Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

BOB MORANE

Pour discuter des séries et des auteurs de BD franco-belge, des nouveautés aux grands classiques. Ce forum est orienté "grand public".

Re: BOB MORANE

Messagede Croaa » 12/06/2019 10:39

Message précédent :
Mais pourquoi vouloir tant respecter ces soit-disant "codes" ?
Spirou a évolué et je pense que personne ici n'a reproché le traitement de Spirou par Franquin alors qu'à mon sens il l'a beaucoup fait évoluer.

Alors quoi ? Un personnage ne pourrait pas évoluer ?
Ce serait triste à mon sens.
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
Présumé coupable
Présumé coupable
 
Messages: 27731
Inscription: 21/04/2003
Localisation: Sur un volcan !
Age: 49 ans

Re: BOB MORANE

Messagede marone222 » 12/06/2019 11:23

Si bien sur, les personnages doivent pouvoir évoluer. Et il est vrai que Spirou en est un bon exemple : Franquin, Fournier, Tome et Janry, c'est plutot réussi.
Mon point est que les lecteurs doivent pouvoir choisir en connaissance de cause. Et le BM de Luc, même s'il reprend certains codes de la série mère, n'est pas une simple évolution mais une rupture. Cela aurait été plus transparent de la part de l'éditeur de le présenter comme tel.
Je tiens à préciser que contrairement à ce qui a été écrit plus haut, je trouve que Luc et Decoudray sont des auteurs de talent et qu'ils n'ont pas démérité sur ce diptyque.
Avatar de l’utilisateur
marone222
BDévore
BDévore
 
Messages: 2116
Inscription: 07/07/2004
Localisation: Paris 17
Age: 52 ans

Re: BOB MORANE

Messagede L'Ombre Jaune » 12/06/2019 12:10

marone222 a écrit:Si bien sur, les personnages doivent pouvoir évoluer. Et il est vrai que Spirou en est un bon exemple : Franquin, Fournier, Tome et Janry, c'est plutot réussi.
Mon point est que les lecteurs doivent pouvoir choisir en connaissance de cause. Et le BM de Luc, même s'il reprend certains codes de la série mère, n'est pas une simple évolution mais une rupture. Cela aurait été plus transparent de la part de l'éditeur de le présenter comme tel.
Je tiens à préciser que contrairement à ce qui a été écrit plus haut, je trouve que Luc et Decoudray sont des auteurs de talent et qu'ils n'ont pas démérité sur ce diptyque.

Je ne sais si, comme Mome, moi-même et tant d'autres lecteurs de ce diptyque, tu as également lu les précédentes BD et surtout les romans chez Marabout écrits par Vernes qui ont planté le décor et les caractéristiques du personnage, mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec ton terme "rupture". J'aurais d'avantage utilisé "évolution" ou "actualisation". Je m'en explique brièvement ci-dessous :
mome a écrit:En passant, si tu avais un minimum de discernement, tu pourrais constater que les auteurs ont fait un gros travail pour respecter l'esprit de BM (contrairement à toi, moi, j'avais déjà des bd et des romans de Vernes avant ce reboot), mais les ayatollahs ne peuvent pas le comprendre.

Tout à fait, c'est pourtant assez clair :

