Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A rchéologue, Virginie comprend rapidement que son équipe vient de découvrir un véritable trésor lorsqu'elle entreprend la lecture des manuscrits trouvés dans une tombe proche de Cluny et qui la plongent au cœur d'une noire intrigue. À l'aube du XIIIe siècle, le vol inexpliqué d'un objet sacré agite l'abbaye, si bien que l'abbé Guillaume charge Godefroid, ancien novice devenu chevalier croisé de retour après dix années d'absence, d'élucider l'affaire. Accompagné de son ami musulman, Akim, mal vu par les moines, celui-ci s'empresse de mener l'enquête et de dénicher une piste. Mais l'arrivée inopinée d'un conseiller pontifical, les menées jalouses du grand prieur Giraud, une succession de meurtres et la présence d'un dominicain fanatique dans les environs viennent corser les investigations et mettre au jour des enjeux bien plus sombres que les apparences le laissent penser.

Premier tome issu de la collaboration entre Glénat, les éditions du Patrimoine et le Centre des Monuments Nationaux, La Conjuration de Cluny s'inscrit, comme le résumé éditeur l'annonce, dans la lignée du célèbre thriller historique, Le Nom de la Rose d'Umberto Eco. Alcante (Pandora Box, Les gardiens des Enfers, Jason Brice, Re-Mind) en reprend les éléments principaux : de mystérieux assassinats associés à des mystifications propres à créer un climat de tension et de peur, des personnages aux desseins troubles - certains trop onctueux pour être honnêtes, d'autres passablement acharnés et aux méthodes de soudards -, un texte philosophique et théologique qui pourrait bouleverser complètement la donne s'il était connu. Sans oublier l'ombre d'une croisade aux objectifs plus que sujets à controverse, un Sherlock Holmes (ou Guillaume de Baskerville) en haubert et un lieu aussi idéal que plein de panache, en l'occurrence le centre du rayonnement clunisien, alors à son apogée en Europe. En cela, le scénariste a parfaitement réussi son coup, offrant par là des bases adéquates autant qu'alléchantes au récit.

Malheureusement, l'intrigue, pourtant prometteuse, sonne creux assez vite et l'effet escompté ne tarde pas à faire long feu. Malgré les nombreux évènements qui ne cessent de venir assombrir l'histoire et de rapprocher de plus en plus le héros du vrai, l'histoire pèche par excès de clichés, par le manque d'épaisseur des protagonistes, ainsi que par la grossièreté des ficelles utilisées ou la trop grande précision d'explications qui mettent trop facilement le lecteur sur la piste et ôtent toute surprise à certains passages. Dommage que, par ailleurs, d'autres aspects n'aient pas été plus développés - format one-shot oblige, sans doute -, comme tout ce qui tourne autour des écrits de Pierre le Vénérable et dont l'exploitation aurait pu conférer un côté plus profond à l'ensemble. De même, Akim joue à peine le rôle de pièce un brin perturbatrice dans un couvent chrétien - difficile même d'y voir un catalyseur. En outre, il rappelle par trop l'Azeem de Robin des bois, prince des voleurs, jusque dans les propos qu'il échange avec Godefroid, et sa présence paraît presque inutile. Peu convaincante, Adonna l'est également et n'a sa place qu'en tant qu'amante puis détentrice de la vérité. En revanche, les figures des méchants s'en sortent mieux, bien qu'elles aient pu être davantage fouillées et moins caricaturales. Enfin, l'introduction et la conclusion de l'album mettant en scène Virginie, si elles n'apportent pas grand-chose au fond, permettent une mise en perspective, certes simple, mais indéniablement intéressante.

Côté graphique, le dessin de Luca Malisan (Le Chant des Stryges #13) ne se distingue guère par son originalité et s'avère au contraire un peu trop lisse. Il parvient, néanmoins, à rendre au mieux le fantastique cadre qu'est l'abbaye de Cluny et ne démérite nullement par ses plans larges et par ces perspectives cinématographiques, laissant le loisir d'admirer, sous divers angles, l'architecture de ce formidable édifice. Le dessinateur réussit également à camper de façon plutôt convaincante la plupart des personnages, en conférant à quelques-uns le profil de l'emploi. Toutefois, on pourra reprocher le côté parfois figé des visages, pourtant généralement expressifs, accentué par une mise en couleurs informatique peu inspirée et dépourvue de vitalité.

Dotée d'une bonne idée de base et bien que se lisant avec facilité et sans ennui, La Conjuration de Cluny pâtit cependant d'un certain manque d'envergure de l'histoire racontée et d'un graphisme manquant d'attrait.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
5.3

Informations sur l'album

La conjuration de Cluny

  • Currently 2.78/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (27 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    dorsetshire Le 12/07/2012 à 16:35:24

    Voilà une excellente bd publiée chez Glénat avec le soutien des Editions du Patrimoine. Enfin un one-shot de qualité (cela change des séries à rallonge dont on ne sait pas trop à quoi s'attendre lorsqu'on s'engage à l'acheter) développant une histoire complète et de qualité (scénario et graphisme).
    Grande variété dans cette bd : un peu de médiéval et d'époque contemporaine, une histoire romantique sur fond de croisades, une enquête et un petit message moral de tolérance.
    Vraiment à découvrir sans tarder.