Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Waldo

08/08/2019 1168 visiteurs 6.3/10 (3 notes)

W aldo est mort ! Oui, vous avez bien entendu, le grand Waldo Maelfait a été retrouvé sans vie à son domicile ce matin. « Les côtelettes de l’aube », « Douces nénettes », « La rumba du bar d’en face », qui n’a pas dansé sur ces airs ou fredonné ces refrains ? La chanson française perd un de ses représentants les plus brillants. Prenons le temps de nous incliner devant l’artiste et n’oublions pas, si les hommes passent, le talent reste.

Pour son premier album, Lorraine les Bains a imaginé une fable à tiroirs farfelue à la limite de la BD expérimentale. Narré sous forme de dialogues sortant de différentes bâtisses, le récit se développe autour des réactions provoquées par la disparition de Waldo, un chanteur de variété extrêmement populaire et à la réputation sulfureuse. Assez énigmatique au départ, une pseudo-intrigue se met en place au fil des chapitres. Le ton est drôle et les réparties bien senties. Astucieuse, l’absence visuelles des protagonistes permet à la scénariste de déléguer une partie du « travail » aux lecteurs : à chacun de se faire une idée des personnages ! Rien d’inquiétant néanmoins, ceux-ci s’avèrent quand même bien définis par leurs parlés respectifs. Même sans avoir jamais vu Betty, les jumeaux, James Butley ou l’inquiétant Gaspard Letor, il est aisé de se les figurer.

Vu la contrainte de départ qu’elle s’est imposée, la dessinatrice a dû développer un grand nombre d’astuces de mise en page pour coucher son scénario sur le papier : jeu sur les polices de caractères, phylactères colorés, déconstruction des planches, etc.. Heureusement, totalement maîtrisé et intégré, le côté conceptuel de la narration reste au second plan. Avant tout, l’auteure a une vraie histoire à raconter et elle s’est simplement donnée les moyens pour la mener à son terme.

Lecture rappelant, toutes proportions gardées, les œuvres d’Eugène Ionesco ou de Samuel Beckett, Waldo surprend et séduit. L’exercice de style se montre abouti, équilibré et, le plus important peut-être, extrêmement amusant à parcourir.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

Waldo

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.