Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD
  1. n°1

    Thorgal Saga
    2. Wendigo

    Le Lombard Parution: 26/01/2024 75 votes

    Naviguant vers leurs terres depuis le pays Qâ, Thorgal, Aaricia et Jolan se retrouvent pris au beau milieu du conflit qui oppose le Peuple de l'Eau et celui de la Forêt. Leurs divinités respectives sont maintenant déchaînées, et rien ne pourra plus entraver le chaos de la guerre. Sauf, peut-être, une flèche taillée dans l'Arbre de Vie, tirée sur le[…]

  2. n°2

    Saint-Elme
    5. Les Thermopyles

    Delcourt Parution: 24/01/2024 73 votes

    Les mensonges de Stan au cimetière entraînent une cascade de conséquences. Gregor se penche sur le rôle joué par Félix Morba le soir du massacre à la ferme. Marqué par les derniers mots de Kémi, le Derviche préssent une catastrophe, tandis qu'à la Vache Brûlée, le fantôme d'Hélène Mertens se confie à Franck. La nuit tombe sur Saint-Elme ; c'est l'heure[…]

  3. n°3

    Wild West (Gloris/Lamontagne)
    4. La boue et le sang

    Dupuis Parution: 05/01/2024 61 votes

    Toujours sur la piste du « tueur-scalpeur », Wild Bill, Calamity Jane et Charlie Utter découvrent que le mystérieux meurtrier, enfant, a probablement été lui-même scalpé par des Indiens qui ont en outre assassiné ses parents... Pendant ce temps, Graham, employeur du trio et chef de l'Union Pacific, accueille les Buffalo Soldiers, soldats noirs qu'il[…]

  4. n°4

    Le combat d'Henry Fleming

    Dupuis Parution: 09/02/2024 60 votes

    Et vous ? Quel genre de types êtes-vous pour foncer têtes baissées vers votre propre tombeau ? Des surhommes magnifiques ou des abrutis inconscients ? » Printemps 1863. Sur les rives du Rappahanock, État de Virginie, 190 000 soldats américains s'affrontent dans le chaos mortifère d'une guerre civile fratricide. Les uns portent l'uniforme gris, les[…]

  5. n°5

    La neige était sale

    Dargaud Parution: 26/01/2024 58 votes

    Frank est le fils de Lotte, tenancière de la maison close que fréquentent les forces d'occupation de cette ville moyenne d'Europe de l'Est jamais nommée, figée dans les pénuries, le froid et la sourde horreur des années de guerre. Il a 17 ans et les filles n'ont plus de secrets pour lui, puisqu'il a les pensionnaires de sa mère à disposition. Sans[…]

    Yovo Le 03/03/2024 à 17:38:42

    Je n’avais jamais entendu parler du roman « La neige était sale ». Et comme le relève J.L. Fromental dans sa postface, cet ouvrage présente des analogies avec « L’étranger » d’Albert Camus. Âpre et rugueux, le récit de Georges Simenon heurte, dérange, questionne. Et sa trame aride possède effectivement une dimension existentialiste.

    Ancrée dans un passé incertain mais familier, l’intrigue se développe au cœur d’une France vaincue, étrillée, annexée. Un contexte de guerre d’autant plus dérangeant qu’il reste volontairement flou. La présence inquiétante de l'ennemi, désigné comme « les occupants », crée pour les protagonistes un climat d’angoisse et de paranoïa permanente, empiré par de rudes conditions hivernales.

    Il aurait alors été facile d’imaginer dans ce nouvel ordre sinistre l’émergence d’un personnage charismatique et vertueux prêt à combattre la tyrannie.

    Au contraire, le jeune Franck Friedmaier n’a rien d’un héros. Fils privilégié d’une mère maquerelle influente, il est un homme malfaisant, cynique et vicieux. Indifférent, borderline, se croyant plus malin que les autres, il considère ces temps misérables comme une opportunité pour commettre impunément et sans discernement les pires exactions en s’enfonçant inexorablement vers l’irréparable.

    Alors que tout espoir de rédemption semble impossible pour lui, une révélation insoupçonnable, quasi christique, agira comme une étincelle lumineuse au plus obscur de son être.

    Je ne peux juger l’adaptation en elle-même. En revanche, je n’ai aucun doute sur l’implication totale des auteurs. Même s’il m’est arrivé de trouver le dessin de Bernard Yslaire un peu appuyé sur certaines cases, son trait donne des gueules étonnantes de vie aux acteurs et sait parfaitement rendre cette ambiance un peu malsaine de capitulation décadente. Son portrait de Franck notamment, très androgyne, est saisissant.

