Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

220 Volts

18/05/2015 2931 visiteurs 4.0/10 (1 note)

R amon est écrivain, et célèbre avec ça. Mais son prochain best-seller se fait attendre. Si bien que sa femme décide de l’emmener pour un petit séjour au vert, histoire de se ressourcer. Le résultat sera-t-il à la hauteur ? Et les insomnies dont souffre le héros viendront-elles mettre leur grain de sable ? Autant de questions qui trouveront une réponse à la fin d’un scénario efficace à défaut d’être franchement original.

Adaptant un roman de Joseph Incardona, Sylvain Escallon livre un polar des plus traditionnels, convoquant un certain nombre de figures classiques du genre. Sans temps mort et d’une mécanique irréprochable, la narration a pourtant beaucoup de peine à convaincre, la faute à des personnages manquant singulièrement de profondeur. En définitive, leur destinée ne suscite guère d’intérêt, tandis que le rythme général, plutôt plat, installe le lecteur dans un état de confort qui tend vers l’endormissement.

Cette absence de tension est d’autant plus regrettable que le dessin de l’auteur, en noir et blanc, réserve quelques belles séquences et instaure une ambiance qui se prêtait bien à l’exercice. L’essai est malheureusement peu concluant.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

220 Volts

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.