Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Valérian 19. Au bord du Grand Rien

15/11/2004 11705 visiteurs 7.0/10 (10 notes)

D evenus marchands ambulants, Laureline et Valérian tentent par tous le moyens de grappiller la moindre information sur le début d'une piste pour retrouver la Terre. Moyens qui nous donneront l'occasion de visiter une prison, un cimetière et de faire la connaissance de la commandante Singh'a Rough'a.

Comment faire une introduction lorsque l'on écrit et dessine le 19e tome d'une série ? La leçon nous est donnée par MM. Christin et Mézières, qui, avec le 1er volume d'une trilogie qui devrait marquer la fin annoncée de Valérian, repositionnent leurs héros de façon cohérente après quelques épisodes moins indispensables. Pas de faits marquants ni de rebondissements époustouflants, peu d'actions éclatantes ou d'émotions saisissantes, nous ne retiendrons de ce Au bord du grand rien qu'un beau bestiaire d'habitants de l'univers, un patchwork de lieux plus hétéroclites les uns que les autres et un humour réjouissant.

Le graphisme n'évolue plus, mais le devrait-il encore ? Mézières arrive à faire passer tous types de sentiment quelque soit le physique de ses extra-terrestres et ses décors ou engins sont tous plus léchés les uns que les autres. Il s'offre même le luxe de faire une petite démonstration en représentant "à la Bilal" la rencontre entre le Triumvirat de Rubanis et les Wolochs du Grand Rien. Que demande le peuple ?

Un peu plus de contenu peut être ? Parce que tout ça pour un départ vers le "Grand Rien" c'est un peu décevant, surtout après 3 ans d'attente. Attendons la suite. Plus tard, plus loin, donc...

Par T. Pinet
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Valérian
19. Au bord du Grand Rien

  • Currently 3.39/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (69 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    hbanks Le 19/10/2004 à 23:09:15

    Vraiment, on est près à tout leur pardonner, à nos deux ex-agents de Galaxity, tant ils se font rares (3 ans entre chaque album, c'et un peu long). Même une intrigue un peu laborieuse, avec du réchauffé (le Spiglic de Bluxte, le schniarfeur omniprésent, et.). On s'ennuie un peu quand même, c'est à se demander si c'est moi qui ai vieilli depuis les précédents albums ou si c'est Valerian et Laureline qui subissent les effets du vide spatial. On ne peut qu'espérer des retrouvailles rapides avec la Terre, Galaxity et leur espace spatio-temporel.
    On verra dans 3 ans. En attendant, je vais relire les anciens albums...

    vacom Le 16/10/2004 à 15:27:24

    Un bon Valérian mais qui prépare surtout la suite du cycle. Mise en place de l'intrigue, on en apprend sur le fameux grand Rien, tout se met en place et ça donne foutrement envie de continuer. Niveau dessin, dans la continuité, du tout bon.

    Ca me réconcilie complétement avec la série (et ca me donne envie de lire les trois qu'il me manque). C'est un peu comme un nouveau souffle pour la série avec une trame générale qui va se poursuivre sur les albums a venir, finies les petites expéditions sans lendemain (mais elles étaient nécessaires pour la crédibilité de la série dans son ensemble).