Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les dernières nouvelles de la planète manga

Forum pour discuter de toute la bande dessinée asiatique

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede Bolt » 12/11/2020 08:43

Message précédent :
corbulon a écrit:
Bolt a écrit:A l'occasion de la sortie du dernier numéro d'Atom relatant les 30 ans du manga en France, Mauvais Genres sur France Culture y consacre une émission spéciale, avec Fausto Fasulo (Mad Movies, Atom), Jean-Pierre Dionnet et Antoine Guillot (ACBD).
Mauvais Genres: 30 ans de manga en France, un numéro de la revue Atom


On précisera que c’est une vision très masculine de ces 30 ans d’histoire du manga en France. Pas surprenant quand on regarde la composition de l’équipe éditoriale. :siffle:

Fausto Fasulo ne se cache pas sur ce qu'il aime en manga: un pan du seinen, gekiga, vieilleries à la Go Nagai / Leiji Matsumoto / Kamimura, etc... et va mécaniquement vers plus d'auteurs masculins.
Ce n'est aucunement représentatif du paysage éditorial du manga en France, et encore moins celui du Japon, où la représentativité dans la création doit autour de 40 % femmes / 60 % hommes. Même si j'ai l'impression qu'il y a un effort dans les derniers numéros (je ne regarde que les sommaires, en réalité, je n'achète plus de presse BD depuis très longtemps) avec Rumiko Takahashi, Moto Hagio, Hiromu Arakawa, Akane Torikai, Narumi Shigematsu, et moins de visuels tape-à-l'oeil pour boutonneux... Je pense que c'est un tort de considérer Atom comme un magazine qui couvre tout, alors que ça ne suit que la vision de Fausto Fasulo globalement.
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4261
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 40 ans

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede corbulon » 12/11/2020 11:01

Bolt a écrit:
corbulon a écrit:
Bolt a écrit:A l'occasion de la sortie du dernier numéro d'Atom relatant les 30 ans du manga en France, Mauvais Genres sur France Culture y consacre une émission spéciale, avec Fausto Fasulo (Mad Movies, Atom), Jean-Pierre Dionnet et Antoine Guillot (ACBD).
Mauvais Genres: 30 ans de manga en France, un numéro de la revue Atom


On précisera que c’est une vision très masculine de ces 30 ans d’histoire du manga en France. Pas surprenant quand on regarde la composition de l’équipe éditoriale. :siffle:

Fausto Fasulo ne se cache pas sur ce qu'il aime en manga: un pan du seinen, gekiga, vieilleries à la Go Nagai / Leiji Matsumoto / Kamimura, etc... et va mécaniquement vers plus d'auteurs masculins.
Ce n'est aucunement représentatif du paysage éditorial du manga en France, et encore moins celui du Japon, où la représentativité dans la création doit autour de 40 % femmes / 60 % hommes. Même si j'ai l'impression qu'il y a un effort dans les derniers numéros (je ne regarde que les sommaires, en réalité, je n'achète plus de presse BD depuis très longtemps) avec Rumiko Takahashi, Moto Hagio, Hiromu Arakawa, Akane Torikai, Narumi Shigematsu, et moins de visuels tape-à-l'oeil pour boutonneux... Je pense que c'est un tort de considérer Atom comme un magazine qui couvre tout, alors que ça ne suit que la vision de Fausto Fasulo globalement.


Certes, mais alors tu ne fais pas une présentation de ce style, qui laisse entendre que ce magazine couvre tout. Parce que là rien ne sous-entend le biais que tu décris fort justement.

C'est à faire le point sur les plus importantes parutions réalisées en France depuis trois décennies que s'est appliqué le quinzième et double numéro de la revue Atom, publication dévolue à la "culture manga"
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4363
Inscription: 05/12/2004

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede Anotsu » 12/11/2020 13:39

L'édito du numéro précise qu'il s'agit d'une vision subjective du paysage éditorial avec la répartition en 10 genres, qu'il n'y a pas exhaustivité mais une "proposition orienté par nos points de vue parfois inattendus (?)" et que l'idée du numéro est "de s'épancher sur les saillances d'une culture dont la totale exploration est en réalité impossible"... De ce point de vue je trouve Atom plutôt honnête. Mais il ne faut pas en rester à la première page ni aux effets d'annonce en effet.

