Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Abigael Martini 1. Abigaël Martini

23/11/2006 5759 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

A bigaël Martini entame un stage pour devenir commissaire à Paris. Le plus difficile pour elle sera de se faire un prénom, elle dont la mère n'est autre que Madame le juge d’instruction Martini, redoutée du barreau parisien. Une mère par ailleurs bien envahissante qui n’a de cesse de vouloir la marier et fait appel à des agences matrimoniales. Pour sa première mission, le commissaire divisionnaire Kaskol ne la ménage pas : Abigaël devra enquêter sur la mort soi-disant accidentelle de Rémi Ménard, qui la conduira jusqu’à Marseille.

Thomas Azuélos offre un polar contemporain au ton résolument moderne. La jeune Abigaël est pleine d’énergie avec un caractère bien trempé, profitant de la vie sans tabou ni complexe. Ainsi, c’est souvent au bistro en train de siroter un Pastis qu’elle a des éclairs de génie qui la font avancer dans sa réflexion. Elle prend par ailleurs un malin plaisir à maltraiter les jeunes premiers qui viennent lui faire la cour sur les recommandations de sa maman. Un personnage atypique particulièrement charismatique qui rappelle la virulente Jeanne Picquigny de Fred Bernard (La tendresse des crocodiles).

L’intérêt de l’intrigue à proprement parler est alors relégué au second plan, d’autant plus qu’elle n’est pas toujours évidente à suivre : outre des déductions quelque peu faciles, le cheminement de l’enquête est assez sinueux et a de quoi noyer le lecteur.

Graphiquement, le style est spontané, nerveux, hachuré, alternant des séquences dépouillées et d’autres plus sophistiquées. Une nouvelle raison de faire référence à l’œuvre de Fred Bernard.

En définitive, même si cette première mission d'Abigaël Maritini n’est pas complètement convaincante, on retiendra la naissance d’une héroïne rafraîchissante mordant la vie à pleines dents. Le potentiel est là, ce qui n’est déjà pas si fréquent.



Du même auteur : chronique de Télémaque.

Par J-M Grimaud
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Abigaël Martini
1. Abigaël Martini

  • Currently 3.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.