Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Jour J 1. Les Russes sur la Lune !

05/04/2010 10618 visiteurs 5.8/10 (6 notes)

E t si le 21 juillet 1969, ce n'était pas un homme américain qui avait fait le petit pas correspondant à un pas de géant pour l'humanité. Si, deux mois plus tard, c'était plutôt une femme russe qui avait fait la Une de l'Humanité pour asseoir la suprématie soviétique pour la conquête de l'espace, ou, dans un premier temps, du territoire lunaire. S'ils n'ont pas réussi à coiffer les russkofs sur le poteau, ce n'est pas un grain de sable, ou un minuscule caillou, qui va faire renoncer les enfants de l'Oncle Sam. Il s'agit d'aller plus loin qu'eux, ou au moins aussi loin, et de déluner (comment vous dîtes déterrer là-bas, vous ?) le projet d'installation d'une base permanente. Quelques années plus tard, les deux puissances s'opposent toujours. Et là-haut ? Qu'est-ce qui se trame entre leurs représentants sur place ?

Et une nouvelle série excitante proposée par les éditions Delcourt ! Avec un casting de rêve qui plus est : le Pape local de l'uchronie, un « déménageur » de scénarios d'action, le contrôleur – aérien – de la Série B, associés à un des dessinateurs-vedette et un des top-coloristes de la maison. Cette présentation, aussi sincère qu'elle soit pour les adjectifs retenus, avec une légère saveur de type Dossier de presse, cache un léger embarras une fois la dernière planche lue.

Il y avait de quoi frétiller à l'annonce du projet, comme à la découverte des premières planches. Pourtant, à l'entame du premier tiers de l'album, la question qui se pose est bien « où va-t-on ? » plus que « où vont-ils chercher tout ça ? ». Il y a bien un peu de réécriture de l'Histoire, cohérente et bien vue, mais bien vite, l'exercice vire à l'accessoire. Pourquoi pas ? Mais les promesses énoncées par un modèle de couverture ancré dans la mémoire collective ou par le pitch diffusé il y a quelques mois se flétrissent bien vite. Les auteurs ne colleront pas aux faits pour s'en démarquer légèrement et tracer une tangente au cours agité de la double décennie qui suivra l'évènement. Ils ont plutôt choisi de raconter une histoire se déroulant dans un contexte connu de tous, avec des figures d'État familières, essentiellement pour poser les fondations d'une solide introduction et coiffer l'album d'une conclusion intégrant le tournant berlinois qui redéfinissait le rapport de force Est-Ouest.

Cette désillusion condamne-t-elle la pure fiction qui se trame entre les deux ? Ce serait excessif mais il est pourtant difficile de s'enflammer pour cette fable idéaliste. Elle ne manque pas de rythme, pas de violence nécessaire mais ne donnera pas matière à d'insondables réflexions ou ne laissera pas ébouriffé par une audace mémorable. Certains points étonnent néanmoins. Ainsi l'épisode pakistanais permet bien de faire un saut dans le temps et d'introduire l'étoile noire, reléguée plus tard au rang d'accessoire, mais le « what if ? » cède alors la place au « so what ? ». De même, la longue scène de présentation de Sasha, évoquant un crossover entre L'étoffe des héros et Firefox, semble bien longue au regard de son apport sur le fond. D'un point de vue graphique, le constat est similaire. Philippe Buchet aligne la plus large galerie de personnages humains qu'il a eu à composer depuis fort longtemps et s'est trouvé probablement confronté à devoir recourir plus que d'ordinaire à une massive documentation pour éviter les erreurs qui seront traquées par une cohorte de spécialistes aussi exigeants que tatillons. Le résultat n'est pas déplaisant, mais les inserts « photographiques » multiples, l'utilisation de certaines textures (cette chemise à fleurs qui focalise l'attention), l'excès de peaux rosées (Sillage est plus naturellement haut en couleurs) ou les compositions incluant certains symboles architecturaux russes étonnent plus qu'ils ne charment.

