Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Mademoiselle (Rollin) 2. Candeur et décadence

21/11/2005 6280 visiteurs 8.0/10 (1 note)

Mademoiselle a un gros souci. Elle s'en est rendue compte sur son dernier gâteau d'anniversaire : trente bougies ! Alors c'est décidé : plus de gâteaux, plus de journées flemme sur le canapé. Du sport, des séances chez l'esthéticienne, de la motivation. Célibataire à trente ans, ça ne peut plus durer. C'est la dernière ligne droite : ses seins commencent à tomber, mais ça ne se voit pas encore. Hardi compagnes ! La chasse au Prince Charmant est ouverte ! Rangez vos défauts, sortez vos poitrines et que la meilleure gagne !

Une femme qui scénarise et qui dessine, c'est à remarquer. Une jeune femme. Québécoise. Au pays de Michel Rabagliati et de Joe Matt, Eva Rollin prend une place intermédiaire : pas tout à fait romantique, pas tout à fait cynique, complètement hilarante. Au delà des petits soucis, pardon, des énoooooormes problèmes des trentenaires, elle aborde avec humour la vie quotidienne d'une partie de la population que l'on prétend toujours incompréhensible : les femmes, ces énigmes de la nature. On pense à Maïtena, et effectivement les deux auteurs se complètent, se ressemblent par leur humour féroce et leur trait, simple et réaliste. Eva Rollin croque de trois traits et deux tonalités de couleurs les diverses situations qu'une femme peut rencontrer, et souvent affronte avec détermination : l'horrible brushing raté, le terrible poil sous peau, l'abominable trahison de la meilleure amie et l'atroce coup de fil maternel.

La France commence à se rendre compte qu'entre le sirop d'érable et la poutine, la Belle Povince produit aussi de la bande dessinée. Et de la bonne. Michel Rabagliati et Eva Rollin en sont autant d'ambassadeurs, et leurs éditeurs (respectivement les éditions de la Pastèque et Marchand de Feuilles), même s'ils ont parfois des difficultés à gérer les stocks de l'Hexagone, ont toutes leurs chances de séduire le public français. Autant jeter un oeil à leur catalogue, ce ne sera pas du temps perdu, bien au contraire.

Par Léga
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

Mademoiselle (Rollin)
2. Candeur et décadence

  • Currently 2.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.7/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.