Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'Île (Palloni) L'île

11/02/2016 4853 visiteurs 8.0/10 (2 notes)

Q uelque part au milieu de l'océan, un éden, un paradis construit sur les ruines d'une guerre. Il y a 40 ans, Nymeas et ses compagnons d'infortune ont saisi l'unique occasion qui se présentait à eux pour échapper à un conflit dont ils ne voulaient pas et qu'il ne supportaient plus. Pendant des mois, ceux qui fuyaient cette violence ont dû se cacher, se battre aussi. Mais cela en valait la peine : ils ont réussi, sur ce petit bout d'île, à faire renaître la Paix. Ils ont bâti un village et avec une société nouvelle, leur démocratie. Électricité, école, potagers, bateaux pour la pêche, ils ne manquent de rien et ils sont libres. Après la mort de Nyméas, son fils, Antol, devient naturellement leader de la communauté. Avec Meyra, sa femme, et leurs deux fils, Elias et Danel, ils coulent des jours heureux sous le regards des anciens, loin du « monde extérieur » et de ses dangers. Jusqu'au jour où Kabé, un homme qui se présente comme déserteur vient troubler cette quiétude...

Prenez une communauté aux règles bien établies, à première vue heureuse, vivant en vase clos. Ajoutez-y un élément venu de l'extérieur, si possible anxiogène de par (au choix) ses vêtements, sa provenance, son accent, sa couleur de peau, son passé. Mélangez le tout, attendez un peu, observez : vous obtenez l'Île, un thriller psychologique haletant. Élément perturbateur d'un schéma narratif classique, l'arrivée de Kabé est le prétexte idéal pour bousculer le bel équilibre des insulaires, mettre à l'épreuve leur cohésion, laisser les natures se révéler et les secrets émerger. Case après case, planche après planche, patiemment, l'auteur italien fait monter la tension. Au gré des – nombreux – rebondissements et des révélations, le lecteur passe d'un camp à l'autre : celui d'Antol, accueillant et humain ou celui de son beau-père, Bunel, membre fondateur de la communauté, plein de méfiance à l'égard de l'étranger. L'une des réussites du scénariste consiste à dépasser ce manichéisme. S'appuyant sur une galerie de personnages secondaires à la psychologie fouillée, il met en évidence les envies, les craintes et les préoccupations personnelles qu'exacerbe cette arrivée inopinée. Préoccupations qui prennent le pas sur le bien-être du groupe. Jusqu'à son éclatement ?

La simplicité et la douceur du trait contraste avec la complexité des personnages et la violence ambiante. Pour les couleurs, le dessinateur opte pour des tons pastels restituant à merveille la quiétude de l'île comme la moiteur de la jungle. Souvent classique dans son découpage, il fait preuve d'originalité sur certains cadrages et surtout quelques séquences dont il varie le sens de lecture - une case sur deux (pages 26 et 34) ou bien verticale (pages 47 et 48) - sans que la lisibilité en pâtisse.

Lorenzo Palloni avait déjà démontré avec le très bon The Corner, édité aussi chez Sarbacane, son goût pour le thriller. Ici, il confirme qu'il est un auteur aussi complet que talentueux.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

L'Île (Palloni)
L'île

  • Currently 3.85/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 30/08/2020 à 20:59:15

    J’ai beaucoup apprécié cette lecture alors que je ne connaissais pas l’auteur. Je suis tout de suite entré dans cette histoire qui fait mal. J’ai en effet eu beaucoup de peine pour cette famille tranquille qui voit débarquer un soldat du continent toujours en guerre.

    Une île est toujours un endroit un peu spécial où l’on peut créer une nouvelle communauté pour prendre un nouveau départ. Cela peut être un havre de paix. Cependant, il faut toujours payer un prix pour conserver cette sérénité. On se rend compte que cela dépasse la logique des hommes pour se concentrer sur celle des Etats nations. Le passé finit toujours par nous rattraper.

    On suivra ce récit dynamique et palpitant jusqu’au final. Conclusion : nous avons un auteur complet talentueux qu’il convient de suivre.

    tomek14 Le 22/07/2017 à 10:12:23

    Niveau dessins, rien à redire. Je ne dois pas avoir l'oeil assez fin pour voir les différents défauts cités sur le forum, ou alors plongé dans l'histoire ça ne m'a pas frappé.
    Niveau scénario, quelques "facilités"! Je ne comprends pas pourquoi avoir fait basculé Antol aussi facilement du coté "obscure de la force" (quand il découvre la vraie identité de Kabé). Foutre en l'air ça petite vie tranquille pour un étranger ou pour "l'interdit" (ça me rappel la Genèse^^). Pareil pour Kabé, les mensonges font que l'histoire traîne... et l'intérêt dans tout ça?

    Sinon, cela m'a fait un peu penser au film "Le Village".

    Et gros plus, c'est qu'on a une histoire que fait plus de 120 pages en une fois, au lieu d'attendre au minimum 3ans pour un 3x48 pages ;-) C'est comme si on lisait une trilogie en une fois, et c'est un confort!

    Je ne connais pas les autres oeuvres de Palloni, mais peut être que maintenant je vais m'y attarder ;)

    PS: j'ai pu rencontrer l'auteur à l'occasion d'une dédicace: abordable et super sympa!

    thieuthieu79 Le 25/08/2016 à 17:04:17

    Gros gros coup de cour pour cet album que j'ai découvert totalement par hasard dans les allées du festival d’Angoulême. L'histoire est tout simplement bouleversante. Elle commence dans un univers paradisiaque, libre avec une colorisation clair et lumineuse. Mais plus l'histoire se déroule et plus elle s'assombrit et plus la colorisation s'en ressent. Pour finir dans un chaos, une emprise psychologique et une boucherie effroyable... Tous ça à cause de la venue d'un inconnu sur cette île qui depuis 40 ans est devenue la "maison" d'un gros groupe d'anciens détenus de guerre. Une "communauté" aux règles strictes et bien établies. Mais les règles sont elles-faites ou non pour changées et évoluées? Entre ceux qui sont pour que cet inconnu reste et ceux qui veulent le voir partir ou même mort, une nouvelle guerre psychologique va naître.
    Un récit prenant dont je n'ai pas pu décrocher jusqu'à la dernière page.
    Une vraie réussite.