-Outre son pote Bill Ballantine, on retrouve bon nombre de personnages importants : Sophia Zukor (Paramount, mais je me souviens d'au moins un roman de Vernes ou Paramount était expliqué comme un pseudo pour un autre nom, je ne me souviens plus de quel roman ni de quel vrai nom), monsieur Ming, sa nièce Tania Orloff, miss Ylang-Ylang...
-Pour éviter l'écueil imposé par Vernes d'un héros éternellement âgé de 33 ans, ancien pilote de chasse dans la RAF, l'équipe a pris parti de donner comme antécédents militaires à notre ingénieur polytechnicien, un passage contemporain comme lieutenant militaire parachutiste en mission pour l'ONU.
-Dans les romans de Vernes, Morane aussi a eu peur, il s'est aussi caché de longs mois pour fuir un danger qui menaçait le monde, il a aussi participé à des opérations pour des services secrets français ou américains, etc...et il a aussi ôté la vie d'autrui, à certaines occasions, il ne faudrait pas trop l'oublier.
-Monsieur Ming n'a jamais été aussi bien dessiné par quiconque en BD, pour rendre l'aspect inquiétant du personnage, qui je le rappelle, est grand et athlétique, pas l'Ombre Jaune en forte surcharge pondérale dessinée par d'autres.
-J'ai fait un peu partie des fans un peu dérangés par l'aspect négligé de leurs barbes. Mais ils ne sont pas tout le temps barbus dans le diptyque, et de toute manière, après quelques semaines en jungle quel homme ne le serait pas ? Et l'Ecossais Bill, ainsi barbu et avec son look, il correspond tout à fait à la description d'un colosse qui impressionne vraiment, ce n'est pas le "dandy" de Vance.
Ce sont les ayatollah dont tu parles qui feraient bien de tailler un peu leurs barbes. :lol:
L'Ombre Jaune est la Vie, mais elle est aussi la Mort. Elle peut sauver l'Humanité, mais elle peut aussi la Détruire.
Avatar de l’utilisateur
L'Ombre Jaune
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1310
Inscription: 05/07/2012
Localisation: Brüsel
Age: 55 ans

Re: BOB MORANE

Messagede yannzeman » 12/06/2019 14:53

Je ne comprend pas les intentions de ceux qui reprennent un titre connu, avec une image forte, mais en faisant quelque chose de différent.
Maintenant que je découvre Bob Morane, clairement mon plaisir réside dans ce côté désuet et intemporel à la fois, d'un personnage un peu macho qui ne change pas dans un monde qui évolue (et pas toujours en bien).

Et mon impression de lecture de la reprise par Brunschwig (je ne reproche rien à Armand, dont j'apprécie le travail par ailleurs ; là, il a juste été mal dirigé par un scenario qui ne correspondait pas à un Bob Morane), c'est que je n'ai pas eu l'impression de lire du Bob Morane, et que l'album m'est tombé des mains.
C'était extrêmement fade, alors que j'éprouve du plaisir à lire maintenant (donc après la parution des 2 tomes signées Brunschwig) les intégrales de Vernes et Forton/Vance.

C'est comme imaginer un Blake & Mortimer se déroulant aujourd'hui, avec la façon de concevoir les BD d'aujourd'hui.
Ca ne conviendrait pas.
(je ne parle pas, là, du B&M de Schuiten, qui se déroule dans le passé, probablement des années 80, et pas aujourd'hui)

Dans les Buck Danny ou les Tanguy et Laverdure, les auteurs intègrent les avions et le contexte contemporain, mais les personnages et la type d'histoires sont inchangés, et cela me convient très bien. Et je pense ne pas être le seul. La création de la série "classic" est aussi une excellente initiative.

Si c'est juste pour utiliser une marque, et en faire autre chose, c'est pas la peine, et limite une escroquerie commerciale.

Enfin, l'exemple de Franquin sur Spirou ne me semble pas pertinent, car le Spirou d'avant Franquin n'est pas celui qui a le plus marqué les esprits ; c'est vraiment Franquin qui a "créé", en quelque sorte, le Spirou que l'on connait, avec toute la galerie de personnages truculents. Tome & Janry ont modernisé légèrement le titre, mais sans toucher aux personnages ni à l'esprit de la BD.

Quand vous achetez du B&M, vous vous attendez à du B&M, et en cela, les reprises post-Jacobs me conviennent (et le succès des albums le prouve). Idem pour du Lefranc, du Alix, du Buck Danny, du Tanguy et Laverdure, du Lucky Luke, du Astérix,...
Si vous trouvez ces BD trop vieillottes, ne les lisez pas.
Et si en tant qu'auteur/éditeur, ces titres vous semblent datés et que vous voulez tout changer, ne les reprenez pas.
Créez d'autres BD, avec d'autres personnages portant d'autres noms.
yannzeman
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2908
Inscription: 25/11/2015

Re: BOB MORANE

Messagede pabelbaba » 12/06/2019 14:57

yannl'homme a écrit:cela me convient très bien.

Vala, tout est dit.
Mais à devoir choisir entre la peur du vide et la nausée des trottoirs... j'aurais sans doute fait comme eux.

