Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le chant des Stryges 10. Manipulations

26/10/2006 11986 visiteurs 6.1/10 (10 notes)

P our contrer Sandor Weltman qui est sur le point d’acquérir le manuscrit de Vénoncius, les alliances, naturelles ou de circonstance, sont de rigueur. Abeau et Cylinia mettent donc leur savoir au service de la force de frappe de Nivek et de l’Ombre, qui évolue désormais à ses côtés. Reste à savoir si ce sera suffisant pour éviter que le secret des Stryges entre en possession de l’énigmatique milliardaire.

Difficile d’apprécier séparément les volets qui constituent les cycles de séries conçues dès l’origine précisément comme des… serials (ce qui doit correspondre à une déclinaison du feuilleton de ce côté-ci de l’Atlantique). Quand on est en début de cycle, il y a toujours trop des questions et le rythme proposé par l’ « ouverture » souffre de la comparaison avec le tempo trépidant offert par l’épisode final du précédent. En milieu de cycle, la position n’est pas plus enviable car le scénariste prend un malin plaisir à aligner autant de réponses que de nouvelles questions comme dans une partie de domino, ce qui fait râler le lecteur frustré. Seule la conclusion est épargnée, et encore si elle réussit à susciter d’autres commentaires qu’un désabusé « tout ça pour ça ».

En la matière, Le chant des Stryges n’est pas loin d’être exemplaire, lui qui lorgnait à l’origine et sans se cacher du côté de l’esprit instauré par X-files, objet d'un simili-culte l'époque, au point d'intégrer le facies d’un de ses personnages principaux en guise de clin d'œil reconnaissant. Le succès étant au rendez-vous, l’amateur a même eu droit à des spin-off réussis qui, outre le plaisir de prolonger le plaisir et de broder autour des personnages en enrichissant le mythe, ont aussi permis de découvrir des dessinateurs de talent, aux styles très différents de celui du créateur de l'univers.

Là où on attendait Corbeyran au tournant, c’était sur la manière dont il allait dévoiler l’articulation entre ces différentes époques. L’exercice est en général redoutable, et le scénariste-équilibriste doit veiller à retomber sur ses pieds avec élégance. Après les allusions relevées dans Le maître du Jeu, l’exposé qui ouvre ce Manipulations et qui fait la jonction entre le Clan des chimères et Le Chant des Stryges est convaincant. Et c’est sans doute ce que l’on retiendra principalement de ce tome 10. Pour le reste, le rythme s’emballe un peu après la monotonie de Révélations, Reese, l’homme de main du "méchant", fait un adversaire d’un gabarit acceptable, l’action se rapproche d’un Weltman qu’on découvre peu à peu. La dose syndicale d’action est au rendez-vous, sans que cela soit péjoratif. C’est à la lecture de ce genre d’épisode qu’on décide de continuer la série en somme.

Là où le rictus se fait moins amène c’est peut-être du côté de la mise en images. Outre le fait que la série n’a rien gagné à changer de format depuis son origine (ni de style de couverture, même si celle-ci est plus réussie que la 2ème version de Vestiges ou celle de Révélations – décidément, on va finir par croire à de l’acharnement…), le dessin déçoit. Passons sur des couleurs chatoyantes qui changent du tout au tout d’une scène / d’une série de planches à l’autre, ce n’est ni nouveau ni spécifique. Encore qu’il soit difficile de sortir indemne de la scène de l’hôpital. Les regrets portent plutôt sur l’abondance de visages sans traits (sur un format manga aux cases minuscules avec 200 pages à découvrir, c’est sans conséquence mais là ?) et sur des décors parfois des plus sommaires. Sans qu’il s’agisse de renier un style, il semble pourtant qu’au sein de la même série il y ait eu autre chose à se mettre sous la pupille.

Si manipulation du lecteur il y a eu cette fois, il serait étonnant qu’il s’en plaigne car le résultat redonne du souffle à la série. Mais pour les personnages comme pour les auteurs, le répit sera de courte durée. Sandor Weltman et les lecteurs de la première heure veillent.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.1

Informations sur l'album

Le chant des Stryges
10. Manipulations

  • Currently 3.55/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (157 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    33phoenix Le 24/01/2017 à 03:05:13

    Le rythme est toujours bien soutenu dans cette série, on ne s'ennuie pas et c'est bien la force de Corbeyran!
    Nivek tente tout pour tenter de sauver Melinda mais n'obtient pas le soutien de son père retors, mais réussit à obtenir un renseignement qui se révélera crucial dans la poursuite de leur mission : démasquer et tuer SGW, avec l'aide de Debrah et Jill..

    BIBI37 Le 27/06/2010 à 18:58:01

    Chaengez-quelque chose car les dessins vont de plus en plus mal.
    On a toujours du mal à voir ou l'auteur veut nous emmener, les Stryges ne semblant n'être qu'un fil rouge, un détail d'une bonne série policière.
    La suite devrait je l'espère nous détromper.
    6/10.

    cachou Le 16/04/2009 à 12:50:44

    Meme si la couleur passe très peu et gache un peu la bd, le scénario est lui très bon et très intéressant.

    En effet Kevin Nivek tiend à tout faire pour que son amie Mélinda redeviennent comme auparavant, quant à Debrah, elle est sur le point de rencontrer Weltman.

    nic123 Le 09/06/2007 à 18:58:45

    Un exceent scénario, de l'action en continu, on lit l'album sans relache, quoique les premieres pages n'etaient pas (pour moi) des pls passionnantes. Un bémol toutefois en ce qui concerne le dessin: manque de détails des visages souvent flous), arrière-plans simplistes, peu detailles, bref, c'est dommage, car le scénario est prenant. Toutefois, le livre de plomb fait penser qu'on va retomber dans une suite trop longue d'enquete. Je pense qu'il faudrait voir à conclure cette série très rapidemnet, pour éviter de lasser et tomber dans la médocrité.

    Hugui Le 26/11/2006 à 13:08:20

    Les stryges nous tiennent toujours, pas moyen de leur échapper, nous voulons savoir qui va gagner. Ce tome se laisse lire avec plaisir car on nous résume habilement la

    spartacux Le 08/10/2006 à 20:47:45

    Si on sait déjà depuis un bout de temps que Corbeyran compte clore la série en un tryptique de six volumes chacun, on se demande encore si son idée est vraiment réaliste dans la mesure où les deux derniers albums tirent tout doucement sur la longueur. La fin ne saurait probablement tarder vu les détours que prend la série, trop de rebondissements, trop de marasme, et au final très peu d'intérêt. On est bien loin de la première saison qui était en tout point parfaite.
    Le dessin est quant à lui de plus en plus bâclé, Guérineau a changé sa technique en cours de route et cela se voit, dans le mauvais sens malheureusement. Comme on dit c'est dans les vieilles casseroles qu'on fait les meilleures soupes. En tout cas les dessins sont de plus en plus grossiers, peut-être dus à l'empressement ou à des impératifs commerciaux. Qui sait. En tout cas les deux auteurs nous ont déjà habitués à beaucoup mieux et ont plutôt intérêt à revenirà leur excellence d'antan sous peine de perdre de plus en plus de d'audience.

    chtiman Le 06/10/2006 à 09:55:34

    même s'il aurait fallu que je relise quelques tomes précédents pour apprécier celui-ci à sa surement juste valeur, je l'ai trouvé très agréable à lire, avec de l'action et, bien entendu, une fin qui donne envie de lire le tome 11 !!!

    madlosa Le 01/10/2006 à 14:33:08

    Cette série est en plein déclin. Les personnages sont à peine finis<, le scénario et les actions s'essoufflent ! Bref, ou bien la série se termine au prochain tome ou bien les créateurs vont être obligés de revoir leur copie ...

    nmolinie Le 22/09/2006 à 15:56:18

    Entre da vinci code et INRI, il est temps de s'arréter !!!
    Quel gachis

    safedreams Le 17/09/2006 à 19:10:02

    Après chaque lecture, j'ai tout le temps cette impression de retrouver le tome d'avant avec seulement une info où deux supplémentaires (entre coupées des scènes d'actions habituelles et des longs blabla similaires). D'ailleurs, je serais bien incapable de discerner chaque tome, tellement ils se ressemblent. Ici, une fois le grimoire (objet de l'intrigue des 3 derniers tomes) en la possession de Weltman, les auteurs relancent l'histoire avec un autre livre, le "livre de plomb"... Passionnant ! A ce rythme, il est fort probable qu'une fois ce livre en la possession de Weltman, il manquera plus que le "DVD d'or" pour enfin déjouer les Stryges... Tout ça pour dire que même si cette série est toujours plaisante à lire, on ne peut être dupe des procédés rallongeant artificiellement l'intrigue. On peut aimer le suspens, c'est une qualité. Mais ici c'est un gimmick trop récurrent dont on ne voit pas la fin. De plus, ce que la série a gagné commercialement, elle l'a perdu en qualité (les dessins et la mise en couleurs font mauvaises figures par rapport aux 1er tomes).

    Bon, ben , comme on dit d'habitude, vivement le prochain tome (et nécessairement les dix suivants...)

    soccer_marmotte Le 15/09/2006 à 00:15:36

    Dessins même pas finis. Une honte. J'aime beaucoup cette série, mais le dessin ne suit plus ! Tendance déjà amorcée dans le tome 9. Où sont passés les dessins des premiers tomes ? A 12 euros la BD, c'est se moquer du monde !

    Comme c'est parti, vivement le stryges n°20 dessiné avec 3 coups de crayon car case et colorié en 16 couleurs...