Je regrette vraiment que pour un numéro spécial "30 ans de manga en France" - avec le prix qui va avec - nous n'ayons que des présentations de livres avec quelques petites incisions d'avis d'artistes. Je pensais qu'il y aurait des analyses plus construites autour de l'évolution du paysage édito en France par exemple :/
Avatar de l’utilisateur
Anotsu
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 215
Inscription: 18/02/2018
Localisation: à côté de la plaque

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede Bolt » 12/11/2020 15:10

@corbulon: totalement d'accord avec toi.

@Anotsu: cet exercice de sélection fait très "presse musicale". J'aimerais quand même le feuilleter un peu pour m'en faire une idée.
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4261
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 40 ans

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede euh... si vous le dites » 12/11/2020 15:40

Bolt a écrit:@corbulon: totalement d'accord avec toi.

@Anotsu: cet exercice de sélection fait très "presse musicale". J'aimerais quand même le feuilleter un peu pour m'en faire une idée.


J'ai jamais lu Atom donc je ne connais pas vraiment leur ligne éditoriale mais en voyant le sommaire de ce numéro spécial, c'est aussi à un côté "presse musicale" que j'ai pensé.

Après, je vais essayer de me le procurer parce qu'au-delà des lacunes pointées à juste titre par corbulon, ça pourrait quand même me donner de bonnes idées de lecture.
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDévore
BDévore
 
Messages: 2350
Inscription: 14/06/2018

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede Bolt » 13/11/2020 09:26

Annonce de nouveautés chez Kana pour l'année prochaine:
Shy (janvier 2021)
Au milieu du 21e siècle, toute forme de guerre a disparu de la surface de la Terre.
La raison ? L’apparition de super-héros dans chacun des pays du globe, se chargeant de maintenir la paix, la justice et la sécurité des citoyens.
Au Japon, c’est la timide Teru Momijiyama qui a été choisie pour devenir l’héroïne de son pays, Shy.
Alors qu’elle doute encore de sa capacité à être à la hauteur de sa tâche, de nombreux défis se dressent devant elle, apportant la preuve que sa détermination à sauver tout ceux qui sont à sa portée fait d’elle une héroïne exceptionnelle.


Héroïne malgré moi (janvier 2021)
Shûko est une lycéenne qui a passé toute son enfance à faire du judo. En entrant au lycée, elle se jure de faire autre chose. Elle veut agir et se comporter « comme une fille », pour enfin découvrir l’amour. Inopinément, elle rencontre le garçon qui pourrait exaucer son souhait mais, à condition qu’elle devienne… son garde du corps !
Quand prendre en considération le regard que l’autre porte sur vous, vous aide à vous épanouir et aller de l’avant.


Love Fragrance (collection "Life" - Février 2021)
Asako, une jeune femme complexée par son hyperhidrose – le fait d’avoir une transpiration excessive – est un jour interpellée par Kôtarô Natori. C’est le concepteur star des nouveaux produits de soins corporels de la société où elle travaille.
Ce dernier lui déclare de but en blanc : « Votre odeur est magnifique, laissez moi la sentir pour développer notre nouveau produit ! ». D’abord terrorisée par cette approche, ce sera pourtant le début d’une grande histoire d’amour…


Sky-High Survival – Next Level (Février 2021)
Qu’est devenu le monde de Sky-High Survival ? Quid des règles qui le régissaient ? Qu’est-il advenu des masqués, des autres survivants ?
Senya va le découvrir bien malgré lui. Un jour, alors qu’il est sur le toit de son école, il voit une sorte de tour apparaître dans le ciel, puis se retrouve dans un autre monde, composé de hauts bâtiments reliés par des ponts suspendus.
L’instant d’après, le jeune homme voit une femme se jeter dans le vide, tandis qu’un homme masqué armé d’une lance se dirige vers lui…


Mission : Yozakura Family (Mars 2021)
Afin de protéger Mutsumi et de découvrir la véritable raison de la mort de ses parents, Taiyo Asano va devoir devenir membre de la famille Yozakura, une famille d’espions de haut vol ! Plus facile à dire qu’à faire avec les membres de cette famille légèrement barjos. Sans compter que le frère ainé, terriblement possessif en ce qui concerne sa sœur Mustumi, va voir rouge à l’arrivée du jeune garçon…
Taiyo parviendra t-il à survivre à ce quotidien plein de dangers pour, cette fois, réussir à protéger ceux qui lui sont chers ?


