Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Quand la chine s'éveillera aux autres

La politique, la musique, le cinéma, les jeux vidéos et la culture en général lorsqu'elle ne traite pas directement de bande dessinée

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede Brian Addav » 30/05/2020 08:48

Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 37239
Inscription: 13/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 46 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede Olaf Le Bou » 30/05/2020 09:08

Brian Addav a écrit:Hop, ça il l'a fait :
https://www.lefigaro.fr/international/donald-trump-durcit-le-ton-avec-la-chine-20200529

Autant dire qu'on peut enterrer définitivement HK. A tout point de vue.


à ouiche, durcir le ton ça consiste donc à prendre acte de la fin de la parenthèse démocratique à HK et laisser le champ libre aux chinois.
Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux

Ma galerie sur Gurushots
Avatar de l’utilisateur
Olaf Le Bou
Grand Maître BDGestiste
Grand Maître BDGestiste
 
Messages: 26211
Inscription: 20/03/2008
Localisation: La verte campagne Valenciennoise
Age: 51 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede Brian Addav » 30/05/2020 10:40

C'est une des conséquences effectivement, de laisser tomber les citoyens de HK.
L'autre c'est de taper au porte-feuille comme jamais toute l'élite chinoise qui sort son fric via HK.

De toute façon, Xi est dans une fuite en avant sécuritaire. Soit tu balances les troupes, soit tu tapes au fric en espérant que les mecs en interne le dégagent eux-mêmes...
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 37239
Inscription: 13/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 46 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede toine74 » 08/06/2020 13:45

Pendant ce temps au Xinjiang :

Ouïghours: «Notre travail d’intellectuels est une menace à leurs yeux»

Les pères d’Ershat Alimu et de Yashar Hemdulla, qui travaillaient au Comité des langues ethniques, font partie des 1,5 million d’internés en camp de « rééducation ». Deux exemples d’une répression de la minorité musulmane qui cible les intellectuels, défenseurs d’une identité culturelle que les autorités chinoises veulent voir disparaître.

Bientôt deux ans sans nouvelles. Deux ans d’incertitude et d’inquiétude. La dernière fois que Ershat Alimu a pu échanger quelques mots avec son père, Alimu Hashani (1), remonte au 30 juillet 2018. Ce jour-là, sur WeChat (le WhatsApp chinois), le père raconte à son fils, qui vit et travaille en France, pourquoi il a fait le voyage d’Urumqi, la capitale de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, à Pékin. Intellectuel et linguiste réputé à la retraite, Alimu Hashani est venu pour quelques jours prodiguer ses conseils et transmettre son savoir à de jeunes recrues du Bureau de traduction national de la capitale. Puis, le grand silence. « On a fini par apprendre, des semaines plus tard, qu’il avait été arrêté début août à Pékin, et transféré dans un camp de rééducation à Urumqi, raconte Ershat Alimu, cadre en informatique dans une multinationale française. Deux agents sont venus fouiller la maison de mes parents et ont dit à ma mère qu’une enquête était en cours. Jamais ils nous ont indiqué ce qu’ils reprochaient à mon père, où il se trouvait, comment il allait. »

Les semaines puis les mois ont passé. En échangeant avec des proches en Norvège, aux États-Unis, en Turquie, en parvenant tant bien que mal à recouper des bribes d’informations avec des rumeurs, des messages codés et des listes de prisonniers, Ershat Alimu s’est peu à peu rendu compte que les collègues de son père avaient été arrêtés les uns après les autres. « Tous, une bonne dizaine, étaient des employés du Comité des langues ethniques du Xinjiang, tous avaient participé de près ou de loin à l’écriture de dictionnaires et d’ouvrage de référence », poursuit Ershat Alimu. Alors, un peu contre sa nature mais de plus en plus convaincu que le silence en matière de droits de l’homme est souvent plus un piège qu’un bouclier, ce trentenaire discret a décidé de sortir du bois pour aider son père.

Alimu Hashani, 65 ans, a longtemps été le directeur du bureau de terminologie au sein de ce Comité des langues ethniques du Xinjiang, un organisme public. Terme technique et un peu savant, le métier de terminologue caractérise le travail d’un linguiste chargé de définir l’ensemble des mots propres à un secteur d’activité. « Mon père et son équipe ont standardisé le vocabulaire et cherché les traces historiques et culturelles de notre langue, en identifiant les anciens mots, les noms de villages, de rivières, de montagnes, de monuments, en faisant des enquêtes de terrain », explique Ershat.

