Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

C ôtes d’Armor, seconde moitié du XIXe siècle. Le lieutenant Julien Le Denmat, ancien combattant de la guerre de Crimée, est de retour dans sa région natale en qualité de chef des douanes. Depuis que les autorités ont assaini la côte, la contrebande a quasiment disparu. Malgré cela, en terre de légendes, il reste suffisamment de mystères et de secrets de famille pour occuper le jeune homme.

Comme pour Le gardien de feux, François Debois adapte une œuvre de l’écrivain Anatole Le Braz. Pour Quand souffle le vent des îles, le scénariste a choisi de construire son histoire en fusionnant deux textes du folkloriste breton. L’association de personnages forts à la psychologie complexe à une ambiance lourde est admirable. À l’image de Julien Le Denmat, présenté comme un jeune premier redresseur de torts, mais révélant rapidement une âme troublée, tous les protagonistes semblent naviguer entre deux eaux. Les petits secrets, plus ou moins avouables, s’accumulent et les ombres du passé ressurgissent. Et puis, la mer, le lien qui réunit tous ces destins, veille, réconforte tout en menaçant. À la barre, le scénariste garde le cap et réussit avec un certain brio à maintenir un très bon suspens. Un petit bémol néanmoins, les deux lignes narratrices issues des deux nouvelles originales, peinent, par moment, à se compléter. Pour retomber sur ses pieds, Debois est alors obligé d’utiliser plusieurs ellipses audacieuses. Sans être véritablement gênantes, elles se font remarquer à plusieurs occasions.

Le traitement réaliste de Serge Fino (Les ailes du Phaéton) agrémente parfaitement le récit. Le dessinateur, très bien assisté du studio Digikore pour les couleurs, arrive précisement à retranscrire l’atmosphère de la côte bretonne. Non, il ne pleut pas tout le temps, l’air marin est, au contraire, imprévisible. Acteurs obligés des récits maritimes, Fino a très bien su intégrer les éléments météorologiques à ses planches. Malgré des textes parfois un peu envahissants, la mise en page est aérée et inventive. La reconstitution historique (décors, costumes) est également très bien réalisée, le souci du détail ajoute une autre touche de réalisme au rendu général.

Malgré quelques petits défauts, Quand souffle le vent des îles est un album des plus prenants.

Sur le même sujet :
La chronique du Gardien de feux par L. Delompré
La chronique de L’étrangleur de Boston par Y. Tilleul
Le blog de Serge Fino
Le blog de François Debois

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Quand souffle le vent des îles

  • Currently 3.63/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.6/5 (16 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.