& (And) (collection "Life" - Mars 2021)
Une employée administrative dans un hôpital décide d’accomplir son rêve et de démarrer une activité professionnelle parallèle. Elle veut ouvrir un salon de manucure qui n’ouvre que le soir, pour les femmes actives qui veulent rester coquettes.
Mais se lancer comme indépendante n’est pas une mince affaire, surtout quand les autres, et en particulier les hommes de son entourage, tentent de la décourager jugeant l’entreprise trop compliquée pour “une petite femme inexpérimentée”. Pourtant, elle va s’accrocher et, petit à petit, trouver sa place dans ce monde fort différent de l’univers des employés de bureau.




Bâtard : le WEBTOON débarque chez Ki-oon !
Les éditions Ki-oon sont heureuses de vous annoncer l’arrivée en 2021 d’une nouvelle collection dans son catalogue: Toon !
Depuis quelques années maintenant, les webcomics sud-coréens ont le vent en poupe, jouissent d’un lectorat grandissant et recèlent de véritables petites perles telles que le thriller Bâtard, l’un des plus gros succès critiques de Naver Webtoon.

Autour du lycée de Jin, les disparitions de femmes se multiplient... Le jeune garçon vit pourtant dans un quartier huppé grâce à la réussite de son père, P.-D.G. d’une grande entreprise. On pourrait croire qu’il a tout pour être heureux, mais l’adolescent souffre de l’absence de sa mère et d’une vie solitaire. Son seul repère est son père : toujours prêt à aider son prochain, il est connu pour ses actions caritatives.
Pourtant, ses airs avenants dissimulent un tueur en série à la cruauté sans limites... C’est lui qui se cache derrière les disparitions ! Et Jin est bien placé pour le savoir, puisqu’il joue depuis des années le rôle d’appât afin d’assurer sa propre survie ! Sa mission ? Attirer les victimes et les assommer à coups de masse avant de les livrer à leur bourreau... Mais quand la prochaine cible désignée est la nouvelle élève de sa classe, la seule à lui avoir jamais porté de l’intérêt, c’est le déclic. Pour la première fois, il décide de se rebeller : qui sortira vivant de cet implacable duel père-fils ?
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4261
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 40 ans

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede euh... si vous le dites » 13/11/2020 10:00

Alors que le genre était resté très longtemps complètement sous les radars de l'édition francophone, le josei est en train de se développer de manière assez fulgurante depuis peu de temps.
Voilà une évolution du marché francophone du manga assez intéressante.
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDévore
BDévore
 
Messages: 2350
Inscription: 14/06/2018

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede HervB » 14/11/2020 08:57

Au passage, la communication de Kana n'est pas rigoureuse. Life n'est pas une collection mais un label. La collection du label est "Big Kana".

Après, c'est gentil d'annoncer Sky-High Survival – Next Level (je crains le spin-off sans grand intérêt) mais il faudrait finir la série principale avant (peut-être sur janvier, je n'arrive pas à afficher le planning de ce mois sur le site de Kana) :)
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Ténia de Mangaverse et de Bulledair
Rédacteur à du9 et blogueur sur mon WordPress
Avatar de l’utilisateur
HervB
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 201
Inscription: 19/07/2003
Localisation: Yvelines

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede Anotsu » 19/11/2020 23:33

Vous avez sans doute vu passer l'info ce jour : les éditions Dupuis se lance dans le manga via l'intégration du "label Vega" dans leur catalogue :

"À partir de janvier 2021, le catalogue Vega et son cofondateur Stéphane Ferrand intègrent ainsi les Éditions Dupuis.
Sous la houlette de ce nouvel éditeur nommé Vega-Dupuis, la maison va développer une ligne manga à destination de tous les publics, en particulier les jeunes lecteurs qui ont toujours été le cœur de cible de Dupuis.
Le Seinen, à l'origine de la création de Vega et pour lequel cette jeune maison a reçu ses lettres de noblesse, sera également à l'honneur.

Si ce rachat annonce l'arrivée du manga au sein des Éditions Dupuis, le genre est amené à prendre place au cœur de la maison sous de multiples formes.

Les premiers titres sont annoncés pour mars 2021."

https://www.dupuis.com/actualites/FR/le ... upuis/4109
Avatar de l’utilisateur
Anotsu
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 215
Inscription: 18/02/2018
Localisation: à côté de la plaque

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede euh... si vous le dites » 19/11/2020 23:53

Ouh la la, y a des fans de Spirou qui vont chier des barres de cadmium.
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDévore
BDévore
 
Messages: 2350
Inscription: 14/06/2018

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede Bolt » 20/11/2020 08:32

Je pense que c'est aussi un soulagement pour Vega car l'éditeur a toutes les peines du monde à trouver son public en France. Il y a quelques semaines, Stéphane Ferrand avait promis sur les réseaux sociaux que malgré le contexte, toutes les séries iraient à leur terme (quoiqu'il en coûte ?).

