Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Tempête sur Bangui 2. Volume 2

12/11/2018 1403 visiteurs 7.0/10 (1 note)

N ous avions laissé Didier Kassaï et sa famille au printemps 2013 dans une Bangui dévastée par la guerre civile et en proie aux exactions des milices de la Seleka, bientôt remplacée par l’armée du nouveau pouvoir en place, mais toujours largement composée de mercenaires tchadiens et de supplétifs soudanais, en plus des troupes régulières. Malgré les heurts fréquents avec la population, un semblant de normalisation s’installe ; pourtant, la progression des Anti-Balaka, ces combattants issus des groupes d’autodéfense venus des campagnes, majoritairement chrétiennes, vient semer toujours plus de trouble et enclencher une nouvelle spirale de violence.

Entre partisans du nouveau et de l’ancien régime, entre chrétiens et musulmans, entre mercenaires étrangers et soldats gouvernementaux, et jusqu’entre troupes mandatées par l’Union Africaine, les dissensions sont généralisées et un désordre grandissant s’enracine dans le pays. La crainte d’affrontements interconfessionnels d’ampleur et le spectre du génocide rwandais précipitent l’intervention de l’ONU puis de l’armée française, l’opération Sangaris est initiée le 5 décembre 2013. L’essentiel de ce deuxième volume est consacré à décrire les quelque trois semaines de chaos qui vont suivre, les pillages, les lynchages, les flux et reflux des diverses factions laissant une traînée de morts à chaque passage et leurs cycles continus d’atrocités et de vengeances consécutives. Ce n’est que très progressivement qu’une ébauche de calme revient dans la zone aéroportuaire contrôlée par les Nations Unies.

Est-ce parce que Didier Kassaï est plus directement touché par les événements que dans le tome précédent, toujours est-il que le ton est un peu plus grave et moins truculent que dans la première partie de son récit. Il continue bien de rendre compte de l’aspect dérisoire et grotesque des combats, mais le lecteur ressent davantage la peur et l’oppression des familles prises en étau entre les différents partis. Il faut dire qu’étant lui-même un chrétien marié à une musulmane, l’auteur est particulièrement exposé aux violences téléguidées par l’un ou l’autre camp.

Si l’écriture est plus austère et factuelle, le graphisme en revanche a encore gagné en virtuosité. Toujours composées de larges vignettes aux nombreux détails révélateurs, les planches se parent de couleurs somptueuses, l’auteur démontrant une impressionnante virtuosité à l’aquarelle dans le rendu des matières et la gestion de la lumière. En composant un alliage unique entre l’aspect caricatural de ses personnages et l’aspect naturaliste des décors, il crée une atmosphère à même de transcrire la complexité des enjeux et la triste obscénité du drame centrafricain. S’achevant au lendemain de Noël, cet épisode en appelle un troisième pour évoquer la fragile reconstruction du pays.

Par O. Boussin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Tempête sur Bangui
2. Volume 2

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.