Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L ’impression de pénétrer dans un passé qui n’est pas celui des siens, mais aussi, parfois, de parcourir l’album photo d’une famille qui n’est pas la sienne ; deux sensations qui saisissent dès les premières planches, notamment du fait de l’utilisation de la technique de la carte à gratter et de son rendu désuet en ces planches.

Raconter son histoire, ou plutôt celle des siens, c’est ce que fait Line Hoven dans cette bande dessinée qui s’ouvre, d’un côté, dans une Allemagne où le nazisme s’impose et, de l’autre, aux États-Unis où le président Roosevelt prépare son peuple à entrer en guerre. De part et d’autre de l’Atlantique, deux couples se forment, ils auront des enfants, dont une fille et un garçon qui se rencontreront et auront à leur tour une petite fille : la narratrice. Le dessin confère une ambiance sombre et pesante au récit, aussi marqué par l’aspect fantomatique des personnages, comme figés dans des clichés d’un autre temps.

Chaque génération semble hantée par celle qui l’a précédée. Les pièces manquantes du puzzle familial sont parfois signifiées par l’auteure qui, sans doute elle-même, ne les détient pas toutes. C’est dans cette reconstitution, même partielle, qu’aurait pu - pour ne pas dire dû - se trouver l’attrait de L’amour ferme les yeux ; elle n’est cependant guère réalisable. Les cinq tranches de vies rapportées dans ces pages, si elles fonctionnent individuellement et ensemble, n'en apparaissent pas moins comme autant d’ébauches inabouties qui ne permettent pas d’aller au-delà de la surface des choses. Si la lecture est gênée par la difficulté de distinguer les protagonistes, ainsi que les lieux et les époques, du fait d'une très forte unité graphique, ce sont surtout les vides qui empêchent d’accéder à l’âme de ce livre.

De fait, le sentiment de rester à la porte prédomine, comme si Line Hoven avait omis de délivrer certaines clés qui eussent été nécessaires à donner du sens et de la profondeur à L’amour ferme les yeux. C’est d’autant plus dommage que son blog laisse à penser qu’elle peut emmener son lecteur bien plus loin, tout du moins par son trait.

Par F. Mayaud
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

L'amour ferme les yeux

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

  • Hoven, Line
  • <N&B>
  • 09/2013 (Parution le 17/09/2013)
  • L'Agrume
  • 979-1-09-074308-3
  • 104

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.