Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sasmira 4. La petite boîte rouge

12/11/2018 2441 visiteurs 6.0/10 (1 note)

E n ce monde, toute chose a une fin !

Tant et tant a déjà été dit et écrit ! Il est donc inutile de revenir sur les péripéties qui émaillèrent les vingt-et-une années qui séparent L’appel de La petite boite rouge. Aujourd’hui, le lecteur patient peut donc enfin céder au plaisir, maintes fois repoussé, de ranger soigneusement sur quelques étagères l’intégralité des aventures de la belle égyptienne. Ce faisant, la certitude que tout cela aurait pu se conclure bien plus tôt ne manquera pas de lui venir à l’esprit…

Avec du recul et sans vouloir offenser quiconque, Sasmira relève plus de l’occasion manquée que du chef d’œuvre consacré. L’indicible espoir d’une fin magistrale qui aurait fait écho à un premier opus mythifié, a fait peser sur les épaules d’Anaïs Barnabé une charge dont elle s’est acquittée plus qu’honorablement, tout comme - en son temps - Claude Pelet avait su donner un souffle nouveau à une histoire que beaucoup imaginaient perdue. En fait, le bât blesse sur le scénario. En effet, une fois la dernière planche lue et cet ultime volet refermé, force est de constater que le romanesque, la passion, le mystère, le suspens, la profondeur ou plus prosaïquement l’engouement que tout un chacun se croyait en droit d’espérer… font grandement défaut !

Sasmira n’est plus. Ainsi soit-elle !

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Sasmira
4. La petite boîte rouge

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    namlik Le 25/01/2019 à 09:31:59

    le premier opus était parfait, scénario captivant et dessins superbes, on pouvait espérer parler de chef d'oeuvre.
    mais patatras Vicomte quelles qu'en soient les raisons n'a plus voulu ou pu dessiner la suite.
    une partie du deuxième opus est bâclée, le troisième tome, bien qu'éloigné du style de vicomte remonte le niveau (qui peut reconnaître Stan ?) mais le quatrième est plus que décevant, on a l’impression qu'il ne s’agit pas de la même dessinatrice.
    le scénario tient la route même si tout n'est pas expliqué et qu'on pouvait se douter de la fin.
    bref une fois de plus on est déçus par une série qui se termine

    herve26 Le 02/01/2019 à 10:43:44

    Après un laborieux troisième album "Rien", ce dernier opus "la petite boite rouge" vient clôturer une aventure éditoriale débutée il y a plus de 20 ans!
    Même si ce quatrième opus est beaucoup moins bavard que le précédent, il ne m'a pas captivé pour autant. Un dessin trop lisse, par rapport au travail méticuleux et soigné de Laurent Vicomte, un scénario sans doute trop vite bâclé pour achever enfin cette intrigue (que dire du comportement d'aguicheuse vulgaire de Sasmira, quid des amis de Bertille et Stan restés en plan devant le portail de la mystérieuse demeure, sur le tome 2).
    Bref le seul intérêt à trouver dans ce final est de connaître,pour ceux qui en doutaient encore,l'identité de la vieille femme qui meure dans les bras de Stan , dans le premier opus.

    Bref, je ne retiens de cette série que le premier volume qui aurait dû finalement rester inachevé pour devenir mythique, telle une Arlésienne de la bande dessinée.