Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

La compagnie des glaces 4. Jdrien - Frère Pierre

06/01/2005 8560 visiteurs 5.8/10 (6 notes)

La lune a trop longtemps servi de dépotoir pour nos déchets nucléaires. Elle a explosé, étouffant la planète mère d’une épaisse couche de poussière. Le soleil occulté ne réchauffe plus la terre. Celle-ci est envahie par les glaces. Après la panique, les survivants, organisés en clans ont créé les compagnies ferroviaires. Elles se partagent le globe. Développant leurs réseaux ferrés, elles ne sont que des dictatures impitoyables. C’est l’univers de la Compagnie des Glaces.

Ce résumé au dos de chaque album est direct et annonce la couleur. L’univers que le lecteur s’apprête à découvrir est dur et les hommes, comme à leur habitude, vont se battre pour le pouvoir. L’Histoire est remplie de ces guerres servant les desseins de quelques uns. Ici seul l’environnement change, il est froid, impitoyable, mortel. Ce premier cycle aborde la quête d’un jeune glaciologue, Lien Rag, à la recherche de vérités sur les Roux, ces créatures capables de supporter le froid. Ce quatrième tome l’amène sur les traces d’Oun Fouge, un scientifique controversé. Le chemin est semé d’embûches et il découvre des êtres bien étranges en dehors des dômes. Il apprendra aussi à ses dépends que ses éventuelles découvertes ne plaisent pas à tout le monde.

Ce projet colossal initié par les éditions Dargaud et coordonné par le studio Jotim s’installe petit à petit dans le paysage BD comme une série de science-fiction hors normes. L’adaptation de l'univers de G. J. Arnaud en bande dessinée présente naturellement quelques différences, malgré tout le récit est bien construit et ce nouvel album en est un bon exemple. Les auteurs ont su jongler habilement entre les nombreux décors et les scènes avec la présence des personnages. Ils ont su éviter l’écueil de vouloir trop mettre en avant les nombreuses descriptions des romans. Les amateurs de la première heure regretteront toujours l’absence de passages les ayant marqués, mais l’intrigue est suffisamment bien amenée pour être passionnante.

Les progrès de ce quatrième tome sont visibles, les décors sont plus approfondis et plus détaillés donnant plus de profondeur à l’ensemble. Quelques cases, notamment dans le monastère, mériteraient également un arrière plan plus détaillé, pour remplacer ces quelques effets de couleurs en fond. La nouveauté vient du changement de dessinateur pour les personnages principaux, Jérôme Lereculey cède la place à Loïc Malnati (Anahire , L’Ancêtre programmé). Ce passage de témoin est perceptible, les visages ont un trait moins épuré et y gagnent en densité, s’accordant mieux aux arrières plans et aux personnages secondaires. Cette volonté de changer correspond-elle à un souhait d’inviter un certain nombre de dessinateurs surprises ? Ce sera un plaisir de voir évoluer de nombreux auteurs confirmés ou non sur cette série, mais il faudra quand même veiller à son unité pour fidéliser et éviter de dérouter les lecteurs.

Ce quatrième tome confirme donc la bonne évolution entamée dans les précédents. Les erreurs du début semblent s’estomper, elles étaient sans doute dues à cette nouvelle manière de travailler en studio. Le mystère s’épaissit pour notre plus grand bonheur. Le rythme de parution élevé sera sans doute difficile à tenir, mais nécessaire pour assurer sa longévité. Voilà donc un album qui mérite que l’on s’y attarde et il convient de donner sa chance à ce type d’initiative.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
5.8

Informations sur l'album

La compagnie des glaces
4. Jdrien - Frère Pierre

  • Currently 2.89/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.9/5 (66 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Saigneurdeguerre Le 22/11/2020 à 13:57:30

    Les Roux sont considérés comme des animaux… Une simple cuiller réalisée par eux montre qu’ils sont capables de façonner des objets ! De plus, les Roux parlent et mangent des aliments cuits ! N’est-ce donc pas la preuve que les Roux sont des êtres évolués ?

    Lien Rag, le glaciologue, poursuit la mission que lui a confiée le gouverneur Sadon : payer la rançon exigée par le pirate Kurt. Mission secrète car la Sécurité voudrait bien prendre le pouvoir et la libération de la fille du gouverneur serait un obstacle. Lien est entré en contact avec des Roux à qui il doit confier l’or de la rançon.
    Là où il se trouve, Lien Rag ne peut que constater une débâcle due à une guerre sur deux fronts… Encore des privations pour les « voyageurs » … Que vont devenir les dômes plus petits ? Survivront-ils ?

    Critique :

    Dans ce 4e tome, Lien Rag (et par conséquent, vous aussi chères lectrices, chers lecteurs) va en savoir beaucoup plus sur les Roux, mais également sur les Néocathos qui ne se contentent pas d’imposer leur foi mais aussi dont certains membres jouent un rôle crucial dans les relations avec les Roux. Frère Pierre est celui qui se démarque dans ce rôle. Mais quel est son objectif ? Est-ce faire reconnaître et respecter les Roux ou les empêcher de pratiquer leur culte pour que seul subsiste celui des Néocathos ?

    Pour rappel, dans cette société, il n’y a plus d’habitants, mais seulement des « voyageurs » puisque les populations se déplacent au gré des besoins et des conflits à bord de trains au confort plus que variable selon que vous êtes riche ou pauvre.
    Inutile de préciser que si vous n’avez pas lu les tomes précédents (ou les romans) vous n’allez rien comprendre à cette histoire et regretterez de vous être procuré l’album.

    vacom Le 05/03/2005 à 08:21:35

    J'avais lu le premier tome à sa sortie et je n'avais pas aimé du tout. J'en étais sorti avec l'impression que les points positifs que je pouvais en retenir venaient surtout de la force de l'univers de départ (que je ne connaissais pas) et que l'adaptation n'apportait rien, que tout ce qui concernait la narration, le dessin, le découpage... était raté. Il faut attendre les quatrième tome pour voir une évolution (après trois tomes plutôt laborieux) : on a enfin des révélations vraiment intéressantes, le scénario semble mieux maîtrisé et le dessin évolue positivement. Mais pour moi, ce n'est pas encore assez, les personnages restent souvent fort raides et le tout manque beaucoup trop d'unité (on sent le travail en studio). Il reste que pendant toute la série, j'ai eu l'impression que des coupes raides avaient dû être faites dans l'histoire d'origine et que ça se sent beaucoup trop. Y a encore du boulot pour que ce soit vraiment d'un bon niveau

    Christophe C. Le 05/01/2005 à 13:16:32

    On sent vraiment la progression dans la série surtout au niveau du dessin, le scénario étant déjà pas mal depuis le départ ce qui n'était pas le cas du dessin. En effet il y a une grande progression à ce niveau ce qui permet de mieux accricher à l'histoire. Cette dernière évolue de manière satisfaisant surtout vers la fin de l'album qui promet une suite des plus passionnante. Cependant dans le reste de l'album il ne se passe pas grand chose. Là où on attendait de grandes révélations au final on a rien ce qui nous laisse sur notre faim. Cependant nous pouvons espérer que la suite remonte un peu le niveau.