Galerie 2dgalleries
Galerie Comicartfans
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 12430
Inscription: 28/12/2009
Localisation: Paris
Age: 36 ans

Re: BOB MORANE

Messagede yannzeman » 12/06/2019 15:03

pabelbaba a écrit:
yannl'homme a écrit:cela me convient très bien.

Vala, tout est dit.


exactement. :-D
yannzeman
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2908
Inscription: 25/11/2015

Re: BOB MORANE

Messagede Brian Addav » 12/06/2019 19:39

yannzeman a écrit:Si c'est juste pour utiliser une marque, et en faire autre chose, c'est pas la peine, et limite une escroquerie commerciale.



Non, ce n'est pas une escroquerie commerciale, mais un courant de pensée, un façon de faire, qui a pris corps il y a plusieurs années, d'abord au ciné, où plutôt que de "simplement" faire une histoire de TRUCMUCHE, on va, pour attirer et créer un nouveau public, raconter comment Bidule Machin est devenu TRUCMUCHE.

Si tu prends toutes les adaptations de bd, comics, et mangas des dernières années, le but est de raconter la naissance du héros. De Iron Man à Boule et Bill, les scénaristes sont là pour raconter cette genèse.

Après, on aime ou on aime pas, on adhère ou pas.
Des fois je trouve ça ridicule (Lucky Luke le film avec Dujardin par exemple), des fois c'est très bien fait, comme ce Bob Morane de Brunschwig.

Et c'est une méthode, et non une escroquerie, que tu retrouves partout.

L'exception (qui confirme la règle), c'est le Tintin de Spielberg. Le film commence, "bonjour, oui, je suis Tintin reporter" et c'est parti. (bon, d'un autre côté, il raconte comment Tintin a rencontré Haddock... [:kusanagui:6] )
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 35404
Inscription: 12/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 45 ans

Re: BOB MORANE

Messagede euh... si vous le dites » 12/06/2019 19:57

yannzeman a écrit:Je ne comprend pas les intentions de ceux qui reprennent un titre connu, avec une image forte, mais en faisant quelque chose de différent.
Maintenant que je découvre Bob Morane, clairement mon plaisir réside dans ce côté désuet et intemporel à la fois, d'un personnage un peu macho qui ne change pas dans un monde qui évolue (et pas toujours en bien).

Et mon impression de lecture de la reprise par Brunschwig (je ne reproche rien à Armand, dont j'apprécie le travail par ailleurs ; là, il a juste été mal dirigé par un scenario qui ne correspondait pas à un Bob Morane), c'est que je n'ai pas eu l'impression de lire du Bob Morane, et que l'album m'est tombé des mains.


Si tu connaissais vraiment Bob Morane, et là je parle des romans de Henri Vernes, tu saurais que c'est une série qui a toujours évolué avec son temps, un personnage que Vernes a toujours inscrit dans les genres en vogue au moment où il les écrivait.
Tu saurais que l'on peut distinguer des périodes bien distinctes dans le corpus vernien.
Contrairement à ce que tu te plais à penser parce que ça te convient, Bob Morane n'était pas une série figée, ni une série désuète et intemporelle.
Mais vu que tu penses qu'avoir récemment et tardivement découvert certaines bande-dessinées de Bob Morane suffit à faire de toi un spécialiste à même de juger de la pertinence de la reprise de Brunschwig, le dialogue apparaît difficile.

(pour info, j'ai dû lire en son temps pas loin de 150 romans de Bob Morane donc, moi, je sais un peu de quoi je parle)
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1063
Inscription: 14/06/2018

Re: BOB MORANE

Messagede marone222 » 12/06/2019 20:43

Je n'ai pas lu de romans de Vernes, mais j'ai chez moi toutes les BDs de BM, scenarisees par Vernes, y compris les éditions rares et limitées, soit plus de 80 bds. Je peux te garantir qu'avec le diptyque de Luc et Dimitri, on a une rupture avec cette série qui s'étale sur près de 40 ans. Rupture bonne ou mauvaise, ce n'est pas mon propos, c'est selon les goûts de chacun, mais rupture c'est certain: rupture dans le dessin, rupture temporelle, rupture dans le style de scénario., etc...
Vernes s'est d'ailleurs complètement dissocié de ce diptyque ( bon, il y a aussi de sombres histoires de droits et de pognon...).
Encore une fois, je pense qu'il aurait été plus transparent et sans doute plus profitable pour tout le monde si l'on avait présenté ce diptyque comme BM vu par Brunschwig et Armand
Avatar de l’utilisateur
marone222
BDévore
BDévore
 
