Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

L'Île des Justes Corse, été 42

01/06/2015 5407 visiteurs 7.0/10 (1 note)

M arseille, été 1942. Les rafles se multipliant, la famille Cohen tente de rallier la Corse pour ensuite fuir vers la Palestine. Repéré par la police, Henri Cohen fait diversion pour permettre à son épouse et son fils d’atteindre le bateau qui les attend. Il sera capturé et déporté. À son arrivée sur l’île, Suzanne est arrêtée, tandis que Sacha est mis en sûreté par les insulaires. Échappée, la jeune femme retrouve son enfant dans le petit village de Canari, où ils sont pris en charge par le prêtre. Mais tout le monde ne partage pas cet élan de solidarité et l’existence des réfugiés va de nouveau être bouleversée.

Pour témoigner de l’action du peuple Corse qui refusa de livrer les juifs aux autorités, Stéphane Piatzszek a eu la bonne idée de ne pas choisir le mode documentaire. Il construit un récit romanesque respectant les règles de l’Art. Ainsi, au fil des pages, au gré des rencontres, des imprévus et des rebondissements, le lecteur est plongé dans des événements forts et haletants. Attention, il ne s’agit pas d’une simple aventure faite de péripéties et magnifiant l’héroïsme de quelques-uns. Le scénariste veille à donner une densité suffisante à ses personnages et s’emploie à les rendre crédible et à faire ressortir les sentiments (bons ou mauvais) qui les animent. Et sur ce plan, il a trouvé un partenaire idéal. Le dessin d’Espé donne vie à toutes ces émotions. Son découpage est inspiré et offre une belle fluidité. Sous son trait chaleureux, les protagonistes s’expriment véritablement, créant un réel sentiment d’empathie (ou d’antipathie).

Avec plus ou moins de qualités, les ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale se succèdent. Celui-ci sonne juste.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'Île des Justes
Corse, été 42

  • Currently 3.66/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.7/5 (124 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 02/09/2020 à 01:12:54

    Je suis ressorti de cette lecture avec un mot en tête: sublime ! Dans le flot de mes lectures frénétiques, voici un one-shot qui sort véritablement du lot pour nous livrer une histoire émouvante basée sur des faits réels durant l'Occupation. Il y a eu à tous les niveaux des lâches méprisables mais également des hommes qui ont été très courageux pour défendre un brin d'humanité. Ceci est l'histoire d'un préfet qui tombe amoureux d'une femme d'origine juive.

    La Corse n'est pas une île comme les autres. Elle a joué un rôle non négligeable pour les juifs qui tentaient de fuir les rafles en France ordonnées par un maréchal qui a encore ses adeptes aujourd'hui. C'est une belle leçon qui nous démontre qu'il faut savoir dire non à certaines choses haineuses.

    Une belle bd qui est un véritable coup de maître de par la beauté de ses planches qui nous rappelle la Corse mais également par un récit poignant et juste.