Curieux. C'est le sentiment dont il est difficile de se défaire d'un bout à l'autre de la découverte de ce premier tome qui laisse un sentiment pour le moins mitigé, ce que de nombreux Série B évitent très souvent. Dans deux mois, Paris, secteur soviétique se chargera de prouver si c'est l'entrée en matière qui était délicate ou si le lecteur s'est fourvoyé tout seul en prêtant à Jour J des ambitions et une orientation plus géopolitiques qui ne sont pas celles que ses auteurs se sont fixées.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
5.8

Informations sur l'album

Jour J
1. Les Russes sur la Lune !

  • Currently 3.34/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (123 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    guyomar Le 19/10/2010 à 11:51:38

    Voilà bien le style de BD qui me fait saliver. La très belle couverture n'est sans doute pas étrangère à cela. Mais là, force est de reconnaître que ma déception a été à la hauteur de mes attentes, et ce à tous les niveaux. L'uchronie n'est que prétexte à une histoire (avec un petit H) somme toute assez attendu et frôlant parfois la caricature. J'en attendais véritablement autre chose. Reste une BD que j'ai lu vite bien fait, sans plaisir mais sans ennui non plus. Je jetterais sans doute un oeil sur les autres opus de la série.

    Hugui Le 19/06/2010 à 15:36:47

    Et si l'histoire spatiale avait été différente, le monde aurait-il été changé ?
    Histoire intéressante à défaut d'être très crédible, en tout cas on aime la suivre même si il y a quelques ellipses rapides. Le dessin est moins convaincant, lisible mais ne retenant pas l'attention. Au total un album agréable à lire avec une idée de départ intrigante.

    DixSept Le 13/05/2010 à 20:43:11

    Et si le premier Homme a marcher sur la lune avait été une femme et russe de surcroît ! Tel est le postulat de cet album.
    Malgré quelques invraisemblances (d’ordre technique) et un graphisme qui manque parfois de constance, Jean-Pierre Pécau et Fred Duval développent une uchronie dans un esprit qui n’est pas sans rappeler celui de M.A.S.H. de Robert Altman…
    Toutefois, ce 1er opus de « Jour J » passe à coté de son sujet de par un traitement trop superficiel de l’idée originelle.

    kasp Le 02/05/2010 à 12:30:53

    L'originalité du thème cache une réalisation moyen plus. Le scénario qui partait plutôt bien, tombe très vite sur une série de clichés et de raccourcis qui le rendent subitement peu crédible. le dessin est plutôt moyen moins avec des disproportions sur les visages d'une case à l'autre. On passe quand même un moment agréable, même si ça ne fera pas date puisque laissant un petit gout de (trop) vite fait (pas) bien fait.

    times Le 13/04/2010 à 15:02:38

    Une démarche on ne peut plus intéressante, un dessin qui tient la route...
    Hélas, ce scénario de politique-fiction aurait mérité d'être articulé autrement qu'autour d'une quelconque marijuana lunaire... En étirant le concept de la victoire spatiale de l'URSS sur 2 ou 3 volumes, on sent que c'aurait pu être une terrible réussite...
    Terriblement décevant...

    BIBI37 Le 07/04/2010 à 19:31:29

    Le sujet initial est très interessant puisqu'il s'agit de relater un évènement qui aurait pu changer la face du monde.
    La BD est bien construite et n'est pas dépourvue d'humour; mais finalement cet épisode nous raconte une belle histoire mais rate son coup puisque la face du monde s'en trouve peu changée.
    Un bon divertissement quand même.
    6/10.

    madlosa Le 29/03/2010 à 14:16:42

    Changer le cours des évènements qui ont marqué les esprits et c'est notre avenir qui se trouve modifié. Cette réaction systémique enclenche alors un certain nombre de phénomènes et en précipite certains autres. Le thème de cette série " et si l'histoire avait changeait de cap" débute par un one-shot qui se déroule sur la lune. Les russes y ont foulé son sol les premiers et le rapport de force entre eux et les américains s'en trouve modifié. Ce premier opus J-01 est servi par un scénario simple mais efficace et des dessins, classiques, mais parfois caricaturaux et simplistes. L'ensemble se lit cependant avec un réel plaisir tant le sujet est passionnant.