Messages: 2116
Inscription: 07/07/2004
Localisation: Paris 17
Age: 52 ans

Re: BOB MORANE

Messagede euh... si vous le dites » 12/06/2019 21:04

marone222 a écrit:Je n'ai pas lu de romans de Vernes, mais j'ai chez moi toutes les BDs de BM, scenarisees par Vernes, y compris les éditions rares et limitées, soit plus de 80 bds. Je peux te garantir qu'avec le diptyque de Luc et Dimitri, on a une rupture avec cette série qui s'étale sur près de 40 ans. Rupture bonne ou mauvaise, ce n'est pas mon propos, c'est selon les goûts de chacun, mais rupture c'est certain: rupture dans le dessin, rupture temporelle, rupture dans le style de scénario., etc...
Vernes s'est d'ailleurs complètement dissocié de ce diptyque ( bon, il y a aussi de sombres histoires de droits et de pognon...).
Encore une fois, je pense qu'il aurait été plus transparent et sans doute plus profitable pour tout le monde si l'on avait présenté ce diptyque comme BM vu par Brunschwig et Armand


C'est normal qu'il y ait eu rupture parce que contrairement à l'historique des romans dans les périodes fastes de la série, historique que j'évoquais plus haut, les adaptation récentes en bd (ainsi que les vaines tentatives de revitaliser les romans face à la désaffection du public) ont propagé la vision d'une série sclérosée et figée.
Il est heureux qu'il y ait eu rupture avec cette approche qui était en effet devenue désuète, ce qui je le répète n'a jamais été le cas aux heures glorieuses de la série de romans.

Par ailleurs, les adaptations des romans en bande-dessinée ont assez rapidement pris beaucoup de liberté avec la chronologie des parutions en roman, ce qui permet difficilement aux lecteurs des bande-dessinées qui n'ont pas lu les romans de se rendre compte des évolutions au fil du temps de la série de Henri Vernes.
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1063
Inscription: 14/06/2018

Re: BOB MORANE

Messagede Remember » 12/06/2019 21:32

sinon, moi, hier, j'ai mangé une pomme...
Avatar de l’utilisateur
Remember
BDétraqué
BDétraqué
 
Messages: 660
Inscription: 20/10/2004

Re: BOB MORANE

Messagede zastava73 » 13/06/2019 06:46

marone222 a écrit:Je n'ai pas lu de romans de Vernes, mais j'ai chez moi toutes les BDs de BM, scenarisees par Vernes, y compris les éditions rares et limitées, soit plus de 80 bds. Je peux te garantir qu'avec le diptyque de Luc et Dimitri, on a une rupture avec cette série qui s'étale sur près de 40 ans. Rupture bonne ou mauvaise, ce n'est pas mon propos, c'est selon les goûts de chacun, mais rupture c'est certain: rupture dans le dessin, rupture temporelle, rupture dans le style de scénario., etc...
Vernes s'est d'ailleurs complètement dissocié de ce diptyque ( bon, il y a aussi de sombres histoires de droits et de pognon...).
Encore une fois, je pense qu'il aurait été plus transparent et sans doute plus profitable pour tout le monde si l'on avait présenté ce diptyque comme BM vu par Brunschwig et Armand



??? Ou ça un diptyque ?
Le problème avec cette histoire n'est pas la rupture de dessin ( très agréable ) de scénario ( pourquoi pas ! ) mais le non aboutissement de l'histoire.... il manque quelques choses, une conclusion sur un troisième tome !
La faute a qui ?
Bref, c'est le lecteur/acheteur qui est floué ! :no:

Ce problème d'histoire a rallonge qui n'abouti pas, n'aurais pas eu lieu, si on avait choisi le genre de trame des précédentes histoires qui dépassait rarement 48 pages.
zastava73
BDévore
BDévore
 
Messages: 2177
Inscription: 28/07/2009
Localisation: Annecy
Age: 47 ans

Re: BOB MORANE

Messagede Croaa » 13/06/2019 09:35

yannzeman a écrit:C'est comme imaginer un Blake & Mortimer se déroulant aujourd'hui, avec la façon de concevoir les BD d'aujourd'hui.
Ca ne conviendrait pas.
(je ne parle pas, là, du B&M de Schuiten, qui se déroule dans le passé, probablement des années 80, et pas aujourd'hui)

Dans les Buck Danny ou les Tanguy et Laverdure, les auteurs intègrent les avions et le contexte contemporain, mais les personnages et la type d'histoires sont inchangés, et cela me convient très bien. Et je pense ne pas être le seul. La création de la série "classic" est aussi une excellente initiative.

