Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Trilogie urbaine 1. On a mangé Zidane

17/03/2011 3910 visiteurs 7.0/10 (1 note)

C haque être humain a ses limites, et l’une d’entre elles réside dans sa capacité à encaisser. Encaisser les humiliations, la violence latente, le bruit, la crasse... Vincent est un enfant de cet environnement. Jeune adulte, il n’en est pas encore sorti et se trouve du côté de ceux qui subissent. Existe-t-il une échappatoire ? Il ne se pose pas la question, il vit avec. Jusqu’à quand ? Sa soupape de sécurité, c’est Zidane, un lapin nain qui lui sert de confident. Son refuge, c’est sa chambre. Au-delà, l’enfer.

Si le contexte est celui d’une cité, l’atmosphère est à rapprocher de celle, sordide, du film de Felix Van Groeningen, La merditude des choses. En trente planches, les auteurs livrent un récit ancré dans le domaine du possible, brutal par ce qu’il montre, par ce qu’il raconte et par ce qu’il suggère. Ce premier album de Trilogie urbaine est dessiné par Didier Maheva, ceux à suivre le seront par Cubi (Retour à Plouc-Land à paraître en avril) et Arnü West (Spéciale dédicace à mamie prévu pour mai). Chaque tome aura donc sa personnalité propre, ce qui, à la vue du projet de Sylvain Ricard, le scénariste, semble cohérent. L’idée est d’aborder le caractère potentiellement déshumanisé des villes à travers trois brèves histoires « coup de poing ».

On a mangé Zidane tient pour beaucoup du roman noir contemporain. Excellent d'un bout à l'autre, l'album se referme sur une conclusion qui en est le point culminant et lui donne de la profondeur, justifiant tout ce qui a précédé.

Par F. Mayaud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Trilogie urbaine
1. On a mangé Zidane

  • Currently 2.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.7/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.