Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Mon lapin 8. Mon lapin #8

27/11/2014 3233 visiteurs 3.0/10 (2 notes)

C omment réunir en une trentaine de pages des auteurs tels que, entre autres, Charles Burns et Lorenzo Mattotti, Philippe Druillet et Ludovic Debeurme ? Apparemment, il suffit de confier à Killofer les clés de Mon lapin, revue périodique de L’Association. Mais prenons garde ! Casting prestigieux ne veut pas dire réussite étincelante. En tout cas pas toujours.

Ici, quel est le propos ? Une balade en forêt, thème d’un recueil d’historiettes qui, pour les esprits les plus cartésiens, relèvera probablement plus du parcours du combattant que de la tranquille déambulation. Inutile d’y aller par quatre chemins : le récit proposé, si récit il y a, est pour le moins abscons. Sans queue ni tête, les planches défilent et les auteurs se succèdent, voire se croisent. Le résultat, esthétiquement abouti, vaut pour la performance graphique, tandis que rien ne semble devoir faire sens.

Verdict ? Un exercice périlleux qui, malheureusement, tourne à la cacophonie. Reste quelques fulgurances.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
3.0

Informations sur l'album

Mon lapin
8. Mon lapin #8

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.