Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Kookaburra Universe 8. Le dernier vol de l'enclume

14/01/2008 8552 visiteurs 5.8/10 (4 notes)

S ouvenez-vous, c'était dans le T3 de Kookaburra. Le capitaine Nielson accueille le sniper Preko dans sa cabine et lui livre le secret le mieux gardé de l'Alliance terrienne : le commandeur général des armées n'est autre que son fils, et il n'a que 12 ans. Cet interlude de la série mère, Sala le prolonge pour permettre à Nielson de relater sa rencontre avec Brian North, son mari décédé auquel a succédé le jeune Brian, l'un des enfants de la prophétie.

Le dernier voyage de l'Enclume est un album intéressant à plus d'un titre pour l'amateur de la saga initiée par Crisse et confiée depuis lors aux bons soins d'une kyrielle de scénaristes et dessinateurs chargés de développer l'univers de base. Son plus grand mérite est de mettre un visage sur feu Brian North, dont l'honneur et le sens du devoir étaient déjà perceptibles dans la série principale. Charismatique en diable, il se révèle être le point d'articulation du récit, au centre d'intrigues en lien direct avec la prophétie des étoiles. D'autres personnages font également leur apparition, tel un chef pirate plutôt réussi bien qu'un peu caricatural ou encore les émissaires d'un peuple inconnu, eux aussi bien dans leur rôle mais ne brillant pas par leur originalité.

L'histoire se déroule selon un schéma très formaté mais efficace, soutenue par une voie-off qui assure l'essentiel pour maintenir l'intérêt. Toutefois, malgré une impression globale relativement positive, quelques défauts ressortent d'une lecture plus attentive, la plupart étant à imputer à une pagination trop restreinte. Du début à la fin, Sala donne en effet l'impression d'être à l'étroit dans ses 46 planches. Résultat : il ouvre beaucoup de portes mais n'en referme que très peu, et de nombreuses pistes restent pour l'instant sans issue. Il n'y a plus qu'à espérer que certaines idées prometteuses seront reprises par après, au besoin par d'autres auteurs. Dernier point négatif à relever, outre des personnages qui manquent par moments de profondeur et un déroulement parfois trop linéaire, plusieurs dialogues qui ne paraissent pas très naturels.

En dernière instance, même s'il n'échappe pas à quelques lieux communs regrettables, ce nouvel album se lit avec un vrai plaisir et élargit de manière intéressante l'univers de Kookaburra. La vraie surprise ne vient pourtant pas de ces révélations mais bien du dessin de Khaled. Ceux qui ne connaissaient pas Les chroniques de Centrum découvriront un style original, flamboyant sans être tape-à-l'oeil. Un trait séduisant, une légère influence manga, une aptitude indéniable à donner une vraie gueule à ses héros... il n'en faut pas plus pour faire de Khaled un dessinateur à suivre de près. C'est sûrement aussi dans cette possibilité de confirmer le talent de jeunes auteurs que réside l'intérêt de cette série parallèle. Un modèle à l'américaine qui fonctionne plutôt bien, en espérant ne jamais risquer l'overdose...

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.8

Informations sur l'album

Kookaburra Universe
8. Le dernier vol de l'enclume

  • Currently 2.84/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.8/5 (67 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 16/02/2021 à 08:22:31

    Ce tome est un véritable huit-clos qui se déroule dans un vaisseau spatial en quelques heures. Le pari scénaristique était audacieux mais le résultat n'est pas à la hauteur de nos espérances. Cela manque singulièrement de profondeur.

    On va intéresser aux parents du généralissime Brian North, l'un des enfants de la prophétie qui jouera un rôle majeur.

    Par ailleurs, au niveau du graphisme, cela ressemble à un vulgaire montage informatique sans cohérence. On est loin du trait subtil des dessinateurs qui se sont succédé jusqu'ici. C'est assez perturbateur d'un tome à l'autre tout ces changements de dessinateurs qui n'ont pas le même niveau.

    Que dire également des dialogues assez creux et misérables ? C'est malheureusement un raté de la collection !

    Christophe C. Le 23/08/2008 à 12:12:58

    Voilà un tome bien sympatique très orienté action avec l'histoire de la recontre entre Nelson et North (les parents du généralissime Brian North l'un des enfants de la prophécie). L'intrigue est bien développée et prenante, les personnages à la hauteur de leur rôle. Bref on ne s'ennui pas. J'ai un peu de mal avec le dessins mais globalement c'est tout de même plutôt pas mal.

    jejam Le 28/11/2007 à 21:21:16

    Et dire que jusque là, je pensais avoir trouvé une série parallèle meilleure que la série principale !

    Cet album est vraiment décevant : un scénario quelconque, des textes misérables et un dessin tout juste potable.