Nul doute qu’aux yeux des « cadres du Parti communiste chinois, on a franchi une ligne rouge, analyse Ali Mitiwula, un ancien collègue de Alimu Hashani, aujourd’hui commercial dans le secteur automobile en Suisse, où il réside. Le régime chinois veut éradiquer notre culture, supprimer le bilinguisme. Notre travail d’intellectuel est une menace à leurs yeux. Voilà pourquoi, en 2017, ils ont envoyé mes amis dans des camps de concentration avant de dissoudre le Comité dans un bureau du ministère de l’Éducation ».

« Il faut continuer à témoigner »

L’histoire d’Alimu Hashani et de ses proches illustre comment les universitaires, les enseignants, les garants et les défenseurs de la culture et de l’identité ouïghoures ont été ciblés par les autorités chinoises dans ce qui reste le plus grand internement de masse depuis la Seconde Guerre mondiale. Depuis 2017, le gouvernement de Xi Jinping a interné plus de 1,5 million de Ouïghours et d’autres minorités musulmanes dans des vastes camps-prisons où ils sont humiliés, « rééduqués », soumis à un lavage de cerveau, à une terreur psychologique. Contraints de dénoncer leur religion et de renoncer à leurs pratiques culturelles. Forcés de louer le président et le PCC. Quand les familles ne sont pas séparées. Cette industrialisation de la répression a coïncidé avec l’arrivée dans le Xinjiang, fin 2016, de Chen Quanguo, ancien militaire et pilier du PCC qui s’était auparavant illustré dans la « pacification » enrégimentée du Tibet. Dans le Xinjiang, aux arrestations, aux harcèlements et à la mise en coupe réglée de toute la région, s’est ajouté un système de surveillance de la population extrêmement intrusif.

Des experts, des humanitaires, des diplomates ont documenté cet « ethnocide », ce « génocide culturel », selon l’anthropologue allemand Adrian Zenz ou son collègue australien James Leibold. « Nous sommes tout simplement menacés d’extinction », résume Gulruy Asqar depuis sa maison en Virginie, aux États-Unis, où elle vit depuis 2016.

Son frère, Husenjan Asqar, est un traducteur expérimenté de 53 ans, proche d’Alimu Hashani avec lequel il travaillait au sein du Comité des langues ethniques du Xinjiang. Arrêté lui aussi au cours de l’été 2018, il aurait été interné dans un camp en janvier 2019. Sa famille harcelée par les autorités. « Il avait disparu, nous ne savions pas où il était. Au même moment, ma famille restée en Chine me radiait des messageries, coupait les ponts avec moi. C’était un cauchemar », raconte aujourd’hui l’enseignante. Husenjan Asqar n’est réapparu qu’en mars dernier. Il a quitté le camp pour être placé en résidence surveillée chez lui. « Même si j’arrive à entrer en contact avec lui, je sais qu’il ne pourra pas me parler, reprend sa sœur encore éprouvée par l’emprisonnement et la condamnation d’un de ses neveux à dix ans de prison. C’est bien trop risqué pour lui. Mais ça ne me fera pas taire pour autant. Il faut continuer à témoigner. »

Il avait disparu, nous ne savions pas où il était. Au même moment, ma famille restée en Chine me radiait des messageries, coupait les ponts avec moi. C’était un cauchemar.
— Alimu Hashani



Bavarde par inquiétude, Gulruy Asqar a conseillé à Ershat de parler à son tour de la disparition de son père. La fausse libération de Husenjan Asqar, les conseils de proches en Belgique, en Suisse, en Norvège et aux États-Unis ainsi que l’acquisition de la nationalité française en mars ont fini de convaincre cet expert en informatique de franchir le pas. Il s’est branché aux réseaux de la diaspora ouïghoure. En mai, il a écrit au ministère français des Affaires étrangères qui, par le réseau de ses ambassades, dispose de moyens pour s’informer. Ershat veut croire que le vote, fin mai, de la Chambre des représentants américains visant à sanctionner les fonctionnaires du chinois responsables des camps d’internement dans le Xinjiang mobilisera à nouveau sur le sort des Ouïghours après le long confinement de la pandémie.

