Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L e sept octobre est une date importante pour la Russie : on fête l'anniversaire du président Poutine. C'est aussi le jour où la journaliste d'investigation et militante des droits de l'homme, Anna Politkovskaïa, fut assassinée dans la capitale. Elle a été la deux-cent-onzième à subir ce sort depuis l'effondrement de l'URSS.

L'ouvrage relate les dernières années de sa vie, depuis ses premiers reportages sur la seconde guerre en Tchétchénie en 1999, jusqu'à sa mort en 2006. En laissant parler Anna en voix off, Francesco Matteuzzi fait ressortir les qualités indéniables de cette femme surnommée à tort "la folle de Moscou" : tenace, courageuse, droite, implacable, mais seule aussi. Elle semble l'unique citoyenne prête à affronter ce régime tout puissant. Au travers des événements décrits,(prises d'otages, corruption, confrontations avec la police, tentatives d'intimidation et d'empoisonnement), le lecteur n'a aucun mal à comprendre le musellement systématique que subit la liberté d'expression dans ce pays et combien il est dangereux de dénoncer les mensonges, à moins bien sûr, d'être sensible aux pots-de-vin.

Avec un trait simple, brut, Elisabetta Benfatto met en image ce combat inégal. Le visage fermé et les mâchoires serrées, opposés aux sourires carnassiers et aux petits yeux chafouins.

En post-face, une interview du scénariste lors de sa rencontre avec la reporter remédie à la frustration qu'il y aurait eu à la fin de la seule bande dessinée. A propos d'Anna, il revient sur sa personnalité, ses relations, son engagement total : une véritable héroïne. Le seul défaut du livre est son dénouement tragique. Mais nous ne sommes pas en Russie, c'est la vérité qui est donnée ici, pas ce que l'on préférerait croire.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Anna Politkovskaïa

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.