Et puis l'annonce fait suite à la défection officieuse de Stéphane Ferrand du trio (avec Sonia Déchamps et Frédéric Felder) à la tête de la direction artistique du festival d'Angoulême, trio qui a pris place après que Stéphane Beaujean ait démissionné en mars dernier pour rallier les éditions Dupuis en tant que directeur éditorial. Donc les deux Stéphane se retrouvent à nouveau et étant donné leurs goûts pour les mangas, on peut espérer de jolis choses l'année prochaine.
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4261
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 40 ans

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede euh... si vous le dites » 20/11/2020 09:45

Quand on lit le communiqué de presse, on se dit en effet que, sur le papier tout au moins, il y a de vraies belles ambitions.
Et je pense également qu'avec le tandem Beaujean - Ferrand, ça peut donner quelque chose de bien.


Communiqué de presse des éditions Dupuis.

« Les Éditions Dupuis célébreront leurs 100 ans en 2022. À l’aube de cet anniversaire exceptionnel, la maison entame une politique de diversification destinée à porter son ambition pour les cent prochaines années. Cet élan s’incarne dès aujourd’hui par le rachat à Steinkis Groupe, associé à Nexusbook, du label Vega, spécialisé dans le manga.
À partir de janvier 2021, le catalogue Vega et son cofondateur Stéphane Ferrand intègrent ainsi les Éditions Dupuis. Tous les titres déjà publiés sont repris et se poursuivent dès cette première année. Sous la houlette de ce nouvel éditeur nommé Vega-Dupuis, la maison va développer une ligne manga à destination de tous les publics, en particulier les jeunes lecteurs qui ont toujours été le cœur de cible de Dupuis. Le Seinen, à l’origine de la création de Vega et pour lequel cette jeune maison a reçu ses lettres de noblesse, sera également à l’honneur. Les premiers titres sont annoncés pour mars 2021. Environ 45 volumes seront publiés cette année avec un objectif à 70 volumes pour 2022.
Si ce rachat annonce l’arrivée du manga au sein des Éditions Dupuis, le genre est amené à prendre place au cœur de la maison sous de multiples formes. Aux côtés du label Vega-Dupuis, les auteurs japonais vont ainsi apparaître dans d’autres collections. Des créations mêlant professionnels de l’édition et auteurs français et japonais sont également en développement.
S’il est encore trop tôt pour dévoiler des titres, les Éditions Dupuis proposeront prochainement des romans graphiques en couleur créés par des autrices et auteurs japonais, des livres-objets confrontant les visions, grammaires et esthétiques japonaises et occidentales autour de sujets historiques mais aussi des séries Shonen ayant pour cadre la France, pour héros des personnalités françaises, ou mêmes des grands héros historiques des Éditions Dupuis. En parallèle, les auteurs européens de la maison pourront développer des séries directement avec les éditeurs japonais pour être publiés quasi simultanément dans des magazines japonais et le Journal Spirou. Sans oublier le digital…
Plus qu’être un nouvel acteur, l’ambition des Éditions Dupuis est de proposer une approche différente du manga sur les marchés francophones. Ce développement protéiforme de la maison vers la culture japonaise n’est d’ailleurs que le premier pas d’une diversification éditoriale en marche menée par Stéphane Beaujean, directeur éditorial.
D’autres annonces sont donc à attendre dans les mois qui viennent.
Les Éditions Dupuis »
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDévore
BDévore
 
Messages: 2350
Inscription: 14/06/2018

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede corbulon » 20/11/2020 10:42

Ouais super aucune allusion au Shojo ou au Josei. Bon après c’est pas comme si c’était totalement raccord avec ce qui a été dit plus haut, ou avec la dernière sélection d’Angoulême. :D C’est fou en Italie, ça se passe beaucoup mieux. Mais évidemment c’est sans doute juste un hasard que deux des plus beaux projets éditoriaux de l’autre côté des Alpes (à savoir J-Pop et Dynit Showcase) aient pour responsables des femmes. :D
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4363
Inscription: 05/12/2004

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede superboy » 20/11/2020 11:23

