Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Kaboul requiem 1. Kaboul requiem

03/12/2018 1088 visiteurs 7.0/10 (1 note)

« Le tribunal vous juge innocent... Mais les membres de la shura ont tout de même décidé de vous tuer. »
Lors d’un voyage en avion, Nicolas Wild rencontre, par hasard, Sean Langman, un journaliste britannique pris en otage par les talibans en 2008. Ce dernier a signé un contrat avec un éditeur pour rendre compte de ses mésaventures, mais il n’y arrive pas. Est-il possible qu’il sorte de sa torpeur en présentant son aventure sous la forme d’une bande dessinée? La réponse est oui.

Le neuvième Art a discuté à plusieurs reprises des théocraties, souvent dans des romans graphiques ayant connu beaucoup de succès, pensons à Persépolis de Marjane Satrapi, à L’arabe du futur de Riad Sattouf ou encore à S’enfuir de Guy Delisle. Ce dernier album traite d’ailleurs lui aussi de l’enlèvement d’un Occidental. Nullement intimidés par leurs illustres prédécesseurs, les coscénaristes racontent un rapt, ponctué de parenthèses, parfois longues, qui permettent au protagoniste de s’absenter de son cachot pour, par exemple, se souvenir de la visite d’une école clandestine fréquentée par des fillettes qui ont ainsi accès à l’éducation ou pour évoquer les particularités de l’arbitrage d’une joute de foot par les gardiens de la foi. Les auteurs rigolent par moment, mais le lecteur retient surtout la dureté du regard qu’ils posent sur les sociétés dominées par la religion.

La couverture frappe particulièrement fort alors qu’elle arbore un barbu servant le thé avec une théière posée sur une mitraillette. Le coup de pinceau s’assagit néanmoins assez rapidement et les illustrations ont une charge d’évocation moins forte. Le dessin, semi-caricatural, un peu naïf et en noir et blanc, se met au service d’un propos qu’il ne cherche pas à transcender. Le petit format de l’ouvrage se prête d’ailleurs peu à des prouesses graphiques. Cela dit, il est bien fait, les acteurs sont expressifs et les éléments de décor convaincants.

Kaboul requiem ne se distingue pas vraiment des nombreuses autres productions abordant des sujets similaires. Il demeure pourtant important. À sa façon, ce livre contribue à garder vivante l’idée que dans une région du monde il se passe des choses inconcevables et qu’il ne faut pas fermer les yeux.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Kaboul requiem
1. Kaboul requiem

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.