Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

No War 4. Tome 4

18/06/2020 1371 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

À chaque instant, le chaos gagne un peu plus le Vukland. Les forces de l’ordre débarquées sur Saarok pourchassent les militants Kiviks tout en essayant de sécuriser la zone du futur barrage alors que le président est annoncé pour l’inauguration de ce chantier contesté. De leur côté, Run et Jo s’enfonce dans les terres pour échapper aux patrouilles et tenter d’obtenir des réponses à propos de leur connexion spirituelle. Sur Numak, la situation reste également tendue avec la multiplication des actes de désobéissance civile. Placé en résidence surveillée, Roka tente de rassembler ce qu’il reste de ses réseaux afin d’éviter l’embrasement général.

Annoncé comme le début d’un nouveau cycle, ce tome quatre de No War se lit davantage comme une suite directe aux épisodes précédents. Toujours en mode thriller politique à haute tension, Anthony Pastor n’épargne rien à ses héros et continue de faire monter la pression sur l’archipel. Rebrassant à peine ses cartes, il ménage la chèvre et le chou pendant que les tenants et les aboutissants de l’intrigue – des intrigues serait plus juste – commencent à peine à se dévoiler. Parfaitement organisé, le scénariste gère au cordeau les différents fils narratifs et anime d’une main de maître une distribution pléthorique. Le suspens est total et l’action non-stop.

Le découpage serré alimenté par un trait taillé à la serpe renforce évidemment le côté exacerbé de l’histoire. Petite nouveauté, le dessinateur a habillé ses planches avec des couleurs légèrement plus texturées et nuancées qu’auparavant. Ce léger changement esthétique apporte un supplément palpable à l’atmosphère, particulièrement dans les scènes se déroulant sur Saarok.

Fiction lorgnant sans vergogne vers les codes des séries télévisées, No War est en premier lieu une excellente bande dessinée. Pastor a bien compris ces mécanismes et propose un récit au long cours riche et intelligent, le tout est illustré avec ce qu’il faut de fougue et d’urgence.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

No War
4. Tome 4

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.