Si c'est juste pour utiliser une marque, et en faire autre chose, c'est pas la peine, et limite une escroquerie commerciale.

Enfin, l'exemple de Franquin sur Spirou ne me semble pas pertinent, car le Spirou d'avant Franquin n'est pas celui qui a le plus marqué les esprits ; c'est vraiment Franquin qui a "créé", en quelque sorte, le Spirou que l'on connait, avec toute la galerie de personnages truculents. Tome & Janry ont modernisé légèrement le titre, mais sans toucher aux personnages ni à l'esprit de la BD.

Quand vous achetez du B&M, vous vous attendez à du B&M, et en cela, les reprises post-Jacobs me conviennent (et le succès des albums le prouve). Idem pour du Lefranc, du Alix, du Buck Danny, du Tanguy et Laverdure, du Lucky Luke, du Astérix,...
Si vous trouvez ces BD trop vieillottes, ne les lisez pas.
Et si en tant qu'auteur/éditeur, ces titres vous semblent datés et que vous voulez tout changer, ne les reprenez pas.
Créez d'autres BD, avec d'autres personnages portant d'autres noms.


Le pb c'est que tu dis tout et son contraire dans ton argumentation.
Et que cela varie juste en fonction de ce que tu as aimé ou non.
Donc reste sur ce crédo de j'aime/j'aime pas ou cela ma déplu/cela m'a déplu plutôt que d'aller sur les domaines de l'escroquerie et du manque d'humilité.
C'est tout.
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
Présumé coupable
Présumé coupable
 
Messages: 27731
Inscription: 21/04/2003
Localisation: Sur un volcan !
Age: 49 ans

Re: BOB MORANE

Messagede yannzeman » 13/06/2019 09:51

euh... si vous le dites a écrit:
yannzeman a écrit:Je ne comprend pas les intentions de ceux qui reprennent un titre connu, avec une image forte, mais en faisant quelque chose de différent.
Maintenant que je découvre Bob Morane, clairement mon plaisir réside dans ce côté désuet et intemporel à la fois, d'un personnage un peu macho qui ne change pas dans un monde qui évolue (et pas toujours en bien).

Et mon impression de lecture de la reprise par Brunschwig (je ne reproche rien à Armand, dont j'apprécie le travail par ailleurs ; là, il a juste été mal dirigé par un scenario qui ne correspondait pas à un Bob Morane), c'est que je n'ai pas eu l'impression de lire du Bob Morane, et que l'album m'est tombé des mains.


Si tu connaissais vraiment Bob Morane, et là je parle des romans de Henri Vernes, tu saurais que c'est une série qui a toujours évolué avec son temps, un personnage que Vernes a toujours inscrit dans les genres en vogue au moment où il les écrivait.
Tu saurais que l'on peut distinguer des périodes bien distinctes dans le corpus vernien.
Contrairement à ce que tu te plais à penser parce que ça te convient, Bob Morane n'était pas une série figée, ni une série désuète et intemporelle.
Mais vu que tu penses qu'avoir récemment et tardivement découvert certaines bande-dessinées de Bob Morane suffit à faire de toi un spécialiste à même de juger de la pertinence de la reprise de Brunschwig, le dialogue apparaît difficile.

(pour info, j'ai dû lire en son temps pas loin de 150 romans de Bob Morane donc, moi, je sais un peu de quoi je parle)


Je n'ai pas arrêté de préciser que je n'ai jamais lu aucun roman de Bob Morane.
Je ne me base que sur l'adaptation BD, qui s'étale quand même sur plusieurs décennies.

