et oui, pas Goscinny)
Avatar de l’utilisateur
Cooltrane
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 19264
Inscription: 30/09/2010
Localisation: Ohl.... enfin, BruxOhl..
Age: 58 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede nexus4 » 07/07/2013 10:05

Petit point de synthèse.

Auraient été présent à la réunion une douzaine de personnes "pratiquement toute la rédaction" ou "une trentaine d'auteurs" (Source Astérix Atlas) :
Giraud,
Mandrika,
Lob (source Charlier Jr.)
Christin,
Godard (source Gotlib, récit indirect)
Le Goff,
Nortier (source Mandrika)
...

Par contre pour le lieu, d'après les documents publiés, il y a deux possibilités :
Un bistrot de la rue des Pyramides (Charlier Sr.) et l'atelier de Poïvet (Source Astérix Atlas)
Avatar de l’utilisateur
nexus4
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 52443
Inscription: 18/08/2003
Localisation: Colonies Jupiter
Age: 54 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede JYB » 07/07/2013 10:11

Certains témoins étant encore de ce monde, il faudrait leur demander.
Quant au lieu de la rencontre, c'est à ma connaissance un bistrot du côté de la rue des Pyramides où se trouvait l'atelier de Poïvet (Atelier 63, au 10 de la rue des Pyramides). Le bistrot existe peut-être encore ; il suffit d'en chercher un aux alentours du 10 de la rue des Pyramides...
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 3214
Inscription: 18/05/2012

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede nexus4 » 07/07/2013 10:14

Ah, ce serait donc pour une mention topologique qu'apparait le nom de Poîvet. Aucune raison qu'il soit lui même physquement présent. Un peu comme si on disait "Il y a eu un hold-up chez le boulanger en bas de chez Tardi".
Avatar de l’utilisateur
nexus4
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 52443
Inscription: 18/08/2003
Localisation: Colonies Jupiter
Age: 54 ans

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede Genug » 07/07/2013 11:17

Sauf erreur d'autres sources encore sont pertinentes : les bios de Goscinny (surtout Ory et Guillaume & Bocquet) et Goscinny et moi de Bocquet.
Dans ce dernier -- petit clin d'œil aux deux auteurs du (feu ?) Bulletin Goscinny ! --, on a une interview de Loro, qui raconte dans quelles circonstances il a ramené Goscinny en voiture (à nuancer, donc, la porte du Café claquée par Goscinny...). Le Bulletin avait pourtant consacré un papier assez émouvant à tenter d'imaginer dans quel état d'esprit pouvait bien se trouver Goscinny lors du chemin qui aurait effectué à pied entre le Café et la rue de Boulainvilliers... ;)
--
“ God is a ludicrous fiction, dreamt up by inadequates who abnegate all responsibility to an invisible magic friend. ”
“ I remember trees. ”
Avatar de l’utilisateur
Genug
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 15019
Inscription: 14/11/2007
Localisation: Coquefredouille en semaine, Madila Bay le week-end. Where else?

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede JYB » 07/07/2013 12:59

Pareil que précédemment : si tu peux envoyer les scans des passages évocateurs (si ce n'est pas trop long)...
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 3214
Inscription: 18/05/2012

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede Genug » 07/07/2013 13:56

Pour les bios ça va être difficile au débotté, faudrait que je les relise. D'ailleurs les amateurs de Goscinny ont tout intérêt à lire, outre les deux citées plus haut, également René Goscinny : profession humoriste, qui a aussi un (court) chapitre « Mai-68 », dans lequel on lit cette déclaration de Godard qui lui a été faite à chaud par Goscinny : « Tous les dessinateurs sont des cons et il n'y en a pas un pour relever l'autre ! » On en pense ce qu'on veut, mais à tout le moins l'auteur de cette sentence avait une incontestable pratique du métier en question... :lol:
Quant au Bulletin Goscinny, voici le rectificatif paru dans le numéro 7 (l'article initial n'a plus grand fondement puisqu'on sait qu'il décrit une situation qui ne s'est pas produite) :
BDG.jpg
--
“ God is a ludicrous fiction, dreamt up by inadequates who abnegate all responsibility to an invisible magic friend. ”
“ I remember trees. ”
Avatar de l’utilisateur
Genug
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 15019
Inscription: 14/11/2007
Localisation: Coquefredouille en semaine, Madila Bay le week-end. Where else?

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede Alexander » 07/07/2013 16:24

10 rue des pyramides2.jpg
10 rue des pyramides2.jpg (168.63 Kio) Vu 919 fois

L’entrée du 10 rue des Pyramides (Google).
Comme on le voit, ce ne sont pas les bistrots qui manquent dans ce quartier. Mais lesquels existaient déjà en 68 ? Très certainement la brasserie qui est tout a fait à droite et qui se nomme « La rotonde des Tuileries ». Quant à ceux de part et d’autre de la porte et qui ont un look récent, il faudrait un vieil annuaire...
Avatar de l’utilisateur
Alexander
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1281
Inscription: 12/05/2012
Localisation: Pauillac, St-Emilion, Fitou...

Re: Goscinny - Mai 68

Messagede JYB » 07/07/2013 16:52

Alexander a écrit:
10 rue des pyramides2.jpg

L’entrée du 10 rue des Pyramides (Google).

Si les voitures électriques (voir le parking en avant-plan) avaient existé en mai 1968, Goscinny et Charlier n'auraient pas eu de difficultés, à cette époque de pénurie d'essence, pour venir au café et en repartir...
JYB
Auteur
Auteur
 
Messages: 3214
Inscription: 18/05/2012

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bande Dessinée Franco-Belge

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités