Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Beastars 1. Vol. 01

17/01/2019 4284 visiteurs 7.3/10 (3 notes)

C ours Tem, fuis ! Tu n'échapperas cependant pas à ton meurtrier. La porte de l'amphithéâtre se referme sur vous deux. Pourtant, tu trouves en toi le courage de faire face à ton agresseur, de lui dire ce que tu as sur le cœur, ce que tout le monde sait mais préfère nier. Au pensionnat Cherryton, herbivores et carnivores vivent harmonieusement... en apparence. Tous n'arrivent pas à étouffer leur nature profonde. Quand un matin l’alpaga est retrouvé brutalement assassiné, un malaise et une vague de méfiance s'installe entre les élèves, les instincts primitifs resurgissent ! En ligne de mire : Legosi. Il est le meilleur ami de Tem et surtout, c'est un loup. Cerise sur le gâteau : c'est le dernier à avoir été vu en sa compagnie. Pourtant, sensible et calme, il n'a vraiment pas le profil. Malheureusement, la discrimination a la dent dure...

Avec une scène-choc pour démarrer cette série où l'humanité est anthropomorphe, Paru Itagaki donne le ton : sombre et lourd. Elle transpose la société humaine sur un campus d'université en un huis-clos qui accentue cette ambiance suspicieuse, car la cohabitation entre natures opposées est loin d'aller de soi. L'habilité de la mangaka se manifeste au travers du développement des caractères de ses personnages. Elle détruit les stéréotypes et inverse les codes pour mieux surprendre le lecteur au cours de cette enquête qui sert de détonateur à une situation explosive : jusqu’où la vraie nature peut être refoulée ? Ainsi, si le prédateur semble pacifiste et soufre de son atavisme, le brouteur d'herbe est lui, dévoré par l'ambition. Sans oublier une étrange petite lapine, très câline ... et bien d'autres acteurs au profil alléchant. Cette allégorie fine et complexe se partage entre mystère, drame et thriller, le tout, sur fond de théâtre : demandez le programme !

Autre atout de taille : le graphisme. Le design des animaux allie caricature et réalisme avec talent. Le trait, assez relâché, varie en épaisseur afin de créer des ambiances différentes, aidé en cela par une bonne gestion des contrastes en noir et blanc, l'ensemble dégageant une réelle personnalité.

Avec onze tomes déjà sortis au Japon où elle a été multi-primé, Beastars se révèle une très bonne surprise de ce début d'année. Le plaisir ne fait que commencer !

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.3

Informations sur l'album

Beastars
1. Vol. 01

  • Currently 4.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 15/10/2020 à 08:42:01

    Pour une fois, il y a une originalité dans ces histoires de lycéen au milieu d'un club de théâtre puisque les principaux protagonistes ont tous des têtes d'animaux dans une société où les herbivores et les carnivores coexistent pacifiquement. Cependant, parfois la nature reprend le dessus. Le meurtre d'un gentil alpaga sera le point de départ de ce récit où il est question de respect de la différence.

    J'aime bien Legoshi, notre gentil héros qui semble être un méchant loup aux yeux de tous. Il est vrai que les carnivores sont plutôt mal vus dans cette société qu'ils pourraient cependant largement dominer. Ils ont même interdiction de consommer de la viande. Je ne pourrais jamais vivre dans une telle société herbivore.

    A noter que le graphisme est plutôt réussi avec ces têtes d'animaux qui sont une espèce d'allégorie aux visages humains. Il y a une grande richesse qui se cache derrière cette histoire.

    Le thème est celui du vivre ensemble genre black blanc beur. Ce n'est sans doute pas une réflexion inutile surtout de nos jours...