Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Moi, Dragon La saga

24/02/2015 4091 visiteurs 2.0/10 (1 note)

J uan Gimenez est avant tout un dessinateur. Voici peu ou prou ce qui ressort de la lecture de ce triptyque publié en un seul gros volume par Glénat. Ayons une pensée compatissante pour ceux qui avaient acheté le premier tome, édité par Le Lombard et laissé sans suite, puis entrons dans le vif du sujet. Autant ne pas y aller par quatre chemins : le scénario, sans originalité, est un simple prétexte à une succession de tableaux, de scènes pleines de fureur censées mettre en valeur le trait si particulier de l’auteur de La caste des Méta-Barons.

Le résultat est-il à la hauteur ? Si on s’en tient au seul aspect visuel, sûrement. Bien qu'un côté parfois un peu statique et un manque de précision dans les visages pourraient éventuellement être pointés du doigt, le rendu final remplit son rôle : en mettre plein la vue. L’éditeur ne s’y est pas trompé en adjoignant à cette volumineuse édition un magnifique poster dépliable, tandis que les pages de garde de chaque volet de la saga s’ornent de superbes illustrations. Les amateurs seront probablement conquis. En creusant, force est pourtant de constater que ce récit épique ne sort pratiquement pas des sentiers battus de l’Heroic Fantasy. Pire, la narration s’avère brouillonne, les dialogues peu élégants, le suspense inexistant et le rythme pour le moins chaotique. Ajoutez-y le manque de charisme des personnages et vous obtiendrez une histoire sans relief, sans inspiration et, au final, laborieuse.

Beau mais sans fond, Moi, Dragon est à réserver aux inconditionnels de Juan Gimenez.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
2.0

Informations sur l'album

Moi, Dragon
La saga

  • Currently 4.60/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (10 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kingtoof Le 25/02/2015 à 16:18:12

    Bonne saga médiévale.
    De vieilles histoires.
    Une vengeance.
    De la magie.
    Un siège.
    Lire les trois tomes ensemble apportent une meilleur cohésion à l'histoire.