Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

P our changer d'air pendant les vacances et oublier le déménagement qui l'attend à la rentrée, Héloïse part camper avec sa tante, son oncle, sa petite cousine et son cousin, Théo, sur la côte d'Opale. Même si le beau temps n'est pas forcément au rendez-vous, son séjour démarre bien et les fous rires ne manquent pas. Lors d'une après-midi avec Théo, elle remarque un groupe de garçons dont un lui plait bien. Faire sa connaissance ne lui déplairait pas, même si les garçons sont parfois un peu stupides, surtout lorsqu'ils lancent des défis...

Ah, les grandes vacances... Dès la couverture, l'invitation est claire : les plages, les soirées sous la tente, les escapades à la nuit tombée (et leurs explorations), ses premiers coups de cœur aussi. Tout cela, Héloïse va le vivre mais, loin de servir une énième bluette, François Duprat lui réserve d'autres desseins. En partant d'une situation banale, l'artiste de L'année du dragon et L'année de la chèvre (avec Vanyda chez la Boite à Bulles) aborde sans en avoir l'air un sujet plus sérieux. Il va faire se télescoper le destin de ses jeunes personnages avec celui d'un groupe d'exilés qui fuient leur pays pour de meilleurs cieux. À cet effet, le choix du lieu de villégiature n'est pas anodin puisque c'est un endroit connu pour être un des points de chute hexagonal des migrants en attente d'une occasion de rejoindre l'Angleterre.

Aux saveurs estivales, châteaux de sable, baignades et barbecues, délicieusement représentés, le mystère s'ajoute lentement. Au cours de leurs explorations, les gamins vont s'apercevoir que leur terrain de jeux n’est pas inhabité. L'auteur entoure cette présence discrète d'une part d'inconnu qui suscite l'inquiétude chez les plus jeunes comme la police locale. Le suspense monte ainsi crescendo et, une fois surmontée son appréhension, Héloïse, loin d'être aussi fermée que nombre d'adultes, va découvrir le fin mot de l'histoire. Elle apprend, et le public avec elle, que la peur est bien souvent partagée et la situation des exilés compliquée. À travers les yeux de ses jeunes personnages, l'auteur va montrer que derrière ces flippants bonshommes de pluie, il y a des histoires de vie. Sans misérabilisme ni complaisance, il expose avec justesse la situation sous un angle peu fréquent pour le public visé.

Ces Bonshommes de pluie sont plus qu'il n'y parait. La première apparition de François Duprat aux Éditions de la Gouttière s'avère une évidence tant il colle à la ligne éditorial de la maison. De son style graphique dans la lignée de Dawid ou Stéphane Sénégas et le propos, à l'image des Enquêtes polar de Philippine Lomar, destiné aux jeunes lectrices et lecteurs sans les prendre pour des idiots, cet album a toute sa place dans leur catalogue.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les bonshommes de pluie

  • Currently 2.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    yannzeman Le 18/05/2021 à 09:28:37

    Les bons sentiments ne font pas toujours les bons albums de BD.
    Surtout quand le propos est mensonger.

    J'ai été attiré par le dessin et l'ambiance vacance un peu "vintage", nostalgique des campings d'autrefois, période années 70-80, avant que les campings ne deviennent des complexes hôteliers, avec bungalow, attractions aquatiques, restaurants, aires de jeux, activités de groupe, etc...

    Sauf que l'histoire se déroule de nos jours, avec les téléphones portables, mais qui sont peu utilisés finalement. Cet anachronisme partiel déçoit un peu.

    Mais c'est surtout la lecture de l'histoire, d'abord sympathique et bien observée, qui déçoit le plus.

    Parce que le propos, c'est finalement de nous faire accepter, une fois de plus, comme dans toute bonne tyrannie de la pensée qui se respecte, que l'immigration est une chance, et pas un danger (pour notre société, notre économie, notre système de redistribution, notre système de santé, etc...), et que nous sommes vraiment des salauds si nous la refusons.

    Mon fils, qui a lu ce livre, a conservé cette explication mensongère donnée dans le livre sur les motivations des personnes qui immigrent : "des gens qui fuient leur pays en guerre".

    Ah bon ?
    J'ignorais que l'Algérie, le Maroc, la Tunisie, la quasi-totalité de l'Afrique noire, la Chine, la Roumanie, (entre autre) étaient en guerre...

    Des propos imbéciles pour une histoire sympathique. Dommage.