Je suis allé voir un peu ce que propose ces deux éditeurs et le seul titre qu'on ait pas ici et qui me fasse envie, c'est Believers de Naoki Yamamoto. J-Pop, c'est vraiment une ligne éditoriale qui aurait toute sa place dans le paysage éditorial français. Quasi tous leurs titres sont publiés chez nous. Dynit, ça à l'air d'être plus petit et plus alternatif, genre le lézard, mais pas une démarche inconnue de l'observateur du marché français non plus.
Ça fait longtemps que tu nous vends l'Italie comme nouvel Eldorado du manga en Europe. J'aimerais connaître les raisons objectives qui te permettent d'avancer cela, au-delà de tes propres goûts donc, selon toi mieux représentés là-bas.

Cette question n'a rien de polémique, juste l'envie de comprendre ce qui se passe de si excitant chez nos voisins transalpins.
superboy
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 208
Inscription: 31/07/2014

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede Bolt » 20/11/2020 13:50

euh... si vous le dites a écrit:Ouh la la, y a des fans de Spirou qui vont chier des barres de cadmium.

J'ai jeté un coup d’œil au topic du journal de Spirou, j'étais loin d'imaginer à quel point tu pouvais avoir raison.
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4261
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 40 ans

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede corbulon » 21/11/2020 21:43

superboy a écrit:Je suis allé voir un peu ce que propose ces deux éditeurs et le seul titre qu'on ait pas ici et qui me fasse envie, c'est Believers de Naoki Yamamoto. J-Pop, c'est vraiment une ligne éditoriale qui aurait toute sa place dans le paysage éditorial français. Quasi tous leurs titres sont publiés chez nous. Dynit, ça à l'air d'être plus petit et plus alternatif, genre le lézard, mais pas une démarche inconnue de l'observateur du marché français non plus.
Ça fait longtemps que tu nous vends l'Italie comme nouvel Eldorado du manga en Europe. J'aimerais connaître les raisons objectives qui te permettent d'avancer cela, au-delà de tes propres goûts donc, selon toi mieux représentés là-bas.

Cette question n'a rien de polémique, juste l'envie de comprendre ce qui se passe de si excitant chez nos voisins transalpins.


Oh c’est pas le seul Eldorado d’Europe. Je pense que l’Espagne est pas mal non plus. C’est juste que depuis 2-3 ans, il y a une vraie volonté de sortir autre chose que des titres convenus, ce qui est le cas ici, le Lézard Noir étant un peu l’arbre qui cache la forêt. D’une part on assiste à un gros rattrapage sur des auteurs qui avaient été longtemps ignorés là-bas (comme Taiyou Matsumoto), voir même un dépassement (maintenant des auteurs et autrices comme Kamimura ou Iwaaki ont des titres qui sortent d’abord en Italie, ils sont en avance sur Beastars, ou le Pavillon des ho,mes). Et puis surtout il y a une vraie politique de promotion du shojo vintage impossible ici. J’aime bien Rumiko Takahashi, mais comparée à Moto Hagio, c’est quand même un niveau en-dessous. Moto Hagio a été très peu publiée ici à part une anthologie très chouette et le coeur de Thomas chez Kaze. Et puis elle devrait te plaire vu qu’une de ses séries ne voit pratiquement aucune femme comme protagoniste (en fait on en voit aucune sur plus de 300 pages, c’est un peu dans un rayon de soleil à l’envers :siffle: ). Boutade à part, il y a sa quasi-contemporaine, Keiko Takemya, qui ferait passer Shuzo Oshimi pour un enfant de choeur niveau souffrances adolescentes(et puis elle, elle ne semble pas avoir de problème avec les femmes). Maintenant si on préfère des autrices de Garo, il y a Kuniko Tsurita chez Coconino (l’éditeur de Gipi entre autres) qui elle, sera publiée l’année prochaine chez Atrabile. Et toujours chez Coconino mais aussi chez Dynit, il y a la formidable Asumiko Nakamura qui ne fait pas que du boy’s love, mais qui est aussi très à l’aise dans le genre thriller (Utsubora toujours inédit ici) ou fantasy, et qui est aussi sollicitée que Maruo pour faire des couvertures des romans d’Edogawa Ranpo. Et même si on prends les mangaka hommes que Tadao Tsuge ne soient pas traduit en français reste une énigme. Je rappelle que Chris Ware a mis son manga SlumDogs dans son top 3 de ses lectures 2019 (ou 2018 là j’ai un doute). Je pourrais aussi parler de Shintaro Kago qui est bien mieux publié là-bas qu’ici. Quant à Dynit, c’est pas vraiment de l’alternatif ne serait-ce que parce que sa division animée possède un grand nombre de grosses licences (actuellement l’attaque des titans, mais aussi my hero academia). Mais pour conclure le fil principal, le marché italia est devenu effectivement plus réactif que son homologue français, et surtout éprouve beaucoup moins de frilosité pour sortir des titres s’adressant à un public féminin. Après évidemment ça passe par mon prisme, mais est-il moins pertinent que celui de ceux qui ne jurent que par un regard mâle souvent nombriliste (bon quand c’est Gipi ça passe parce qu’il est malin, quand c’est Remender, bonjour le disque rayé) ou alors faisant plaisir fan de service (comme cette série ayant comme thème le voyage dans le temps avec une des protagonistes qui passent son temps en maillot de bain) ? Je n’en suis pas vraiment sûr mais s’il coche toutes les cases de votre cahier des charges, et bien tant mieux pour vous.
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4363
Inscription: 05/12/2004

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede euh... si vous le dites » 21/11/2020 22:25

En gros, c'est surtout une question de timings parfois différents mais au final pour la majeure partie des auteurs et des titres que tu cites, ils sont ou seront publiés aussi bien en français qu'en italien.
Personnellement, que tel ou tel titre soit d'abord publié en italien avant d'être édité en France, que la réactivité sur certains genres soit meilleure en Italie qu'en France, ça ne me fait ni chaud ni froid.
A partir du moment où ça finit quand même par arriver en français, que ce soit un peu plus tôt ou un peu plus tard, ça n'a pour moi aucune importance.
Pour ce qui est de Tadao Tsuge, il serait assez logique que Cornélius s'y colle après avoir terminé les volumes consacrés à son frère.

corbulon a écrit:Et puis surtout il y a une vraie politique de promotion du shojo vintage impossible ici. J’aime bien Rumiko Takahashi, mais comparée à Moto Hagio, c’est quand même un niveau en-dessous. Moto Hagio a été très peu publiée ici à part une anthologie très chouette et le coeur de Thomas chez Kaze.


Là, oui c'est dommage.
Moto Hagio n'a pas trouvé en France le public qu'elle méritait et ça n'a certainement pas incité les éditeurs francophones à investiguer le domaine du shojo vintage.
Et même Rumiko Takahashi, ce n'est pas du shôjo vintage, c'est pratiquement que du shonen (sauf quelques productions seinen comme Maison Ikkoku seinen)
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDévore
BDévore
 
Messages: 2350
Inscription: 14/06/2018

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede HervB » 22/11/2020 08:54

Effectivement, comparer l’œuvre de Moto Hagio a celle de Rumiko Takahashi n'a pas beaucoup de pertinence étant donné qu'elles n'exercent pas dans le même genre (shôjo / josei manga pour la première, shônen / seinen manga pour la seconde), n'ont pas débuté à la même époque (les années 1970 / les années 1980), n'ont pas les même centre d’intérêt et donc ne racontent pas les mêmes histoires.

Le public francophone ne veut pas de shôjo manga vintage (il y aurait quoi... quelques centaines de ventes au mieux), ça ne se vend absolument pas (personnellement, je le comprends, ça me tombe des mains la plupart du temps). Il ne reste donc que des éditeurs alternatifs qui peuvent proposer ce type d’œuvre. On ne peut pas compter sur Cornélius, Jean-Louis méprise le genre (je l'ai constaté de visu avec le Manga 10 000 images numéro 3), ce n'est pas la ligne éditoriale d'IMHO ni du Lézard Noir. Ce dernier éditeur ne peut d'ailleurs pas combler tous les manques éditoriaux du manga francophone, Stéphane en fait déjà beaucoup.

Isan Manga voulait éditeur Moto Hagio, mais les droits étaient trop élevés pour rendre viable un tel projet. On pourrait imaginer un éditeur tel que Blackbox reposant sur le financement participatif mais ce ne semble pas correspondre aux goûts d'Alexandre... Et il faudrait atteindre les objectifs, ce qui ne serait pas gagné, loin de là.