    Au texte, J.L. Fromental construit sa narration avec quelques ellipses et ruptures de rythme, mais l’ensemble est pleinement maitrisé. Ces choix qui pouvaient sembler contre-intuitifs s’avèrent payants à la fin et confirment toute l’expérience du scénariste.

    Une bande dessinée puissante, particulièrement sombre, qui renvoie à d’autres grandes œuvres dystopiques.

    Amaterasusanowo Le 03/03/2024 à 13:46:48
    Beetle & les Hollowbones - Tome 1 - Volume 1

    L'univers, les chara designs, l'histoire, tout est fait pour nous entraîner ! Cette BD est déjà magnifique de par le dessin, mais en plus l'histoire est très touchante et je suis persuadée que les émotions transcrites sauront résonner avec celles des ados notamment. Pour résumer : amitié (et plus), aventure, confiance en soi, magie.

    Amaterasusanowo Le 03/03/2024 à 12:32:07
    Mauvais monstre - Tome 2 - Tome 2

    Une super suite à cette série, où l'on en apprend plus sur l'univers et les personnages. On continue à s'attacher à eux, et on ressort très frustré de la BD parce qu'il y a encore plus de questions sans réponses ! Vivement la suite.

    Erik67 Le 03/03/2024 à 09:04:02

    Je vais un peu être sévère dans cet avis alors que j'aime véritablement l'auteur Grégory Panaccione par rapport à ses productions passées. Mais bon, vous me connaissez, je ne fais pas dans la complaisance bien au contraire.

    En effet, l'auteur nous ressort dans une version colorisée et plus structurée ce qu'il avait déjà produit il y a 10 ans dans « Match ». J'aimerais bien un nouveau plat pour la découverte et non du réchauffé.

    Par ailleurs, je ne suis pas certain que de mettre la tête et le pif rouge d'un Gérard Depardieu puisse rencontrer l'adhésion du public notamment féminin. Oui, comme le Président de La République, on peut dire que c'est un grand artiste qui a beaucoup apporté à la France mais je ne suis pas sûr que tout le monde soit de cet avis.

    Moi, par exemple, je ne peux plus voir sa tête aussi sympathique soit 'elle et encore moins dans une BD. Ce n'est plus trop vendeur. A bon entendeur, salut !

    Sur le fond, il y a des gags qui font mouche autour de la pratique du tennis et d'autres qui me sont apparus comme un peu stériles. Cela peut toutefois toucher un public de passionné de ce sport individuel qui ne rate pas Roland Garros ou l'open d'Australie.

    Zablo Le 02/03/2024 à 17:21:11
    Blueberry - Tome 23 - Arizona love

    Plus que de l'amour...

    Depuis longtemps on fantasmait sur les femmes de la série. Amoureux frustré, jamais Blueberry n'avait réussi à conclure avec l'une d'entre elles. Devenu riche, débarrassé de la plupart de ses soucis, il a maintenant l'occasion de retrouver la femme de ses rêves : Chihuahua Pearl, plus ravissante que jamais.

    Mais, il reste un problème de taille... Chihuahua Pearl est en passe de se marier dans le Nouveau Mexique...

    Cet album est un point tournant de la saga Blueberry. Déjà parce que Giraud doit finir seul l'album seul, Charlier étant décédé en 1989.

    Le trait de Giraud évolue, à l'économie. Il gagne cependant en clarté, en efficacité, rehaussant les silhouettes des personnages principaux et faisant un effort particulier sur les ombres. Finit le festival des hachures et des aplats noirs anguleux, qui faisait le charme du Spectre aux balles d'or. La mise en couleur, de Florence Breton, plus discrète et moins fauviste, se détache également de la colorisation originale.

    De plus, Chihuahua Pearl emprunte à Blueberry le rôle principal (entre autres), introduisant et clôturant l'album. Presque un changement de paradigme, quoique le style de Blueberry, emprunté au western spaghetti, autorisait déjà les intrigues annexes, autour de personnages secondaires.

    Son mariage gâché, une nouvelle fois, Chihuahua Pearl doit faire ses propres choix... Est-ce que ce sera Blueberry, coup de foudre d'un soir et maintenant plein aux as, qui l'invite pesamment dans son « aiguille creuse » à lui ? Prendra-t-elle son indépendance, traçant son propre chemin, comme elle avait déjà pu le faire auparavant ? Ou bien choisira-t-elle Stanton, qui lui offre depuis longtemps confort et douceur de vivre, mais dans une colère terrible depuis qu'elle s'est fait kidnapper ?

    Tout ce que l'on peut dire, c'est que ce sera, à l'image de la relation de Charlier et de Giraud...

    ...une ode à la volonté libre et à l'amitié.

    Zablo Le 02/03/2024 à 17:19:53
    Blueberry - Tome 22 - Le bout de la piste

    Il est temps de liquider quelques figurants...

    Le scénario de cet album me laisse pantois. La BD m'est même un peu tombé des mains. Peut être que c'est dû à une forme de train train quotidien, l'opus faisant écho à d'autres volumes antérieurs, comme le tome 5 notamment... Peut-être que la série s’essouffle aussi un peu, les albums paraissant de plus en plus rarement.

    De plus, les personnages sont très bavards, alors qu'on a eu le temps d'en oublier certains... Car l’œuvre de Charlier et de Giraud est désormais très riche, complexe. Cela en devient un peu fastidieux de tout suivre.

    Mais ne jetons pas le whisky dans l'eau de la rivière... Certains éléments de l'album valent qu'on le lise.

    Le retour d'Angel Face par exemple, cet tueur professionnel dont les stigmates du visage, rongé par le feu, décuplent sa haine de Blueberry. Terrible, il nous réserve une fusillade digne de ce nom.

    La peur et l'humiliation de Kelly nous procure également un plaisir coupable, après ce qu'il a fait subir à notre tête brune préférée.

    De cette manière, les protagonistes du complot contre Grant tombent peu à peu...

    ...On ne les plaindra pas.

    Zablo Le 02/03/2024 à 17:18:39
    Blueberry - Tome 21 - La dernière carte

    La révolution au Mexique...

    De retour à Chihuahua, notre anti-héros se met à la recherche de Vigo, sa « dernière carte » pour prouver sa bonne foi auprès de Grant.

    Bien sûr, les choses ne se passent pas comme prévu... Blueberry est coutumier du fait. Emprisonné puis condamné à mort (décidément...), mais cette fois-ci avec ses acolytes, les éternels Mc Clure et Red Neck, c'est finalement une nouvelle révolution qui les sauve...

    Toujours, Charlier fait du neuf avec du vieux... Et pourtant, c'est sûrement l'un des albums de Blueberry que je préfère, parce que la maîtrise des deux auteurs est là. Peut-être aussi parce que je retrouve certaines sensations des western spaghetti en lisant cet album : l'humour, la radicalité du scénario et de l'esthétisme, une forme d'anarchisme et même un certain lyrisme... Cathartique.

    D'ailleurs, le trio central est toujours aussi désopilant. Les intrigues complexes et fouillées, tissées par Charlier, tiennent la route, avec un volte-face scénaristique permanent. Des personnages s'invitent également dans l'univers de Blueberry : Lulu Belle (encore une femme double), « El Tigre » (dont le surnom prend tout son sens en fin d'album)...

    Surtout, il y a des scènes d'action d'anthologie, comme il y en avait pas eu depuis plusieurs albums : l'évasion de Vigo donne lieu à un festival de fusillades, parfois violentes, avec de terribles explosions, des coups de poker, des chevauchées frénétiques et autres cascades virevoltantes...

    Certes, les dessins de Gir et l'encrage sont moins approfondis, Blueberry passant même pour un bellâtre parfois. Mais ce que les décors et les visages des personnages perdent en hachures, ils le gagnent en clarté, en lisibilité.

    Les aplats de couleur en fond, bleu et rouge, viennent d'ailleurs souligner la tension scénaristique. C'est aussi la couleur qui reflète l'appétit de l'or, celui d'El Tigre notamment, qui lui dévore les yeux.

    Au final, le coup d’État ne semble pas changer grand chose pour la population. Mais...

    ...permet à Blueberry de prendre un nouvel envol.

    franp Le 02/03/2024 à 15:33:41
    Le sommet des dieux - Tome 1 - Volume 1

    J'ai trouvé cette série beaucoup trop lente ; beaucoup trop bavarde. La montagne est finalement presque un personnage secondaire tellement l'enquête est développée. Raccourcir tout ça d'une bonne moitié aurait été une bonne idée.

    addrr Le 02/03/2024 à 15:19:42

    Toutes les histoires sont bonnes, c’est généralement l’avantage des anthologies. J’ai fait le plein de fun, de gore et de foutage de g. sur les USA ^_^

    franp Le 02/03/2024 à 14:22:17
    Le sentier des hommes - Tome 1 - Éternités

    Seuls les deux premiers tome de cette série semi-mythologique sont intéressants. Les deux derniers tomes, qui mêlent histoire et mythologie, ne valent pas le détour.