Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

- Faut qu’on parle.
- De quoi ?
- Du nouvel album d’Hélène Bruller.
- Hélène Bruller, l’épouse de Zep ? Il paraît que c’est une vraie salope.
- Hum… Parlons plutôt de son dernier bouquin. C’est un recueil de gags en une case, pleine page, paru chez Drugstore.
- Et ça parle de quoi ?
- Eh bien, des rapports humains, par exemple, qu’elle avait déjà abordés dans Love et Je Veux le prince charmant. Mais aussi d’une quantité d’autres sujets mettant en scène des animaux, des insectes…
- C’est drôle ?
- Plutôt, oui. L’humour est tantôt loufoque, tantôt acide, tantôt scato… Ça fonctionne presque à tous les coups.
- Tout le contraire du tien, quoi.
- …
- Et le dessin ? Tu ne m’en as rien dit…
- Ce sont des illustrations réalisées à la gouache. Le tout est enlevé, joliment colorisé. Il faut juste s’habituer aux nez en forme de serpentins.
- Quel est le titre de l’album ?
- Faut qu’on parle.
- … oui, je sais, tu me l’as déjà dit. Je te demande le titre de l’album.
- Faut qu’on parle, c’est le titre.
- …décidément, on n’a pas du tout le même sens de l’humour…

Par L. Gianati
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Faut qu'on parle

  • Currently 1.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.