Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Whaligoë 1. Tome 1

28/02/2013 4220 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

D ans une salle surchauffée, une adolescente tente de raisonner son rustre de frère qui, pour effacer son ardoise au pub, a décidé de faire combattre un tout jeune coq. Quelques heures après, attristée, elle contemple les plumes du gallinacé qui s’enfoncent dans la mer. Quand un de ses amis la rejoint, elle l’entraine au pied d’un craighorn et ils échangent un baiser sensé lier leurs deux âmes, selon une légende gaélique. Puis le garçon emmène la fille dans son refuge et lui dévoile une atroce vérité. Douze ans plus tard, un poète en panne d’imagination et sa muse défraichie arrivent à Whaligoë. Tandis que Speranza se repose, lord Douglas Dogson s’apprête à commettre l’irréparable, mais une silhouette féminine blafarde déambulant dans le cimetière attire son attention. Spectre, vision ou être de chair ? Il entend bien le découvrir.

Quel meilleur terrain que l’Écosse pour un récit aux accents fantastiques ? Yann ne s’y est pas trompé et fait d’un petit village des Highlands le théâtre d’un conte mêlant macabre, dandysme et humour quelque peu grinçant. Dans ce décor idéal, les personnages se doivent d’être à l’avenant. Bien que dotée de figures prometteuses, la galerie proposée pèche par une certaine tendance à la caricature qui n'aide pas vraiment à s’attacher aux uns ou aux autres, ni d’éprouver de réelle empathie. Au demeurant, la plupart endossent plutôt bien leur rôle et les événements auxquels ils sont mêlés suffisent à entrainer dans leur sillage jusqu’à la fin de l’album.

La mise en place s’avère soignée et permet de s’imprégner rapidement de l’ambiance, tandis que le mystère s’épaissit tout au long de l’intrigue. L’histoire prend d’ailleurs des allures d’enquête lorsque le couple londonien arrive. De nombreux clins d’œil – à Edgar Allan Poe, aux sœurs Brontë, à Mary Shelley ou encore à Oscar Wilde – parsèment ce premier tome, constituant autant de sources d’inspiration, parfois un rien trop appuyées. Parallèlement, pour acérés qu’ils soient, en particulier lorsque Speranza entre dans la danse, les dialogues se révèlent un peu poussifs par moments. Un zeste de légèreté dans la tournure des phrases les aurait sans doute rendus plus savoureux et percutants.

Le récit est emmené par le dessin de Virginie Augustin (Alim le tanneur, Voyage aux Ombres) dont le trait a évolué, gagnant en expressivité ce qu’il a perdu en rondeur. Il offre ainsi de véritables trognes, bien caractérisées, ce qui contribue grandement à conférer substance et épaisseur aux différents acteurs. Le découpage précis et clair assure une grande fluidité dans la narration, à peine perturbée par la brusque césure de la page 13 qui vient surtout titiller la curiosité du lecteur. Enfin, la colorisation en collaboration avec Fabien Alquier enjolive encore le graphisme et crée de belles atmosphères.

Une première partie de diptyque plaisante qui donne envie de découvrir la suite, malgré quelques défauts.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Whaligoë
1. Tome 1

  • Currently 3.19/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (36 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 11/11/2020 à 11:29:28

    J’ai bien aimé ce diptyque romantique qui nous offre un cadre assez intéressant que celui de l’Ecosse du XIXème siècle après la défaite de Napoléon à Waterloo. On va s’arrêter à un petit village au bord de la côte. Cela sera presque un huis-clos limité à ce champ géographique qu’est Whaligoë.

    Tout d’abord, j’ai aimé la qualité des dialogues avec un langage plus soutenu qu’à l’habituel. Il y a des joutes verbales qui valent le détour (un peu comme dans Game of Thrones pour ceux qui aiment la série). Cela fait du bien de lire du bon français mais sans tomber dans le verbiage non plus. J’ai aimé cette mise en scène. J’ai également apprécié la qualité de l’aspect graphique. Le dessin est précis.

    Pour autant, j’avoue que la grosse faiblesse se situe dans l’intrigue concernant cette fameuse usurpation d’identité. J’avoue ne pas avoir tout compris entre la sœur et la petite amie. Il manque manifestement de la clarté pour bien tout saisir.

    Un diptyque qui reste assez envoutant avec des personnages plus intéressants car avec une certaine consistance psychologique.

    Au Fil des Plumes Le 10/08/2019 à 11:48:09

    Branwell, Sybil et Emily sont des habitants de la petite ville de Whaligoë. Soudain, Douglas, un auteur déchu, arrive dans la ville, accompagnée de sa muse Speranza. Ils semblent fortement intéressés par Ellis Bell, un poète qui a disparu de la circulation mais habite à Whaligoë.

    Le scénario tourne autour de l'identité de ce mystérieux poète. Mystère et ésotérisme sont au centre de ce diptyque. La violence est également très présente. Ce mélange détonnant crée une ambiance particulière. Le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer car il y a beaucoup d'actions, des retournement de situations et une tension dramatique qui fait son petit effet. Du point de vue de l'histoire, il n'y a donc pas grand chose à reprocher.

    Néanmoins, le bas blesse lorsqu'il s'agit des personnages. En effet, les protagonistes bien que complexes, sont vraiment désagréables. Leurs caractères m'ont peu séduite et j'ai éveillé des sentiments négatifs envers eux. C'est vraiment dommage...

    L'esthétique en revanche a su me séduire. Il y a de nombreux détails dans les tenues et dans les paysages. Le dessin est très soigné, les couleurs sont belles et les traits bruts. L'ensemble dégage une atmosphère particulière qui permet au lecteur de se plonger complètement dans l'histoire.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    macclure Le 15/03/2013 à 12:51:40

    Une très bonne histoire mêlant humour et mystère. Nous suivons un couple d'aristocrates anglais très snobs et très prétentieux qui s'arrêtent dans un village perdu où il font d'étranges rencontres...
    A lire absolument.