Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sarah Cole

10/05/2010 6367 visiteurs 5.5/10 (2 notes)

Q uand Paul rencontre Sarah. Et pour être étrange, la rencontre l’est certainement… Un jeune avocat, séduisant et bien de sa personne, n’a pas pour habitude de flirter avec une mère de famille divorcée qui, en plus de faire un travail ingrat, porte comme un fardeau un physique peu engageant… et c’est un euphémisme.

Graphiquement, Grégory Mardon accentue cette différence, enlaidissant parfois à l’excès le personnage de Sarah et donnant à Paul une apparence extrêmement lisse. Caricatural, le résultat dessert plus qu’il ne sert un récit qui peine à convaincre. À aucun moment la motivation de Paul n’est explicitée : impossible de savoir ce qui l’attire chez sa compagne et ce qu’il entend tirer de cette relation. Quant à Sarah, si son désir de pimenter une vie plutôt morne ressort avec évidence, son personnage évolue sans qu’on ne s’y attache vraiment. Fondée en grande partie sur les conversations qu’échangent les personnages et les silences qui entrecoupent les différentes scènes, l’histoire adopte un rythme souvent très posé. Relevant d’une belle maîtrise, la narration permet au lecteur de maintenir son attention tout au long de l’album. Tout s’enchaîne parfaitement à défaut de susciter un enthousiasme démesuré. La fin en sera d’autant plus abrupte, rompant avec le ton qui précédait et laissant le public sur une impression de trop peu : comme si le récit arrivait à son terme au moment où on aurait espéré le voir enfin décoller.

Tout ça pour ça ? Tel est plus ou moins le sentiment qui prévaut une fois la lecture achevée. Le dessin de Grégory Mardon, plaisant dans l’ensemble, n’aura pas suffi à donner une touche de piquant à un récit qui, en dépit d’un thème intéressant et peu abordé en bande dessinée, manque quelque peu de saveur.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Sarah Cole

  • Currently 3.08/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.1/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 26/11/2020 à 08:32:23

    Sarah Cole est une femme que la vie n'a pas réellement gâtée. Elle vit seule avec ses trois enfants dans une pauvre banlieue. Lorsqu'elle rencontre le prince charmant dans un bar à cocktail, on se met à rêver d'une vie meilleure pour elle. Cependant, il y a quelque chose qui cloche car c'est bien trop beau pour être vrai.

    C'est une histoire sentimentale un peu bizarre dans le genre attraction malsaine. Ce récit n'a pas convaincu dans son dénouement final un peu creux où demeurent bien des interrogations. Cependant, je dois bien admettre que c'était suffisamment prenant pour aller jusqu'au bout.

    En outre, c'est plutôt bien dessiné. Il y a des effets de l'auteur pour enlaidir son personnage féminin en s'attardant sur certains détails ingrats de son anatomie. Par ailleurs, le découpage est précis et la ligne est sobre. Bref, que du bonheur pour une mise en scène efficace.

    Au final, c'est une oeuvre originale avec un scénario dramatique qui fait froid dans le dos. Les histoires d'amour se terminent mal en général. Celle-ci semble contre-nature. Le résultat paraissait évident. C'est dommage !