Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La malédiction d'edgar 1. Destin présidentiel

29/03/2007 4922 visiteurs 4.0/10 (1 note)

L e FBI est aujourd'hui une institution honorable et intègre, loin de l'opacité légendaire de la CIA par exemple. Il est l'organisation qui protège les citoyens, lutte contre les organisations criminelles telles que la Mafia, les trafiquants de drogue ou encore les réseaux tentaculaires liés au terrorisme. Pourtant, il n'en a pas toujours été ainsi. Son fondateur, John Edgar Hoover, a créé le Bureau Fédéral en manipulant aussi bien les hommes politiques que les hauts responsables mafieux de l'époque. Un personnage bien étrange qui a survécu à tous les présidents des Etats-Unis de Roosvelt à Nixon.

Avec La Malédiction d'Edgar, Marc Dugain adapte son propre roman qui fut un succès de librairie, souhaitant sans doute profiter du succès de ce dernier en librairie. Un bon livre peut-il faire une bonne bande dessinée ? On peut aisément le penser et c'est sans doute ce qui pousse un auteur et un éditeur à lancer un tel projet. Pourtant cette adaptation de l'histoire passionnante d'un homme qui a été à la tête du FBI pendant de longues années ne séduit pas. L'ensemble manque cruellement de rythme, de cohérence. Les anecdotes s'enchaînent les unes après les autres sans qu'il y ait un réel fil conducteur. Est-ce la faute au format des quarante six pages alors que le sujet aurait mérité d'être développé plus longuement ? Peut-être, mais le résultat est là, et il est difficile de se passionner pour ce personnage qui a pourtant un indéniable potentiel. Bien sûr, l'album est parfaitement documenté, on n'en attendait pas moins de son auteur, mais cette plongée dans l'histoire trouble des Etats-Unis aurait dû être plus captivante.

Le dessin de Didier Chardez est agréable dans l'ensemble, illustrant relativement bien les époques traversées, mais le principal défaut vient de cette difficulté à être constant au niveau des personnages.

Malgré un sujet prometteur et une somme d'informations intéressantes, cette adaptation de roman ne convainc pas à cause d'une construction et d'une présentation imparfaites.

Par D. Ollivier
Moyenne des chroniqueurs
4.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.