Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Hit the Road

14/09/2020 2780 visiteurs 6.0/10 (1 note)

C lyde sort de prison avec une idée en tête : forcer Granny, qui règne en maître sur le monde interlope de Reno, à lui rembourser sa dette. Simultanément, Vicky s’apprête à livrer drogue et argent pour le compte de la mafieuse. Ils ne se connaissent pas, mais leurs destins se croiseront.

Avec Hit the road Dobbs signe un polar aux allures de western ayant pour cadre le Nevada. Dans cette histoire il y a les méchants… et les méchants ; certains se révèlent tout de même plus gentils que d’autres et affichent une sorte de noblesse. Ils ont leur propre code d’éthique, mais c’est néanmoins avec un colt ou leurs poings qu’ils mettent un terme aux discussions et aux malentendus. Les intrigues sont bien ficelées ; les motivations de chacun n’apparaissent pas toujours claires, tout comme les liens qui les unissent. En fait, ce n’est qu'au moment de la chute que tout prend son sens.

La musique joue un rôle non négligeable dans ce récit. En plus de camper l’action dans les États-Unis des années 1960, elle ponctue certaines séquences. Ainsi, lorsqu’une voiture démarre au son de Get Back, il est difficile de ne pas entendre les roulements de tambour de Ringo rythmant la chevauchée. Il demeure par ailleurs amusant de voir la protagoniste se réveiller au son de Wake up little Susie, une balade pop-country des Everly Brothers, alors qu’elle est menottée aux barreaux de son lit. La trame sonore se présente également sous la forme d’onomatopées : les pneus crissent, les os fracturés font « crac » et les mourants « ggnnnnn ».

Les planches de Khaled proposent une alternance de plans d’ensemble dans lesquels se lit la désolation de l’Amérique profonde, véritable matrice du crime et de la violence. Lorsqu’éclate la fureur, la caméra se rapproche pour que le spectateur mesure toute l’intensité des coups et de la douleur. Les femmes sont évidemment mignonnes et les bandits ont des mâchoires carrées pour les séduire. La construction repose sur une abondance de cases étroites occupant toute la largeur de la page. Ces compositions sont très efficaces, elles amènent le bédéphile à décortiquer la vignette plutôt que de l’embrasser comme un tout.

Un bon roman policier, mené intelligemment et respectueux des canons de ce genre littéraire.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Hit the Road

  • Currently 4.15/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 08/02/2021 à 08:01:30

    Encore une histoire de vengeance qui tourne mal pour un homme qui vient tout juste de sortir de prison. Il retrouve son frère et va vouloir faire la peau à la vieille bique responsable de son malheur dans les environs de Reno, une ville du Nevada assez connue pour son jeu et ses mauvaises mœurs.

    C'est un one shot qui ne sera guère mémorable mais dont la lecture nous fera passer un moment de détente pour peu qu'on suive bien l'intrigue des différents protagonistes.

    J'avoue avoir certain trou noir comme par exemple le fait que le frère soit enlevé à un moment donné alors qu'il était sous la protection de notre héros. L’œuvre n'est pas exempte de défaut comme le manque de fluidité.

    Par ailleurs, le graphisme manque également de lisibilité dans un genre photoshop. Et puis, il y a toute cette violence parfois gratuite.

    Au final, ce road-trip reste satisfaisant mais sans le petit plus qui élèverait cette BD.