Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les Coups de projecteur

Les expos et les dossiers de BDGest

Le grand mort T.4 - INTERVIEW DE LOISEL, DJIAN & MALLIÉ

Et si Le Grand Mort était né d'une résurrection ? Celle d'un projet enfoui depuis de nombreuses années dans les cartons de Régis Loisel. Ce sont deux rencontres qui lui ont permis de prendre son envol. Celle avec Jean-Blaise Djian, en 1997, qui s'est très vite enthousiasmé pour cette histoire mêlant monde réel et fantasy, puis celle avec Vincent Mallié qui a su transcender le récit des deux scénaristes. La série ayant désormais pris son rythme de croisière, c'est à l'occasion de la sortie du quatrième tome que nous lui consacrons un coup de projecteur avec, en bonus, l'interview des trois auteurs. PREVIEW & DOCUMENTS


Rork - Les fantomes

Actualité Andréas chargée en cette fin de mois d’août avec l'intégrale en deux volumes de Rork, accompagnée d’une prequelle et d’un nouvel opus de Capricorne. Andreas est un auteur rare, un auteur culte : estimé par la critique et par ses pairs, adulé des initiés et malheureusement peu connu du grand public, il est pourtant considéré par certains comme l'Orson Welles et le David Lynch de la bande dessinée. C'est dire si la barre est placée haute. Voici un défricheur, maintes fois copié, qui joue avec les codes de l'art séquentiel, les tord, les explose pour mieux les magnifier, toujours au service de récits aux multiples niveaux de lecture. La saga de Rork, son premier héros, s'est achevée il y a près de vingt ans. L'ombre de sa crinière blanche planait sur l'œuvre d'Andreas à travers Capricorne, spin-off d'un personnage secondaire qui a fini par s'emparer du rôle titre. Mais Rork revient, pour une unique aventure, une préquelle qui propose de nouvelles clés de décryptage. Expo et interview.


La Grande Evasion

Il y a cinq ans déjà, les éditions Delcourt lançaient une série développée à partir du thème d'un groupe de Sept personnages réunis pour vivre une aventure en un tome concoctée par sept duos d'auteurs différents. Avant de revenir l'an passé avec une nouvelle salve de "7", un nouveau sextuor avait concocté six Le casse différents pour mieux piller nos économies. En ce printemps 2012, place à huit one-shots consacrés à "La grande évasion". Nouvelle rencontre avec David Chauvel, toujours aux manettes pour chapeauter les travaux réalisés en équipes, afin de faire le point sur cette entreprise qui nous conduira jusqu'en janvier 2014 (et sur d'autres projets à venir).


Jean Giraud - Moebius (1938 - 2012)

Pour rendre hommage à Jean Giraud et célébrer cet immense artiste qui à révolutionné à jamais la bande dessinée et inspiré tant d’auteurs, je voulais piocher dans les plus de 2000 images rares qui constituent « Les Archives Numériques du Major Grubert ». Il y a de tout là-dedans, des portfolios, des calendriers, des illustrations pour jeux vidéo, des recherches graphiques pour des films comme Tron, Alien, Abyss et mille autres merveilles… Mais ce fond à été constitué à une époque où les capacités de stockage et les débits des fournisseurs d’accès internet ne permettaient pas de bonnes résolutions. Et comment résumer l’œuvre d’un artiste si prolifique en 24 images. Je me suis donc résigné à prendre des illustrations plus récentes, proposées sur la toile par ceux qui ont pris la suite des archives...


Les Brigades du Temps

Et si Christophe Colomb était mort en 1492, au moment de découvrir le Nouveau Monde, que serait devenue l’espèce humaine ? Une civilisation flamboyante ou, au contraire, en pleine déchéance et amenée à disparaître ? Voilà le genre de problèmes épineux que doit résoudre l’agence Ukronia, chargée de réparer les déviances historiques causées par des petits malins, plus connus sous le nom de « manipulateurs ». Pour ce faire, elle emploie des agents, très spéciaux, envoyés sur place et à la bonne époque, pour tenter de colmater les brèches. Kallaghan et Montcalm sont les héros d’une nouvelle série, signée Kris et Duhamel, dont le premier tome est disponible aux Éditions Dupuis. Placées clairement sous le signe de l’humour, les aventures des Brigades du Temps démarrent sur les chapeaux de roue, dans un registre où l’on n’attendait pas forcément les deux auteurs. L’occasion était belle de leur consacrer un coup de projecteur.


