Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sept 16. Sept frères

11/02/2016 4641 visiteurs 4.8/10 (4 notes)

D ébut février 1943, plusieurs résistants sont arrêtés par la Gestapo à quelques jours d’intervalle. Cette rafle n’a pas seulement coûté la vie à plusieurs de leurs proches, mais a également mis fin à la confrérie dont ils faisaient tous partie.
En janvier 1951, les sept rescapés de « La Rose silencieuse » reçoivent une étrange missive, signée par leur « Vénérable Maître », les priant d’être présents à une réunion qui aura lieu le 26 du mois, à la Grande Loge de France. Là, les francs-maçons sont invités à reformer leur confrérie et à démasquer le traître qui a vendu leur réseau aux allemands…

Après les Sept Nains de Wilfrid Lupano et Roberto Ali, le deuxième volet de la troisième saison de cette collection au concept commercialement séduisant, basé sur le chiffre 7 (7 tomes, 7 missions, 7 équipes de 7 hommes, et surtout un défilé de 7 scénaristes et 7 dessinateurs assez alléchant), est confié à un trio d’auteurs : Didier Convard et Jean-Christophe Camus au scénario et Hervé Boivin au dessin. Alors que le duo précédent avait eu la bonne idée de s’attaquer à des personnages connus de tous, ce tome a plus de mal à éviter le principal piège de cette collection, qui consiste à présenter les sept protagonistes en un nombre limité de pages afin de conserver suffisamment de place pour développer une histoire complète en un seul tome. Il faut donc près d’un tiers de l’album et plusieurs flash-backs revenant sur l’arrestation de chacun des hommes, avant de pouvoir lancer l’enquête visant à faire éclater la vérité sur les événements de 1943.

Si cette collection dirigée par David Chauvel et inspirée des films Les 7 Samouraïs et Les 7 Mercenaires permet d’alterner les genres, ce nouvel album lorgne vers le polar, tout en plongeant le lecteur au cœur d’un huis-clos franc-maçonnique prenant. Une fois les présentations faites, Didier Convard, lui-même franc-maçon, et Jean-Christophe Camus rassemblent tous leurs acteurs dans une seule pièce, où ils sont obligés de revenir sur les horreurs qu’ils ont vécues durant la seconde guerre mondiale, ceci dans une sorte de « whodunit » dont le lecteur veut inévitablement connaître le fin mot. Si le suspense est bel et bien au rendez-vous, le dénouement légèrement trop convenu aura cependant plus de mal à marquer les esprits.

Graphiquement, la tâche d’Hervé Boivin était loin d’être aisée, mais il s’en sort néanmoins haut la main, dans un style réaliste très classique qui colle parfaitement au scénario. Le dessinateur parvient non seulement à livrer des personnages reconnaissables au premier coup d’œil à travers les époques, mais il réussit également à animer une longue discussion au sein d’un décor fixe et à retranscrire l’ambiance pesante qui accompagne ce ressassement d’événements douloureux durant l’occupation.

Classique, sans surprise mais toutefois efficace !

Par Y. Tilleuil
Moyenne des chroniqueurs
4.8

Informations sur l'album

Sept
16. Sept frères

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (25 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Cellophane Le 03/02/2018 à 14:21:18

    Je suis pas fan du tout des histoires sur la Seconde Guerre, pas plus que des histoires de fratries plus ou moins obscures.

    Pourtant, ici, j'ai marché.

    Le huis clos est bien écrit, les flash-back aère parfaitement le récit.

    Si j'ai parfois un peu confondu les personnages, la trame et le final restent assez solides pour faire de ce volume un très bon moment.

    meuillot Le 31/05/2016 à 13:52:43

    C'est marrant ça. A en lire les avis de Duncan89 et mimassa, voire la chronique de Y. Tilleuil, l'album des "Sept Frères", ne ferait pas partie des meilleurs de la série. Et bien pour ma part, je l'ai vraiment bien apprécié. Si on ne perd pas de vue la charte imposée par la collection, je trouve que D. Convard, J-C. Camus & H. Boivin s'en sortent vraiment bien. Les 7 personnages sont présentés rapidement et distinctement (ce n'est pas toujours le cas pour les autres titres). L'intrigue à résoudre dans un semi huis-clos (on navigue régulièrement dans les souvenirs des protagonistes) est bien menée. La tension est bien présente. Et le scénario se tient. Le dénouement est, certes, peut-être trop expéditif et on ne pouvait pas vraiment le deviner même après relecture puisqu'on est pris à défaut. Donc ce n'est pas vraiment un whodunit puisque le lecteur ne pouvait résoudre l’énigme avant l'enquêteur... Pour autant, c'est un album réussi à mon sens. Dans le top 5 des 17 titres déjà sortis...

    duncan89 Le 18/05/2016 à 16:20:55

    un dessin convenu et pas très original, une longue mise en place des 7 protagonistes, une intrigue poussive au dénouement attendu.
    un album plus que moyen dans l'ensemble; pas le plus mauvais des 7 mais loin d’être le meilleur.

    mimassa Le 18/01/2016 à 14:45:24

    Le dessin est pas mal, mais dommage que le scénario soit si indigent... histoire de peu d'intérêt, les dialogues sont poussifs et peu crédibles (surtout au sein de la loge)... L'idée de départ est bonne , mais pas exploitée correctement