Curieux SMS

« Mon père n’est pas un religieux, pas un opposant, pas un dissident », souligne Ershat Alimu quand on le rencontre la première fois. Il dresse le portrait d’un membre dévoué du Parti communiste à Urumqi. Retraité depuis 2014, Alimu Hashani a reçu plusieurs prix lors de sa carrière, dont le dernier, en 2015, en tant qu’« expert avec des contributions remarquables ». « C’est un professionnel rigoureux, sérieux et réputé parmi les intellectuels ouïghours, dit Ali Mitiwula qui, six ans durant, a partagé le bureau du père d’Ershat. Il a consacré sa vie au comité, où il est entré en 1982, créant une communauté d’experts travaillant pour l’ONU. Il continuait à travailler, à former des jeunes. »

En Norvège, à une petite heure de route d’Oslo, Yashar Hemdulla a gardé un souvenir presque ému de Alimu Hashani, qu’il campe en « leader respecté, en homme bon, qui jouait souvent de la guitare et du saxophone ». Ce logisticien de 29 ans, qui a fui les violentes émeutes de 2009 dans le Xinjiang, vivait lui aussi à Urumqi, dans la même rue que Ershat. Ils ont en commun une enfance dans le même quartier, de longs moments d’inquiétude et une même mission : retrouver leurs pères qui travaillaient tous les deux au Comité des langues ethniques du Xinjiang. Hemdulla Abdurahman, 64 ans, était jusqu’à sa retraite en 2016 un des experts chargés de la fabrication des dictionnaires ouïghour-mandarin. Membre du PCC pendant trente ans, il était « surtout passionné par la lecture, les plantes, la musique et la méditation », rappelle son fils, qui le présente comme un croyant peu assidu.

Depuis 2010 et son installation en Norvège, Yashar Hemdulla avait pris l’habitude de communiquer avec ses parents par WeChat lui aussi. « Mais à partir de 2017, j’ai commencé à avoir des problèmes. Mon profil était régulièrement supprimé des applications, les messages de plus en plus codés avec mon père et ma mère pour éviter qu’ils soient tracassés par la police. Puis, en juillet 2018, j’ai reçu un curieux SMS de mon père me disant que je devrais avoir chez moi une photo de Mao, que c’était mieux pour moi, raconte Yashar Hemdulla, encore très soupçonneux sur l’authenticité du texte. Le même jour, le 5 juillet, j’avais participé à une manifestation à Oslo. Le SMS était en chinois. Mais jamais mon père ne m’a écrit en mandarin. »

Smileys ou chanson

Deux mois plus tard, son compte a été supprimé sur WeChat. En mars 2019, il a appris que son père était détenu depuis janvier dans un camp à Urumqi. Depuis, il n’a plus eu d’information à son sujet. Les très rares fois où il échangeait avec sa mère, les messages se limitaient à des smileys, parfois une chanson. En décembre, après l’envoi d’un visage souriant, son compte a été supprimé. « Le jour de l’Aïd [fête de la fin du jeûne du ramadan], j’étais triste, imaginant ma mère seule dans sa maison, sans nouvelle de mon père. Il a été opéré en 2014, il est peut-être torturé », dit, inquiet, Yashar Hemdulla. Ershat Alimu partage son sentiment. Comme son ami d’enfance, il a décidé de ne plus tenter de communiquer avec ses proches pour leur éviter des représailles. Et certainement pour alerter plus librement sur son père. Très maigre consolation après deux ans de tourments.

(1) Il est fréquent chez les Ouïghours que le fils prenne le prénom du père comme nom de famille.


https://www.ledevoir.com/monde/asie/580375/ouighours-notre-travail-d-intellectuels-est-une-menace-a-leurs-yeux
« Les gouvernants ont décidé de retarder la concrétisation de l'utopie tant que les citoyens ne seront pas parvenus à un consensus. »

José Carlos Fernandes
Avatar de l’utilisateur
toine74
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 14897
Inscription: 02/12/2007
Localisation: Sherbrooke
Age: 46 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede HOCHET Gabriel » 16/06/2020 17:58

Saumon découpé sur des planches à découper venues d’Europe..... [:kusanagui:6]
[:kusanagui:6]
[:kusanagui:6]

Ben tiens....