Masqué - La nouvelle série de Créty et Lehman

Réintroduire des super-héros dans le paysage franco-belge était sans doute un pari un peu fou, mais Serge Lehman a de la suite dans les idées. Et c'est tant mieux, car l'accueil que réserva le public et la critique à La Brigade Chimérique (6 tomes parus aux éditions de l'Atalante) prouve, si besoin était, que les comics version européenne ont un avenir de ce côté-ci de l'Atlantique. Masqué est sa nouvelle série dont le premier tome, sur quatre prévu, sort ce mois-ci. Présentée comme une parachronie (pour la définition, ne demandez surtout pas à l'auteur !), l'histoire se déroule dans un Paris revisité et touché par des "Anomalies", comprenez des événements étranges qui n'ont aucune explication scientifique. Pour l'occasion, Serge Lehman et Stéphane Créty répondent, à visage découvert, à quelques questions. Sortie le 18 janvier


Immergés

Wilhem Pelosi sera finalement le dernier… Conçue au départ pour une vingtaine de tomes, Immergés s’arrête malheureusement au troisième. Pourtant, de nombreux atouts laissaient à penser que la série avait tout pour réussir : le concept d’une « micro-société » évoluant dans un sous-marin à l’époque du IIIe Reich, chaque album étant destiné à raconter le point de vue de l’un des 19 personnages, un dessin magistral et inventif pour plonger le lecteur à l’intérieur du submersible. Hélas, qualité et succès ne vont pas toujours de pair. Pour se consoler et en attendant (on peut toujours rêver) un éventuel repreneur, rencontre avec Nicolas Juncker qui revient sur cette brève mais riche aventure.


Camille - Fouad

Lorsque nous avons découvert les albums de la série à l'automne dernier, nous avons décidé, enthousiastes, de nous associer au lancement de cette série. Ce coup de projecteur devrait vous permettre d'en apprendre un peu plus sur ce projet. Bonne lecture ! « Qu’adviendrait-il si la solidarité devenait une question vitale au plan individuel ? ». C’est en ces termes que Pierre-Paul Renders présente à Denis Lapière, en 2006, les bases de son nouveau projet. Une période de cinq ans a été nécessaire pour mener à bien cette formidable aventure éditoriale et donner naissance à une série pour le moins atypique. En avril 2011, les deux premiers volumes d’Alter ego, Camille et Fouad sont disponibles dans les bacs. Alter ego, qu’est-ce que c’est ? C’est tout d’abord un concept : six tomes, six histoires, six personnages. Chaque album est une pièce d’un immense puzzle, une partie de la solution d’une gigantesque énigme. Un air de déjà vu ? Non, si l’on considère que la série peut être lue de façon aléatoire, sans forcément suivre l’ordre de parution. C’est aussi une véritable équipe : deux scénaristes, cinq dessinateurs qui se partagent le travail entre personnages, décors et couvertures, et une coloriste. C’est enfin un thriller d’anticipation, dont le thème principal, celui des âmes sœurs, possède de multiples ramifications prenant leurs sources, notamment, dans la bioéthique. Voila trois bonnes raisons de donner un coup de projecteur à une série, dont la conclusion est prévue, déjà, pour octobre 2011.


Aux armes, citoyens !

Il était une fois en France (ou l'histoire de Joseph Joanovici, personnage aussi ambigu que fascinant) est plébiscité par les lecteurs, et plus particulièrement sur BDGest, où les deux premiers volumes ont successivement emporté le BDGest'ART Scénario en 2007 et en 2008 puis le BDGest’Art Meilleur album en 2009 pour le troisième opus de la série. A l’occasion de la sortie du tome 4 « Aux armes, citoyens ! », retour sur cette saga historique humaine et sans manichéisme. Il était une fois en France T.4 : Aux armes, citoyens !PREVIEW


Trois Christs - Interview de Denis Bajram et Valérie Mangin

Rarissimes sont les occasions de se sentir fébrile à la découverte d'un album de bande dessinée. Certains sont très attendus parce qu'ils offrent une conclusion ou un nouveau départ à une série mythique, d'autres marquent l'association d'auteurs adulés ou la fin de la retraite d'artistes devenus rares, tandis que certains promettent d'aborder des sujets avec un éclairage inédit. Trois Christs est un mélange de tout cela. Cela fait au bas mot trois ans qu'on en entend parler, qu'on sait qu'il s'agit d'un challenge et en quoi il consiste, que ce sont Valérie Mangin (Le dernier troyen - Soleil) et Denis Bajram (Universal War One - Soleil), auxquels se joint Fabrice Neaud (Journal - Ego comme X), qui se le sont lancés. Le défi : présenter trois fois la même semaine pascale, à Lirey, en Champagne, en 1353. Les mêmes personnages qui évoluent dans les mêmes lieux pour des évènements différents. Non pas exposer trois points de vue de protagonistes comme on l'a déjà vu, mais utiliser dans chaque récit un maximum de cases et de textes communs à chacun d'entre eux. Un puzzle, un jeu de pousse-pousse, qui au bout du compte donne bien trois histoires distinctes, qui prêtent aux acteurs des desseins et des destins divergents et qui confèrent elles aussi au St Suaire, élément central, une origine, une aura, d'un autre type. Coup de projecteur sur une oeuvre complexe avec une interview de Valérie Mangin et Denis Bajram (et quelques révélations sur les albums à venir).