Et la comparaison entre cette adaptation (par Vernes, quand même) et la reprise par Brubschwig n'est pas flatteuse pour ce dernier, selon moi. Pas besoin d'avoir lu tout Bob Morane pour s'en rendre compte.
En tout cas, Vernes a tranché, de ce que j'ai compris ?

Je constate par ailleurs que les adaptations de BD au ciné, à partir du moment où elles ne respectent pas le matériau de base, se plantent commercialement et dans le contenu. Et que j'y vois un manque évident d'humilité des repreneurs, qui sont persuadés qu'ils feront mieux que ce qui s'est vendu avec succès pendant des décennies parfois, en ne suivant pas le matériau de base.
yannzeman
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2908
Inscription: 25/11/2015

Re: BOB MORANE

Messagede Brian Addav » 13/06/2019 10:07

yannzeman a écrit:Je constate par ailleurs que les adaptations de BD au ciné, à partir du moment où elles ne respectent pas le matériau de base, se plantent commercialement et dans le contenu. Et que j'y vois un manque évident d'humilité des repreneurs, qui sont persuadés qu'ils feront mieux que ce qui s'est vendu avec succès pendant des décennies parfois, en ne suivant pas le matériau de base.


Mais il n'est absolument pas question d'humilité, mai de façon de faire.

Quand tu relances une franchise, pour convaincre les nouvelles générations, tu te dois de montrer la genèse du héros. C'est la base au cinéma. Ou alors tu ne t'adresses qu'aux vieux lecteurs, comme nous. Et tu ne vends pas beaucoup.
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 35404
Inscription: 12/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 45 ans

Re: BOB MORANE

Messagede yannzeman » 13/06/2019 10:09

euh... si vous le dites a écrit:
marone222 a écrit:Je n'ai pas lu de romans de Vernes, mais j'ai chez moi toutes les BDs de BM, scenarisees par Vernes, y compris les éditions rares et limitées, soit plus de 80 bds. Je peux te garantir qu'avec le diptyque de Luc et Dimitri, on a une rupture avec cette série qui s'étale sur près de 40 ans. Rupture bonne ou mauvaise, ce n'est pas mon propos, c'est selon les goûts de chacun, mais rupture c'est certain: rupture dans le dessin, rupture temporelle, rupture dans le style de scénario., etc...
Vernes s'est d'ailleurs complètement dissocié de ce diptyque ( bon, il y a aussi de sombres histoires de droits et de pognon...).
Encore une fois, je pense qu'il aurait été plus transparent et sans doute plus profitable pour tout le monde si l'on avait présenté ce diptyque comme BM vu par Brunschwig et Armand


C'est normal qu'il y ait eu rupture parce que contrairement à l'historique des romans dans les périodes fastes de la série, historique que j'évoquais plus haut, les adaptation récentes en bd (ainsi que les vaines tentatives de revitaliser les romans face à la désaffection du public) ont propagé la vision d'une série sclérosée et figée.
Il est heureux qu'il y ait eu rupture avec cette approche qui était en effet devenue désuète, ce qui je le répète n'a jamais été le cas aux heures glorieuses de la série de romans.

Par ailleurs, les adaptations des romans en bande-dessinée ont assez rapidement pris beaucoup de liberté avec la chronologie des parutions en roman, ce qui permet difficilement aux lecteurs des bande-dessinées qui n'ont pas lu les romans de se rendre compte des évolutions au fil du temps de la série de Henri Vernes.


L'adaptation en BD s'étale de 1959 à 2012, soit 6 ans après la parution du 1er roman. La BD n'est pas une adaptation récente de romans anciens, et si j'ai bien compris, les BD ne sont pas toujours des adaptations de romans, mais parfois (souvent ?) des histoires inédites. Elle a quasiment accompagnée les romans. Par l'auteur même des romans.

Après, si les romans ont comporté des ruptures, cela s'est nettement moins senti dans les BD ; pourquoi ?
Seul Dieu (et Vernes !) le sait...

Maintenant, comme dit par Zastava73, Bob Morane, en BD, c'était des histoires unitaires ; la reprise est partie sur une histoire s'étalant sur plusieurs tomes, ce qui modifie la mécanique, et peut-être l'intérêt, du titre.

