Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Orbital 7. Implosion

09/01/2017 1993 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

P endant que Caleb, Kristina et Mézoké s’essayent à dérober des larves Nakruides pour les vendre aux plus offrants, les Névronomes portent la désolation au cœur même de la Confédération au risque de raviver une guerre où il n’y aura nul vainqueur.

Quatrième mission pour les deux anciens membres de l'Office Diplomatique Intermondal dont la tête est mise à prix depuis les événements de Kuala-Lumpur.

Non sans présenter certaines similitudes avec un duo d’illustres agents spatio-temporels, le binôme terrien/sandjarr emprunte cependant des voies moins manichéennes ou colorées et dans cette aventure-ci, Caleb part à la dérive, Kristina mène la danse et Mézoké veille sur son coéquipier. À l’évidence, la psychologie des divers protagonistes se complexifie et laisse place au doute et aux interrogations. D'interrogations, il en est également questions concernant à l’approche graphique de Serge Pellé qui sur Implosion apparaît en rupture avec les précédents opus, même si certains prémices pointaient sur déjà sur Résistance. Un petit retour sur les albums précédents permet de mieux appréhender les changements opérés. Outre une mise en couleurs radicalement différente tant dans sa texture que dans ses ambiances, le jeu des ombres - au trait – confère à nombre de planches un aspect « crayonné » qui donne un rendu que certains qualifieront d’inachevé. Alors plutôt que d’imputer ceci à l’urgence de finir, pourquoi ne pas penser que le dessin puisse être à l’unisson de la situation des deux héros, quelque peu troublée et incertaine ?

Sachant demeurer classique dans ses grandes lignes, mais n’hésitant pas à innover et mettre Caleb et Mézoké face à leurs contradictions, surtout lorsqu’ils s’enivrent des fragrances des lupanars de Tetsuam, Orbital sort habilement des canons technologiques de la science-fiction pour emprunter des chemins plus introspectifs et donner ainsi plus d’épaisseur à ses personnages et donc à leur histoire. Qui viendrait s’en plaindre ?

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Orbital
7. Implosion

  • Currently 4.20/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kingtoof Le 11/01/2017 à 07:36:26

    Un bon album de SF.
    Beaucoup d’extraterrestres, de nouvelles planètes, des combats aux blasters...
    Caleb et Mézoké vont certainement reprendre du service pour Orbital... à suivre...

    pierryves Le 05/01/2017 à 22:54:49

    Ça y est enfin ! Après plusieurs reports, ORBITAL 7 est enfin disponible.
    Et le résultat est bon, voire très bon par certains côtés, comme toujours (la densité de l'histoire, un sujet très bien maîtrisé, une continuité intéressante), mais décevant par d'autres. Ou plutôt, dans un seul domaine, et c'est là que c'est très surprenant : le dessin. Mais attention, ça reste malgré tout nettement meilleur que ce qu'on nous propose généralement dans la BD actuelle en matière de SF (et pas que, d'ailleurs).

    Car effectivement, après la 20e page Serge Pellé se montre cette fois-ci plus... euh... comment dire... Négligent ? Relâché ?
    C'est triste à dire, mais certaines cases donnent la sensation qu'elles ne sont qu'ébauchées par traits rapides et colorisées immédiatement ensuite (mais quelle colorisation !). On ne trouve pas toujours le niveau de finition auquel l'artiste nous avait habitués dans les 6 albums précédents.
    Peut-être est-ce une nouvelle manière qu'il a décidé d'inaugurer pour ce nouveau cycle ? Mais on ne peut s'empêcher de le remarquer.
    Ce qui ne veut pas dire que quoi que ce soit soit graphiquement raté dans IMPLOSION. Loin de là ! Pellé est toujours aussi bourré de talent, et s'il est vrai que certaines cases peuvent être décevantes, la grande majorité des autres reste toujours aussi impressionnante. Que dire par exemple de cette intrigante et magnifique dernière planche abstraite ?

    Dans ce nouveau volet, on découvre donc le but des névronomes. Kristina s'affirme encore plus comme un personnage de caractère. Quant aux relations entre Swany et Mézoké, ça suit son cours, pourrait-on dire. Et si le passage sur Tetsuam, privilégiant l'action, manque d'une certaine épaisseur, il n'en reste pas moins qu'on a hâte - encore - de découvrir la suite, même si dans l'ensemble ce tome 7 est un peu en deçà de ses prédécesseurs.

    PS : j'aurais bien mis 3,5/5, mais comme depuis quelques années on ne peut plus noter convenablement sur BDgest'...