Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

À Shaalem, à la fin du XIXe, l’académie des sciences accorde une autorisation de fouille archéologique à Olivia Newton. Seulement, ses déambulations dans le cimetière communal ont passablement agacé la faune locale. Femme, mulâtre, veuve et maintenant érudite - c’en est trop ! Le fossoyeur du coin rameute une poignée de compagnons aussi finement arrosés que sa personne. Portés par l’inhibition des vapeurs d’alcool et par des cervelles d’oiseau, ces soiffards envahissent la demeure de la belle savante en scandant leurs envies de bûcher. Olivia n’a plus d’alternative. Elle met rapidement sa petite fille à l’abri, puis laisse sa véritable nature prendre le dessus. Un feu bleu ésotérique s’échappe d’elle et enflamme aussitôt son logis et ses occupants !

Pour leur troisième collaboration, le scénariste Serge Le Tendre et le dessinateur Patrick Boutin-Gagné ont concocté un récit de sorcellerie se déroulant dans le comté d’Essex au Massachusetts. L’héroïne, sa progéniture et son amie maquerelle vont devoir déjouer le projet machiavélique d’une sororité occulte qui aspire à raviver un puissant nécromancien. L’écrivain est rodé à l’exercice. Contraint par la pagination, il donne prioritairement corps à son histoire en insufflant des émotions à sa galerie de personnages. L’album tient la route, mais il est regrettable que le vaudouisme soit peu développé. Il en va de même de la « guilde » invoquée à plusieurs reprises sans que le lecteur n’en distingue réellement l’enjeu et l’ampleur. Bref, ce point d’interrogation complétant le mot fin au terme du cartouche de crédit de l’ultime page laisse présager que les auteurs se tiennent prêt à poursuivre l’aventure et à lever le voile des mystères. Alors public, quel accueil lui réserveras-tu ?

Patrick Boutin-Gagné possède un trait fin, légèrement anguleux, à tendance épurée et qui s’accommode parfaitement à la fantaisie (ectoplasmes, explosions, phénomènes magiques, etc.). Son dessin agréable est de surcroît rehaussé par la justesse de ses choix de compositions. L’illustrateur use avec à propos de cases étirées dans lesquelles les protagonistes agissent en périphérie. Il ajuste l’axe de sa caméra, basculant une scène de quelques degrés. L’effet d’instabilité vise alors à renforcer une révélation, ou simplement à casser la monotonie d’un dialogue. Cet artifice est surtout corrélé à des premiers plans ombragés donnant de la profondeur aux cases concernées. Par ailleurs, les vignettes d’expositions distillent les informations dans un périmètre réduit. Contenues, ces dernières dégagent d’autant d’espace pour l’artiste. Il s’offre en conséquence des moments de respiration où, à l’inverse, il suspend la narration par des strips d’animation image par image - réminiscences de son activité de story-boarder.

La colorisation assistée par ordinateur ne se dissocie pas de la masse des parutions, notamment lors des séquences en intérieur. Cependant, les saynètes hivernales et les planches du dernier tiers du livre bénéficient de gammes de couleurs davantage limitées. Dans l’obscurité d’une crypte, l’habillage gagne ainsi en consistance et en personnalité.

Récit auto-conclusif (pour l’instant), Le Sarcophage des Âmes dispose d’une mise en scène engageante et d’un scénario limpide.

Par Y. Machado
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Le sarcophage des âmes

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    gallacio Le 19/02/2022 à 19:37:17

    Pour mon premier achat de l'année, je peux dire que ça commence fort avec cet album.
    Avec une histoire saisissante, le scénariste Serge Le Tendre captive immédiatement les lecteurs. Il faut dire que l'album est étonnamment court pour un one shot, et c'est d'ailleurs le seul reproche qu'on pourrait lui faire. J'aurai aimé 15 ou 20 pages de plus, au moins, pour permettre au scénariste de développer et de prendre son temps. Malgré ces 46 pages trop courtes, Serge Le Tendre, en grand professionnel, livre un scénario impeccable, irréprochable même. Et là où ce qui peut paraître comme un défaut au premier abord, à savoir cette pagination trop courte, devient finalement une force puisque le récit dense et condensé par la force des choses est haletant, ne laisse pas minute de répit. A la manière des bd qui paraissaient en feuilleton du temps des journaux, on n'a qu'une envie en bas de chaque page, c'est de découvrir la suivante pour connaître la suite.
    Que dire du dessin ? Et bien je pense que dès la couverture on est servi et on sait à quoi s'en tenir. Une fine élégance doublée à une nervosité maîtrisée, et on obtient un album graphiquement superbe.
    Bien qu'étant un one shot, je trouve qu'il reste quelques portes ouvertes à la fin du récit, que j'espère que les auteurs ouvriront dans de futurs tomes se déroulant dans le même univers. car il serait dommage de s'arrêter là. L'univers est riche et accrocheur, tout est réussi dans cet album, j'espère avoir la bonne surprise prochainement de découvrir d'autres tomes du duo d'auteurs se déroulant dans la continuité de celui-ci.
    Je ne sais pas ce que me réserve 2022 en terme de sorties bd, mais celle-ci est d'ores et déjà un de mes gros coup de cœur de l'année.