Avez-vous lu "Tiago Solan" ?
(je m'adresse à la cantonade)



Je trouve que ça aurait pu faire une reprise correcte de Bob Morane, dans un format à suivre.
yannzeman
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2908
Inscription: 25/11/2015

Re: BOB MORANE

Messagede yannzeman » 13/06/2019 10:18

Brian Addav a écrit:
yannzeman a écrit:Je constate par ailleurs que les adaptations de BD au ciné, à partir du moment où elles ne respectent pas le matériau de base, se plantent commercialement et dans le contenu. Et que j'y vois un manque évident d'humilité des repreneurs, qui sont persuadés qu'ils feront mieux que ce qui s'est vendu avec succès pendant des décennies parfois, en ne suivant pas le matériau de base.


Mais il n'est absolument pas question d'humilité, mai de façon de faire.

Quand tu relances une franchise, pour convaincre les nouvelles générations, tu te dois de montrer la genèse du héros. C'est la base au cinéma. Ou alors tu ne t'adresses qu'aux vieux lecteurs, comme nous. Et tu ne vends pas beaucoup.


Ce n'est pas le fait de montrer la génèse qui pose problème, dans les adaptations ciné de BD. Les films Marvel l'ont bien fait, avec "Iron Man" par exemple, et ça ne m'a pas géné du tout.
C'est la débilité de certains choix, qui sont à des années-lumières de la BD.
Avez-vous vu dans la BD Michel Vaillant conduire une seule fois une voiture de course sur un circuit en fermant les yeux ???? Dans le film, si !!!!
Sérieusement, quoi...

Là, on est dans le manque d'humilité de la part des scenaristes/réalisateurs, qui auraient mieux fait de s'en tenir au personnage de la BD, qui lui ne fait pas n'importe quoi.
yannzeman
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2908
Inscription: 25/11/2015

Re: BOB MORANE

Messagede pabelbaba » 13/06/2019 10:22

Les yeux fermés non.

Avec un balai dans le cul oui.

Et pourtant ça doit pas être simple de conduire dans ces conditions. :geek:
Mais à devoir choisir entre la peur du vide et la nausée des trottoirs... j'aurais sans doute fait comme eux.

Galerie 2dgalleries
Galerie Comicartfans
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 12430
Inscription: 28/12/2009
Localisation: Paris
Age: 36 ans

Re: BOB MORANE

Messagede Brian Addav » 13/06/2019 10:33

yannzeman a écrit:Là, on est dans le manque d'humilité de la part des scenaristes/réalisateurs, qui auraient mieux fait de s'en tenir au personnage de la BD, qui lui ne fait pas n'importe quoi.



mais qu'est-ce que tu nous parles d'humilité là ?

y'a tellement d'intervenant dans l'industrie cinématique qu'il est impossible pour un scénariste d'imposer quoique ce soit qui sorte des clous pour tout film "tout public". :roll:
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 35404
Inscription: 12/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 45 ans

Re: BOB MORANE

Messagede mome » 13/06/2019 10:37

Qu'est-ce qui t'empêche de comprendre que certains sont capables de percevoir l'essence d'une œuvre et de la retranscrire sous une autre forme ? C'est bien souvent plus respectueux que la simple copie qui ne demande aucune compréhension puisque l'on se contente de faire à l'identique.

Après ce n'est pas ta came, alors passe ton chemin et fait preuve d'un minimum de respect à t'abstenant d'émettre un avis. Avant de donner des leçons d'humilité, il faudrait éventuellement en faire preuve.
Avatar de l’utilisateur
mome
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6185
Inscription: 08/01/2010
Localisation: Nantes
Age: 50 ans

Re: BOB MORANE

Messagede Croaa » 13/06/2019 10:44

mome a écrit: Avant de donner des leçons d'humilité, il faudrait éventuellement en faire preuve.

Non mais ça on lui a déjà dit, mais il ne sait pas.
Ce qui met par terre toute son argumentation d'ailleurs.
Du coup on en vient à croire que Brusnchwig a du lui piquer la place dans la queue chez le boulanger et que depuis il lui en veut...
"Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien"
Avatar de l’utilisateur
Croaa
Présumé coupable
Présumé coupable
 
Messages: 27731
Inscription: 21/04/2003
Localisation: Sur un volcan !
Age: 49 ans

PrécédenteSuivante

Retourner vers Bande Dessinée Franco-Belge

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: pabelbaba et 5 invités