Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Paradise kiss 1. Tome 1

16/12/2004 16734 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

Y ukari est une jeune élève sérieuse, se destinant à passer les examens des plus grandes universités du Japon. Pourtant, sa rencontre avec deux personnes habillées bizarrement va complètement changer sa vie, remettre en question les petites certitudes que ses parents lui avaient données, et pourquoi pas lui faire découvrir l'amour ?

Paradise Kiss est le troisième manga d'Ai Yazawa publié en France, après le fantastique Nana et le joyeux Gokinjo, une vie de quartier, édités tous deux par Delcourt/Akata. D'ailleurs, on retrouve dans Paradise Kiss plusieurs personnages de Gokinjo, à un âge plus avancé. A priori plus fantaisiste que Nana, Paradise Kiss en reste toutefois très proche dans l'esprit. Si le monde de la mode de Yazawa est évidemment fantasmé, il en est de même pour celui de la musique dans Nana, rempli de gens beaux, propres sur eux, où la drogue est inconnue, etc. Néanmoins le ton est différent, beaucoup plus optimiste dans Paradise Kiss, et l'auteur, du fait du sujet, a plus le loisir de s'attarder sur l'un des éléments principaux de son dessin : les vêtements. Chaque page recèle une nouvelle trouvaille vestimentaire, ce qui donne au manga des airs de conte de fées, effet renforcé par l'histoire elle-même.

Comme Nana nous faisait découvrir le monde de la musique à travers ses deux héroïnes, dans Paradise Kiss, Yukari se frotte à un univers dont elle ne connaît rien, celui de la mode. S'ouvrent alors des perspectives qu'elle ne soupçonnait même pas. Ai Yazawa excelle dans le portrait de jeunes filles qui se cherchent, qui ne savaient pas qu'il leur manquait quelque chose avant de mettre le doigt dessus. Yukari, en tant que brillante élève, subit une forte pression de la part de ses parents et de ses professeurs. Pour eux son chemin est tout tracé : une université prestigieuse, un bon travail dans une grosse entreprise, et enfin un rôle de femme au foyer lorsqu'elle aura trouvé un bon parti. Le milieu de la mode, représenté par la bande de l'école des arts Yazawa, va servir de révélateur, lui faire découvrir un monde coloré et chaud là où elle ne voyait que du noir et blanc.

Si le contexte de l'histoire tient du fantasme, il n'en est donc pas de même pour la psychologie des différents personnages, qui sonne juste et parvient à toucher le lecteur par sa profondeur. On se prend alors d'affection pour Yukari, tiraillée entre une réalité morne mais rassurante et le risque que représente la bande de la Yaz'art et surtout Georges, celui qu'elle aime. Cet harmonieux mélange fait de Paradise Kiss un manga touchant, juste, drôle et prenant. Une nouvelle réussite pour Ai Yazawa.

Par petitboulet
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Paradise kiss
1. Tome 1

  • Currently 4.08/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Marion N Le 11/01/2005 à 10:35:58

    Le ton de ce shojo est plus léger et optimiste que celui de l'incontournable et prenant [b]Nana[/b], mais si le monde de la mode y paraît très propre, très beau, bref idéal, les problème de l'héroïne, Yukari, qui veut s'arracher du monde scolaire et des examens sont plus réalistes.
    Le tout est délicieusement transcrit par le dessin de Aï Yazawa qui nous offre un magnifique travail en particulier sur les vêtements des personnages - les décors restent peu présents.
    Bref, un bien joli, prenant et amusant shojo.