Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

J oshua travaille dans un café ; lorsqu’il a croisé Dara, il en est immédiatement tombé amoureux. Incurable timide, il n’ose l’aborder. Comme sa Dulcinée gagne sa vie dans le monde des cases et des bulles, il cherche, avec sa collègue, Manon, et un client, Maxime, à la découvrir à travers son œuvre. Les enfants y sont cependant tous dépeints comme des monstres. Dur constat pour celui qui compte bien avoir des gamins.

Après Le dessein et Mauvaises mines, Jonathan Munoz continue d’explorer les méandres de la méta-bande dessinée. Son nouvel opus, Dans la tête de l’inconnue du bar, invite à découvrir une alternance de planches de la jeune artiste et de conversations entre les membres du trio, lesquels tentent de percer l'œuvre à l’occasion de séances de psychologie de comptoir. L’analyse de chacun est évidemment teintée par ses a priori et le choc des points de vue est rigolo. Comme c’est souvent le cas, une saynète en apparence simple finit par être interprétée d’une multitude de façons. En plus de révéler la psychée et les motivations de chacun des protagonistes, ces lectures amènent le bédéphile à remettre en question sa propre compréhension de l’épisode.

Le scénariste transforme ainsi une anecdote banale (un garçon aime fille qui en aime un autre qui en aime une autre…) en une réflexion sur la subjectivité et le rôle du lecteur (à moins que ce ne soit le rôle du lecteur du lecteur), tout en conservant un ton léger. L’ensemble demeure limpide, malgré les nombreuses strates narratives.

Le projet impose deux styles graphiques contrastés. D’abord, un trait dépouillé pour les scènes de bar, puis un autre plus chargé figurant les travaux de la bédéiste. Et pour en rajouter une couche, Dara dessine elle-même les illustrations d’un artiste dont la signature est heureusement différente de celle de Jonathan Munoz... et de celle de Jonathan Munoz prêtant ses crayons à un personnage.

Une histoire joyeusement tordue, fraiche et pétillante comme un Perrier siroté sur une terrasse du Xe arrondissement.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'inconnue du bar

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.