Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Shamisen

27/04/2023 3575 visiteurs 7.5/10 (2 notes)

A u Japon, vers le XVIè siècle, apparaissent les goze. Musiciennes itinérantes, ces dernières voyageaient dans différents villages pour proposer de la musique en échange du gîte et du couvert. Cette pratique a longtemps été l’un des seuls divertissements pour les populations rurales de l'archipel.

Dans Shamisen, écrit par Tiago Minamisawa et illustré par Guilherme Petreca, l’héroïne, Haru Kobayashi a vraiment existé et est considérée comme la dernière goze . Cette musicienne atteinte de cécité est née en 1900 et décédée en 2005. Elle fut l'élève du grand Fuji Higuchi, présent également dans l'album qui est loin de n'être qu’une biographie.

À travers des pans de la vie de Haru, le scénariste introduit un grand nombre de références et de personnages issus du folklore traditionnel nippon. Dès le début, le destin de cette troubadour semble influencé par les divinités et les Oni telle que Yuki-Ona, la sorcière des neiges qui scrute l’abandon du nourrisson sur le pas de la porte d'Higuchi. Ainsi, Minamisawa amène avec douceur et intelligence les lecteurs à entrer dans un monde de conte où féérie et réalité s'entremêlent. Il en profite pour livrer une réflexion sur la beauté, la création artistique, la liberté et le temps en fonction des nombreuses rencontres que réalise son personnage principal. Ces dernières permettent de découvrir des créatures fantastiques ou des êtres humains dont le fou de dessin, Hokusaï.

Les références à la culture et à l'art de l'ukiyo-e sous-tendent l’intégralité de la bande dessinée, également dans son aspect visuel. Guilherme Petreca reprend les codes graphiques du monde flottant et de l'estampe afin de nourrir son trait et de composer ses planches. Par exemple, au début du récit, le dessinateur utilise le fond de planche et l'encre de Chine pour donner vie au Daikan, la période la plus froide de l'année. Dans un souci de perfectionnisme et d'application, il a opté pour un fond de planche reprenant l'aspect du vieux papier, qu'il orne de temps en temps de compositions florales, rappelant ainsi l'Ikebana.

L'album se termine par de nombreux bonus. En plus des croquis, les lecteurs pourront découvrir une bibliographie, un lexique, des informations sur les protagonistes, sur l'art traditionnel, ainsi que les paroles des chansons d'Haru en version originale et traduites. Les amateurs et les curieux trouveront un QR Code en début de lecture pour écouter les musiques.

Shamisen est une bande dessinée d'une indéniable beauté délicate, un bel hommage dans la forme et le fond réalisé par deux amoureux du Japon.

Par J. Vergeraud
Moyenne des chroniqueurs
7.5

Informations sur l'album

Shamisen

  • Currently 4.40/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Pascal Garin Le 12/06/2023 à 22:09:47

    Un album à recommander à tous les amoureux du Japon, et aux amateurs d'art en général. Chaque tourne de page est un éblouissement pour les yeux : l'artiste brésilien a su recréer avec beaucoup de finesse et de tact l'esprit Ukiyo-e. des XIXe et XXe siècles. Cette histoire de goze (musicienne intinérante souvent aveugle) mêle habilement sa propre vie (quoique un peu trop raccourcie à mon goût) et les fantômes issus de l'imaginaire fort riche du Pays du soleil levant qui l'inspirent.
    La partie documentaire est remarquable : glossaire très clair et discographie complètent fort pertinnement ce très bel ouvrage, auquel les éditions Ankama ont offert un magnifique écrin.

    Bourbix Le 24/04/2023 à 11:33:02

    Un récit initiatique envoutant, apaisant, et très bien documenté. Superbe lecture qui vous fera voyager parmi les hommes, les kamis, et autres yokais du folklore japonais : laissez-vous bercer par les notes du shamisen !