Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Spirou 3664, spécial vacances

Jérôme Briot News 04/07/2008 à 14:14 2343 visiteurs
En kiosques actuellement, et pendant un mois, Spirou n°3664 est le numéro "spécial vacances" de l'été 2008.

Ce numéro de cent pages, y compris un cahier de jeux (Enfin un cahier de vacances qui mérite cette appellation !), termine la prépublication du nouveau "Tuniques bleues", intitulé "Des bleus dans le brouillard" ; on y trouve aussi un bon nombre de récits complets mettant en scène des héros du magazine : Alexia et ses démons à la rencontre de Roland, neveu de Charlemagne, Marzi (en pleine Beetle-mania) ou Ingmar... sans oublier Karo et Cornette qui jouent à nouveau les touristes en photo-BD, à la découverte de Prague.

Un numéro double, avec une couverture double signée Tome & Janry, et un prix... ah non, le prix n'a pas bougé. Seul le plaisir est double !

Jérôme Briot