Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
  1. n°1

    Lucky Luke (vu par...)
    3. Wanted Lucky Luke

    Lucky Comics Parution: 09/04/2021 177 votes

    Alors qu'il vient d'être attaqué par un chasseur de prime, Lucky Luke découvre qu'il est recherché pour meurtre et sa tête mise à prix ! Pas le temps de digérer la nouvelle qu'il se retrouve à secourir un convoi de bétail en bien mauvaise posture, mené par trois sœurs aussi belles qu'intrigantes. Gentleman comme toujours, Lucky Luke se propose de les[…]

  2. n°2

    Undertaker
    6. Salvaje

    Dargaud Parution: 27/08/2021 141 votes

    Dans L'Indien blanc, Sid Beauchamp était chargé par Joséphine Barclay de retrouver la dépouille de son fils, Caleb, réduit en esclavage par les Apaches et enterré au coeur des terres interdites d'Arizona. Pour mener à bien cette mission, il a fait appel à Jonas Crow, son ami de jeunesse devenu croque-mort. Ce qu'il ne lui a pas dit, c'est qu'il a lui-même[…]

  3. n°3

    Les 5 Terres
    5. « L'objet de votre haine »

    Delcourt Parution: 06/01/2021 140 votes

    Tandis qu'Astrelia est ramenée contre son gré à Angleon, le roi Mederion a fait enfermer les étudiants qui étaient venus discuter avec lui librement. Non seulement cette décision révolte Terys et le Conseil, mais elle décide également les étudiants les plus révolutionnaires à passer à l'action.

  4. n°4

    Urban
    5. Schizo robot

    Futuropolis Parution: 05/05/2021 128 votes

    Luc Brunschwig signe avec Urban une grande série d'anticipation. Dans un futur pas si lointain, il nous convie à Monplaisir, le plus grand parc d'attraction de la galaxie où tout fait l'objet d'un jeu... même la mort. Avec Urban, comme dans Les Enfants de Jessica, il pointe du doigt les dérives de notre société. Roberto Ricci donne corps et vie au[…]

  5. n°5

    On Mars_
    3. Ceux qui restent

    Daniel Maghen Parution: 04/03/2021 125 votes

    Fin de la trilogie ! La planète-prison se révolte : une grande fresque de science-fiction et d'anticipation politique. Sur la planète-prison qu'est devenue Mars, la situation devient hors de contrôle : Rojas, le chef de l'Eglise syncrétique, lance une dernière croisade pour s'emparer de la colonie martienne. Avec l'arrivée des nouveaux prisonniers[…]

    faune e Le 27/09/2021 à 12:44:15
    Les conquérants de Troy - Tome 3 - La Bataille de Port-Fleuri

    foret. jungle, heroine belle.
    les origines de troy
    Dessin bien mais parfois pas bien.
    Bonne série, a finir.
    ____________________________

    faune e Le 27/09/2021 à 11:49:22
    Les compagnons du crépuscule - Tome 3 - Le dernier chant des Malaterre

    J'adore tellement cette série
    moyen age
    humoiur
    beauté des corps
    un vrai bijou cette série
    __________________________________________

    faune e Le 27/09/2021 à 11:32:58
    Alexe - Tome 1 - L'imprévu

    Bilan pour les 2 premiers.
    Le premier s'en sort, de l'action, ex urss.... oui c'est classique.

    On a une héroine assez forte plutot belle, sexy. On ne sait rien d'elle mais au est qu'au début.

    Le deuxième première partie elle parait assez absente. Il y a 2 femmes a suivre en même temps on pourrait se perdre. Epérpns qu'elle serra plus présente.

    A part ça jolie dessin.

    Erik67 Le 27/09/2021 à 08:04:19

    C'est une histoire vraie qui se situe trente années avant la fin de l'esclavage aux Etats-Unis. On se rend compte que même dans le Nord, les blancs étaient assez racistes. Certes, l'esclavage avait été aboli dans ces états mais les noirs n'avaient aucune considération et aucun droit et notamment celui de l'enseignement.

    Quoi de plus normal que d'enseigner à tous les hommes et les femmes de la terre de nos jours ! C'est grâce à l'instruction que l'humanité progressera et on évitera peut-être la bêtise humaine qu'est le racisme.