Il aurait fallu que Kana n'arrête pas sa collection Sensei et accepte de perdre beaucoup d'argent, vu que Glénat a déjà "donné" pour voir...
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Ténia de Mangaverse et de Bulledair
Rédacteur à du9 et blogueur sur mon WordPress
Avatar de l’utilisateur
HervB
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 201
Inscription: 19/07/2003
Localisation: Yvelines

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede superboy » 22/11/2020 15:10

@corbulon: Bon, je me doutais de la teneur de ta réponse, maintenant je suis fixé. Le marché italien n'est pas meilleur que le nôtre, tu y trouves ton compte et tires tes conclusions, c'est tout. Cela me désole de constater le peu de cas que tu fais du travail de kana sur Kamimura - qui ne date pas tant que ça, en plus - ou comment tu balaies d'un revers de main celui de toute une frange d'éditeurs alternatifs en le qualifiant d"arbre qui cache la forêt", érigeant à côté de cela - et en tout malhonnêteté - dynit en tête de pont du manga en Italie, comme si ce marché ne reposait pas sur le même genre de bestsellers que chez nous. Tu te reposes sur deux ou trois noms jamais publiés en France pour asseoir une vision injustement tronquée, profitant que personne ne te porte la contradiction sur le sujet pour revendiquer une autorité que la partialité de ta pensée t'interdit.

corbulon a écrit:Après évidemment ça passe par mon prisme, mais est-il moins pertinent que celui de ceux qui ne jurent que par un regard mâle souvent nombriliste (bon quand c’est Gipi ça passe parce qu’il est malin, quand c’est Remender, bonjour le disque rayé) ou alors faisant plaisir fan de service (comme cette série ayant comme thème le voyage dans le temps avec une des protagonistes qui passent son temps en maillot de bain) ? Je n’en suis pas vraiment sûr mais s’il coche toutes les cases de votre cahier des charges, et bien tant mieux pour vous.

Je vois que tu as de saines lectures, c'est bien. Si ton point de vue n'est pas moins pertinent que celui d'un autre, l'exigence de ta réflexion pâlit en revanche de la comparaison avec la mienne, je l'affirme sans la moindre arrogance. Ma démarche, quand j'analyse l'œuvre de Remender, est de révéler les trésors qui se cachent sous le vernis commercial. Ce travail de légitimation, je l'entame seul deux jours après avoir lu la fin de Black Science, sans sentiers balisés ni guide pour le conduire. Tu parles régulièrement de Moto Hagio, une mangaka adoubée par les plus hautes instances de la BD mondiale et dont les quelques quarante ans de carrière sont largement assez riches pour te permettre de nous la faire découvrir, d'autant que tu as accès à ses nombreux titres parus en Italie. Pourtant, malgré tous les procès en phallocratie que tu peux faire à son équipe éditoriale, ATOM a déjà fait un meilleur travail pour initier son public à l'œuvre de cette auteure que toi pour le tien. Le prosélytisme ne suffit pas à convaincre.


J'ai beaucoup réfléchi à la manière de te répondre. Lutter pied à pied dans un débat d'idée apaisé ? Ignorer les failles de ton argumentation et me concentrer sur ce qui a de l'intérêt dans ton témoignage ? Rester curieux et te questionner plus avant ? Je préfère finalement te renvoyer à tes lacunes qui ne changent pas depuis nos premiers échanges et qui ont fini par me lasser. J'en ai assez de t'encourager et d’espérer un peu d'exigence de ta part. Je pense dorénavant cesser de m’interroger sur tes affirmations à l'emporte-pièce et les prendre pour ce qu'elles ont malheureusement l'air d'être: des provocations sans substance.
superboy
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 208
Inscription: 31/07/2014

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede HervB » 23/11/2020 11:38

Entretien très intéressant sur BoDoï concernant le "nouveau Vega"

Elle a fini par être mise en ligne, cette interview. Remi avait teasé hier soir sur FaceBook :)

Reste à voir ce que ça donnera dans la pratique. Ceci dit, vu les compétences des deux Stéphane, je n'ai pas d'inquiétude.
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Ténia de Mangaverse et de Bulledair
Rédacteur à du9 et blogueur sur mon WordPress
Avatar de l’utilisateur
HervB
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 201
Inscription: 19/07/2003
Localisation: Yvelines