Enculés d’chinois....... :D
DURA LEX QUE C'EST DE L'EX, ET PAF...
Mon blog "Crobards" http://gabrielhochet.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
HOCHET Gabriel
Abraracourcix
Abraracourcix
 
Messages: 21827
Inscription: 19/04/2009
Localisation: SouthMandy-Blairozland
Age: 70 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede Brian Addav » 30/06/2020 19:55

ça y est, les chinois ont passé leur loi à la con.
Depuis deux jours, les "politiques" de HK expliquent qu'ils ne savent pas ce qu'il y a dans la loi mais qu'ils la supportent, elle a été votée, et on sait ce qu'il y a.

Résultat, tout le monde se casse de HK. ça va être terrible. Les ricains ont mis fin au régime spécial de l'île, mais même sans ça, j'ai jamais vu autant de gens annoncer qu'ils se barraient. :shock:

Et un avertissement, la loi concerne aussi les étrangers... Genre, si vous passez à HK pour un visa run ou pour qq heures en attendant le transit, si vous avez eu le malheur d'être un peu anti-chinois publiquement, vous risquez la prison à vie.

Les chinois veulent vider la région de toute opposition, ils vont y arriver. Et personne ne va lever le petit doigt.
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 37239
Inscription: 13/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 46 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede HOCHET Gabriel » 30/06/2020 20:48

Je savais bien que j’allais être obligé de le répéter ”Saloperies de chinois”.... :Violence: :Violence:
DURA LEX QUE C'EST DE L'EX, ET PAF...
Mon blog "Crobards" http://gabrielhochet.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
HOCHET Gabriel
Abraracourcix
Abraracourcix
 
Messages: 21827
Inscription: 19/04/2009
Localisation: SouthMandy-Blairozland
Age: 70 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede LEAUTAUD » 30/06/2020 21:24

Mon Gaby tu pourras plus transiter par HK, ils t'attendent sur le tarmac :D

Bon, je te tiens compagnie, ce gouvernement chinois me fait vomir moi aussi :Violence:
(de toutes façons ça ne me viendrait pas à l'idée d'aller dans ces ex-colonies, et encore moins en Chine :doigt: )

Je me souviens avec émotion de ce grand oncle qui avait participé avant-guerre à la construction de la voie ferrée Hanoï-Saïgon . La famille le soupçonnait d'avoir laissé là-bas une deuxième famille autochtone, le coquin. Va savoir si j'ai pas des petits cousins du côté de la baie d'Along :fant2:
Avatar de l’utilisateur
LEAUTAUD
Apothicaire
Apothicaire
 
Messages: 8340
Inscription: 27/03/2009
Localisation: Carton city
Age: 73 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede HOCHET Gabriel » 30/06/2020 21:37

Ah ouai.... Ben moi j’ai deux cousins qui ont fait l’Indo dans l’infanterie de marine, et qui ont eu la chance d’en revenir entier, et qui apparemment ont semé de la famille sur place...

Toute une époque..... :D
DURA LEX QUE C'EST DE L'EX, ET PAF...
Mon blog "Crobards" http://gabrielhochet.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
HOCHET Gabriel
Abraracourcix
Abraracourcix
 
Messages: 21827
Inscription: 19/04/2009
Localisation: SouthMandy-Blairozland
Age: 70 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede LeJoker » 30/06/2020 21:42

Brian Addav a écrit:Résultat, tout le monde se casse de HK. ça va être terrible. Les ricains ont mis fin au régime spécial de l'île, mais même sans ça, j'ai jamais vu autant de gens annoncer qu'ils se barraient. :shock:


Les Etats-Unis devaient se vider aussi avec l'élection de Trump...Bref, des annonces amplifiées par les réseaux sociaux. Si la Chine permet de faire des affaires, les gens ne broncheront pas.
Joker je réponds, les intelligents aussi, les trolls ben en fait comment dire, allez sucer des courgettes.
Fred Dewilde, auteur.
Avatar de l’utilisateur
LeJoker
Troll officiel
Troll officiel
 
Messages: 10261
Inscription: 10/03/2011
Localisation: Trinidad et Tobago

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede Brian Addav » 30/06/2020 21:44

Ah mais non, y'aura plus d'affaires justement... les ricains ont tout cassé...
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 37239
Inscription: 13/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 46 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede pabelbaba » 30/06/2020 21:47

C'est à dire que des exodes venant de Chine pour des raisons politiques, il y en a eu quelques uns depuis un siècle. :geek:
Mais à devoir choisir entre la peur du vide et la nausée des trottoirs... j'aurais sans doute fait comme eux.

Galerie 2dgalleries
Galerie Comicartfans
Avatar de l’utilisateur
pabelbaba
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 13172
Inscription: 28/12/2009
Localisation: Paris
Age: 37 ans

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede LeJoker » 30/06/2020 22:11

Brian Addav a écrit:Ah mais non, y'aura plus d'affaires justement... les ricains ont tout cassé...


Les USA tournent sur une vision qui était valable jusque dans les années 1990's. On trouve des rapports de la CIA à ce sujet, des années 1950's à 1990's. "la zone dollar est peu développée en zone asiatique, donc sans réserves dollar, rien à mettre dans les tuyaux de la machinerie financière, et pas de machine financière, pas de liberté face à la zone US, donc dépendance".
Plus du tout ça.

Donc les USA auraient cassé HK il y a 20-30 ans, c'était bon. Là la Chine a suffisamment de réserves $ et de connexions vers d'autres réserves dollars (Asie, Europe, Afrique) pour être indifférente aux sanctions US.


A part sanctionner toutes les entreprises/banques au niveau mondial qui ont des flux dollars avec la Chine...

Qu'est ce que je donnerais pour être jeune dans 60 ans, et fouiner dans les archives de la CIA et du comité économique OTAN afin de voir comment ils ont pris conscience que c'est la Chine qui est devenu en 2020's le système économique menaçant qu'ils évoquaient à propos de l'URSS dans les années 50-60's. :cry2:
Dingue de faire le rapprochement avec certains rapports. La Chine a fait sauter les deux obstacles que l'URSS n'a jamais réussi à faire sauter, flux économiques entrants positifs sans entraves et rattrapage technologique. Quand je pense que certains analystes disaient dans les années 1960's que si l'URSS cochait ces deux cases, ce serait inquiétant... Comment ont-ils pu se planter sur la Chine ? Il y a là une étude de déraillement total qu'il faudrait faire niveau comité OTAN et USA.
Joker je réponds, les intelligents aussi, les trolls ben en fait comment dire, allez sucer des courgettes.
Fred Dewilde, auteur.
Avatar de l’utilisateur
LeJoker
Troll officiel
Troll officiel
 
Messages: 10261
Inscription: 10/03/2011
Localisation: Trinidad et Tobago

Re: Quand la chine s'éveillera aux autres

Messagede Brian Addav » 30/06/2020 22:54

LeJoker a écrit:Donc les USA auraient cassé HK il y a 20-30 ans, c'était bon. Là la Chine a suffisamment de réserves $ et de connexions vers d'autres réserves dollars (Asie, Europe, Afrique) pour être indifférente aux sanctions US.


Je pense complètement le contraire.

La Chine est complètement dépendante des USA et se prend les sanctions en pleine tronche. Et c'est bien pour cela que Xi n'au d'autres issues que la fuite en avant dans la répression et la tentation de montrer ses forces partout.
La Chine souffre des sanctions, et depuis plusieurs années, souffre de la crise du covid même si elle le cache, et cela créé pas mal de remous en interne. Xi est vraiment de plus en plus contesté.
Taper HK maintenant, par les ricains, c'est rajouter une dernière louche sur les mecs qui ne prenaient pas encore parti pour ou contre Xi et qui vont perdre beaucoup avec HK qui ne leur servira plus à sortir leur fric du pays.
Xi se sait menacé, et pour s'en sortir, il n'a qu'une solution, la dictature poussée à son paroxysme, en éliminant toute opposition.

C'est le grand jeu actuel, XI passera-t-il les prochaines sessions du PC ? Si oui, vous pouvez déjà investir dans les industries d'armements, l'or (pas le chinois contenant du cuivre) et commencer à stocker des pâtes car ce ne sera pas beau à voir.
Avatar de l’utilisateur
Brian Addav
Fournitures de bureau
Fournitures de bureau
 
Messages: 37239
Inscription: 13/09/2005
Localisation: Chia-Yi, Taiwan
Age: 46 ans

Précédente

Retourner vers Le bistro

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités