Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Âme perdue

16/09/2013 4309 visiteurs 5.3/10 (4 notes)

U n petit être chétif, l’âme en peine, erre dans un décor de tristesse et de désolation. Le ciel est gris, les averses nombreuses et les bêtes menaçantes. Difficile de survivre, de se nourrir. De péripéties en rebondissements, il fera des rencontres, fuira des dangers, se fera des amis, tombera dans des précipices et s’élèvera dans les airs. Jusqu’à un épilogue qui le ramènera les pieds sur terre.

Beau et efficace. Voilà comment décrire ce petit volume, presque entièrement muet, qui fait du dessin sa première qualité. Le trait est vivant et rend très bien le mouvement, tandis que les couleurs, sombres ou chatoyantes, composent sans cesse des ambiances envoûtantes. Tout s’enchaîne à merveille sans qu’on ne regrette un seul instant l’absence de paroles autres que quelques borborygmes. Seul un sabir polyglotte vient tout de même, à la fin, rappeler que la civilisation n'est pas forcément très éloignée.

La finalité du récit reste toutefois incertaine. Une fois le livre refermé, grande est l’envie de s’écrier : « Et alors ? ».

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.3

Informations sur l'album

Âme perdue

  • Currently 3.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.