Re: Les dernières nouvelles de la planète manga

Messagede corbulon » 23/11/2020 19:28

superboy a écrit:@corbulon: Bon, je me doutais de la teneur de ta réponse, maintenant je suis fixé. Le marché italien n'est pas meilleur que le nôtre, tu y trouves ton compte et tires tes conclusions, c'est tout. Cela me désole de constater le peu de cas que tu fais du travail de kana sur Kamimura - qui ne date pas tant que ça, en plus - ou comment tu balaies d'un revers de main celui de toute une frange d'éditeurs alternatifs en le qualifiant d"arbre qui cache la forêt", érigeant à côté de cela - et en tout malhonnêteté - dynit en tête de pont du manga en Italie, comme si ce marché ne reposait pas sur le même genre de bestsellers que chez nous. Tu te reposes sur deux ou trois noms jamais publiés en France pour asseoir une vision injustement tronquée, profitant que personne ne te porte la contradiction sur le sujet pour revendiquer une autorité que la partialité de ta pensée t'interdit.

corbulon a écrit:Après évidemment ça passe par mon prisme, mais est-il moins pertinent que celui de ceux qui ne jurent que par un regard mâle souvent nombriliste (bon quand c’est Gipi ça passe parce qu’il est malin, quand c’est Remender, bonjour le disque rayé) ou alors faisant plaisir fan de service (comme cette série ayant comme thème le voyage dans le temps avec une des protagonistes qui passent son temps en maillot de bain) ? Je n’en suis pas vraiment sûr mais s’il coche toutes les cases de votre cahier des charges, et bien tant mieux pour vous.

Je vois que tu as de saines lectures, c'est bien. Si ton point de vue n'est pas moins pertinent que celui d'un autre, l'exigence de ta réflexion pâlit en revanche de la comparaison avec la mienne, je l'affirme sans la moindre arrogance. Ma démarche, quand j'analyse l'œuvre de Remender, est de révéler les trésors qui se cachent sous le vernis commercial. Ce travail de légitimation, je l'entame seul deux jours après avoir lu la fin de Black Science, sans sentiers balisés ni guide pour le conduire. Tu parles régulièrement de Moto Hagio, une mangaka adoubée par les plus hautes instances de la BD mondiale et dont les quelques quarante ans de carrière sont largement assez riches pour te permettre de nous la faire découvrir, d'autant que tu as accès à ses nombreux titres parus en Italie. Pourtant, malgré tous les procès en phallocratie que tu peux faire à son équipe éditoriale, ATOM a déjà fait un meilleur travail pour initier son public à l'œuvre de cette auteure que toi pour le tien. Le prosélytisme ne suffit pas à convaincre.


J'ai beaucoup réfléchi à la manière de te répondre. Lutter pied à pied dans un débat d'idée apaisé ? Ignorer les failles de ton argumentation et me concentrer sur ce qui a de l'intérêt dans ton témoignage ? Rester curieux et te questionner plus avant ? Je préfère finalement te renvoyer à tes lacunes qui ne changent pas depuis nos premiers échanges et qui ont fini par me lasser. J'en ai assez de t'encourager et d’espérer un peu d'exigence de ta part. Je pense dorénavant cesser de m’interroger sur tes affirmations à l'emporte-pièce et les prendre pour ce qu'elles ont malheureusement l'air d'être: des provocations sans substance.


Ah ben oui il est meilleur que le notre puisqu’il offre plus de diversité, notamment en matière d’autrices. Que tu privilégies les auteurs parfait, mais ça ne change pas le fait que l’offre est plus diversifiée de l’autre côté des Alpes. (Et je crois que j’avais déjà donné un lien sur le fait que niveau shojo, on est loin derrière, ce n’est pas juste deux ou trois titres, ou deux ou trois auteurs ou autrices). Quant au niveau de la malhonnêteté intellectuelle, de la part de quelqu’un qui se permet des suppositions sur Dynit alors qu’il ne connaît ni la langue, ni la structure du marché italien, sérieusement tu devrais d’abord utiliser ton balai devant ta porte. Si tu réfléchis à la manière de me répondre, c’est surtout que tu n’as aucun argument sur ce sujet, vu que tu n’achètes pas de manga en Italie. Moi oui. Enfin comme d’habitude être sur le terrain permet d’avoir une autre impression que celle basée sur un chauvinisme de mauvais aloi. Et puis aussi apparemment ça a l’air de t’ennuyer quand on aimerait que les minorités ou personnes minorisées aient la voix au chapitre (voir déjà un sujet sur une bande dessinée de Pénélope Bagieu). Mais il va falloir t’y faire, pas de retour en arrière possible que ça te plaise ou non.
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4363
Inscription: 05/12/2004

PrécédenteSuivante

Retourner vers Mangas

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités