Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

P rofitant d’une permission, Jérôme a déserté. Alors que la guerre se poursuit en Europe, il se cache dans une vieille maison de la région de Coaticook, au Québec. Avec son grand-père, il rénove le bâtiment qui a été négligé par ses précédents propriétaires. L’endroit se révèle marqué par une succession de drames, notamment un suicide et un incendie. Les habitants du village savent que le militaire s’y terre, ce dernier vit d’ailleurs constamment dans la crainte d’être dénoncé. L’isolement devenant insoutenable et l’attente interminable, le jeune homme entreprend, avec l’aide de Mathilde, la jolie boulangère, de lever le voile sur les incidents qui ont marqué cette résidence.

D’emblée, c’est le traitement graphique de Simon Leclerc qui retient l’attention. La colorisation est très crue, beaucoup de rouge avec, de temps à autre, une ou quelques cases dominées par le pourpre. Les teintes, mélange de pastel et de peinture, sont posées agressivement, presque approximativement, sur le crayonné. S’en dégage une impression de violence évoquant le style de Dave McKean dans Cages ou Les fous d’Arkham. Le dessin rappelle par ailleurs l’esprit du croquis, il pourrait se comparer, par exemple, à celui de Jeff Lemire. Le découpage demeure classique, habituellement trois bandes accueillant chacune deux vignettes. L’illustrateur travaille généralement par double page, lesquelles présentent une belle cohérence. Un seul bémol, le petit format de l’album ne permet pas d'apprécier pleinement le travail de l’artiste.

Thomas Desaulniers-Brousseau en est à son coup d’essai dans le monde du neuvième art. Pour raconter cette histoire, il privilégie des scènes longues, chacune approfondissant la psychologie du héros et la relation qui se développe entre l’aîné et le petit-fils. Le scénario est bien construit, la réhabilitation du lieu faisant écho aux liens qui se retissent entre les deux personnages. La restauration de la construction l’amène du reste à chasser les fantômes qui y habitent. Métaphoriquement, le soldat combat ses propres démons alors que le conflit s’achève de l’autre côté de l’Atlantique.

Après avoir frappé en vain à la porte de tous les éditeurs européens, les auteurs de Jours d’attente se sont tournés vers les Américains qui ont eu la primeur de ce récit pourtant ancré dans la province francophone. La Pastèque a heureusement eu l’excellente idée de publier, en français, ce livre signé par un duo de bédéistes prometteurs.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Jours d'attente

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.