    Il est intéressant de constater que ce qui choquaient le plus les blancs étaient de petites filles inoffensives qui allaient pouvoir un jour s'insérer dans la population en accédant à l'instruction et la connaissance. Il y aura des épisodes assez désolants dans leur volonté de mettre fin à cette école et surtout à cette idée. Cela ne se terminera pas forcément bien sur le court terme. Les idées par contre ne meurent jamais.

    On voit malgré tout que cela précipitera un jour ce pays dans la guerre civile. Cependant, il faudra encore une bonne centaine d'années pour que la ségrégation cesse dans ce pays et que les noirs puissent avoir les mêmes droits que les citoyens blancs. L'élection du président Obama a été un moment de symbole assez fort même si balayé par la suite par l'affreux Trump marquant presque un retour en arrière dans l'idée d'une race supérieure.

    Rien à redire sur la narration qui est parfaitement fluide avec un récit plutôt simple à comprendre. On ne sera pas noyé dans des détails inutiles. Un mot sur le dessin pour dire qu'il fera dans la simplicité également tout en apportant une petite touche de fraîcheur.

    Sinon, on se souviendra de cette école de Canterbury et comment la population de l'époque avait réagit face à de petites filles noires désireuses d'apprendre la connaissance du monde. Elle avait envahi cette école comme plus tard, ils envahiront le Capitole pour ne pas accepter la démocratie. Toujours les mêmes !

    Erik67 Le 27/09/2021 à 08:03:08

    C'est surtout l'histoire du Nikolai Bystrov qui était un soldat soviétique qui est devenu le garde de corps personnel du commandant Massoud.

    Dit comme cela, sachant ce qui est arrivé au Lion du Panshir, ce n'est pas une référence sauf qu'il n'était pas dans les effectifs à ce moment précis où l'organisation terroriste Al-Qaïda a massacré ce héros quelques jours avant le 11 septembre 2001. Du coup, c'est basé sur le regret de ne pas pu l'avoir sauvé.

    J'ai trouvé ce récit assez passionnant à suivre d'autant que c'est une histoire vraie. On verra d'ailleurs un dossier documenté avec photos à la fin de l'album comme pour attester de l'authenticité des dires.

    J'ai toujours éprouvé du respect et de la sympathie pour le combat de Massoud qui était un vrai dirigeant sage qui aurait pu sauver l'Afghanistan. On va voir que les russes se sont véritablement cassé les dents à un moment où les américains ont également perdu la partie après 20 années de guerre.

    Pour autant, c'est toujours le peuple afghan qui est perdant au bout du compte. Le conflit avec l'URSS a fait par exemple entre 500.000 et 2 millions de morts contre 14.453 soldats soviétiques tués.

    C'est une BD qui permet de comprendre un peu l'histoire mouvementée de ce pays qui fait tant parler de lui de nos jours.

    Saigneurdeguerre Le 26/09/2021 à 22:08:21

    Village de Folies. Août 1931.
    Madeleine a six ans. Elle adore lire. Elle est fille d’instituteurs. Son père et sa mère pour éviter d’être séparés à la fin de leurs études à l’école normale ont accepté d’être envoyés là où personne ne voulait aller : dans la Somme, terre dévastée ô combien meurtrie par la Grande Guerre.
    Là, elle s’acoquine avec les garçons du village les moins recommandables aux yeux de sa mère qui est leur institutrice. Ils la mettent au défi de se joindre à eux pour participer à un jeu dangereux : désamorcer un obus non explosé, pour en vendre le cuivre, matière première très recherchée. Des obus comme ça, on dirait qu’il en pousse partout dans la région puisqu’ils y ont été semés par millions…

    Critique :

    Parfois, il n’est pas nécessaire d’inventer une histoire extraordinaire. Il suffit de faire parler ceux qui les ont vécues. C’est le cas de Madeleine Riffaud. Lorsqu’elle était jeune, elle a pris part à un réseau de résistance. Ce qui nous paraît tellement extraordinaire, à nous, aujourd’hui, lui semblait au contraire tout à fait normal à son époque. Était-ce si normal que ça ? Non ! L’immense majorité des jeunes de son âge ne se sont pas impliqués comme elle l’a fait.
    Pour rapporter son histoire, il a fallu d’abord la convaincre qu’il était indispensable qu’elle confie ses souvenirs avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils ne soient perdus à jamais. Les auteurs retracent cela très bien dans la version « tirage de tête » (999 exemplaires numérotés) sous forme d’illustrations et de texte en supplément à la fin de l’album. Ils y précisent aussi les portraits des principaux protagonistes. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié.
    Sachez que les aventures de Madeleine ne sont pas complètes avec ce premier album. Il y aura forcément un second tome… Et peut-être davantage car l’album se termine alors qu’elle entre enfin dans un groupe de résistants… et la guerre ne fait que commencer… Sans oublier que la vie aventureuse de Madeleine ne s’est pas achevée à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

    Les auteurs ont pris le parti de n’utiliser qu’une famille de couleurs dans les tons bleu-gris qui confère à l’ensemble une solennité de par ses tons froids… L’époque manquait cruellement de chaleur. Cela rappelle les photos en noir et blanc ou sépia, mais cette tonalité bleue confère une grande élégance à l’ensemble. Les dégradés sont magnifiques. Dominique Bertail a fait de l’excellent travail ! Mais comme j’ai envie de me montrer cruel, je vais jeter une pierre dans son joli jardin : un mauvais point pour le dessinateur qui représente en mai 1940 des Stukas modèle G équipés de canons de 37mm en guise de mitrailleuses. Ces Stuka-là seront le dernier modèle de cet avion de combat de bombardement en piqué à être produit. Les premiers G n’apparaitront qu’à partir de 1942. Que cette remarque ne gâche pas votre plaisir et ne vous empêche nullement d’apprécier l’ensemble de cette BD qui, je l’espère, connaîtra une longue vie et sera lue par les plus jeunes qui voudraient se faire une idée de ce qu’à pu être l’occupation, en particulier pour des adolescents.

    kergan666 Le 26/09/2021 à 19:56:35
    Les dominants - Tome 3 - Le choc des mondes

    je suis totalement du même avis que thieuthieu79
    il y a un sentiment d'inaboutit à la fin de l'album.
    peut être il y aura t'il une suite pour répondre aux questions en suspends.
    dommage car la qualité des dessins est là.

    bd.otaku Le 26/09/2021 à 18:58:25

    Fabcaro, je le connaissais par son roman « Le Discours » mais je n’avais encore jamais lu de ses bandes dessinées. Mon œil a été attiré par la superbe couverture noire élégante et son empreinte digitale argentée. La tonalité polar classieux était donnée… mais légèrement remise en cause par la citation de la quatrième de couverture ! Et le tout sous plastique ! Il n’en a pas fallu plus pour piquer ma curiosité et me décider à l’acheter…
    *
    On a trois styles différents qui s’entrelacent : un dessin de facture plutôt classique en couleur avec l’apparence de l’aquarelle (mais sans doute réalisé à l’ordi) et un cerné noir ; des cases au trait plus fin en noir et blanc et lavis de gris-bleu et enfin des vignettes sur fond beige qui délimitent les cases dans un mode dessin de presse ou d’humour. A ces trois styles correspondent trois réalités : celle du western que tournent Stanley et son équipe dans lequel joue Betty Pennyway ; puis celle de l’enquête d’Hernie Baxter et enfin le moment de l’écriture où Fabcaro se met en scène ainsi que son entourage proche (son éditeur, ses filles et sa « charmante » voisine) ; On peut ainsi admirer diverses facettes du talent du dessinateur.
    *
    Mais c’est du Fabcaro alors ça dérape et ça part dans tous les sens ! A ces trois « lignes » initiales viennent s’ajouter des pages de roman-feuilleton détournées, un montage photo dans lequel James Dean joue les guest-stars de luxe et des publicités parodiques. Et le scénario est à l’aune du graphisme ! S’il respect les codes du polar en apparence, il vire rapidement à l’humour Monty Python ! Le crime horrible commis est un dessin de bite sur la joue de l’actrice principale, l’enquêteur manque de se faire tuer avec une barquette de moussaka congelée, l’identité du coupable est dévoilée à la page 13 ! Mais le sel de l’histoire est justement dans ce pot-pourri (le mot satire ne signifie-t-il pas étymologiquement mélange ?). On ne sait jamais quel sera le prochain délire de l’auteur et il nous surprend constamment. On passe du gros comique de répétition à la recette de l’endive au jambon ; de la parodie du thriller à une réflexion bien plus nuancée sur le quotidien de l’artiste de bande dessinée qui n’a pas manqué de m’évoquer « La Femme papillon » de Grégory Mardon ou le « Oleg » de Peeters … dans un patchwork d'éclats de rires !
    *
    Ça faisait longtemps que je n’avais pas autant ri à la lecture d’un album et ça fait du bien dans ce climat morose ! Les œuvres de Fabcaro font office d’anxiolytiques ! A consommer avec jubilation !

    Saigneurdeguerre Le 26/09/2021 à 18:08:00
    Monsieur Vadim - Tome 2 - Supplément frites et sulfateuse

    Au terme du premier tome des aventures de monsieur Vadim, nous l’avons laissé en bien fâcheuse posture, suspendu à l’arbre d’où il s’apprêtait à accomplir sa mission de tireur d’élite sur trois cibles fort antipathiques et extrêmement puissantes dans la région de la Côte d’Azur. Avoir vu son petit-fils parmi les invités l’a complètement déstabilisé, au propre et au figuré.
    Dans le parc où a lieu la cérémonie de mariage de la fille du boss, mafieux d’entre les mafieux, c’est la panique ! Mayo qui l’attend à l’entrée du parc en voiture prend peur lorsqu’il voit la foule des invités surgir en hurlant. Il démarre et, en trombe, vient s’encastrer… dans la limousine conduite par quelqu’un qui a un œuf de dinosaure à peler avec lui…

    Critique :

    Voulez-vous de l’action ? De l’humour ? Du suspense ? Des intrigues ? Un dessin cocasse et dynamique ? Des couleurs variées et parfaitement adaptées aux circonstances ? Alors, n’hésitez pas ! Si ce n’est pas encore fait, procurez-vous le premier tome des aventures de Monsieur Vadim avant de poursuivre avec celui-ci. Et si vous faites partie des bienheureux qui ont eu l’occasion de suivre les heurts et malheurs (surtout pour les autres) de notre tranquille pépé dans ce premier volume, le deuxième va enfin mettre un terme aux angoissantes questions que vous vous posez. Oui, il s’agit bien d’une fin… Ou plutôt d’une conclusion car ce serait dommage que les auteurs en restent là avec ce magnifique personnage de légionnaire retraité ayant subi un AVC, martyrisé par l’arthrose et des souvenirs tragiques. Ce personnage en or mériterait de vivre encore bien des aventures… Malgré lui, bien sûr !
    J’espère que Gihef, Morgann Tanco, Cerise et la collection Grand Angle m’entendent et ne se limitent pas à ces deux excellents albums des truculentes aventures de Monsieur Vadim, un paisible retraité qui n’aspire qu’à vivre en paix avec son petit-fils et auquel le lecteur s’attache très vite ! Tout comme à Mayo, ce jeune que les féées ont oublié à la naissance et qui n’a connu que déboires depuis son entrée à l’orphelinat. Il se contente de peu de choses et le fond est bon. On peut dire qu’entre Vadim et lui des liens se tissent même si Mayo a l’art de commettre des gaffes… Pour notre plus grand plaisir !

    Eric DEMAISON Le 26/09/2021 à 17:06:43
    Nic Oumouk - Tome 1 - Total souk pour Nic Oumouk

    Une vraie découverte dans la bibliothèque de quartier. L'histoire d'un attachant collégien de quartier qui frôle la délinquance mais est sauvé par un super héros. Jubilatoire, drôle, rythme de l'histoire effréné, dialogues tordants et pourtant tout cela sonne juste. Vraiment très bien, à conseiller aux profs de français pour ouvrir leurs élèves à la BD.
    Manu Larcenet est vraiment un grand de la BD!