Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Seules contre tous, Grand Prix de la Critique 2008

Communiqué ACBD / Jérôme Briot News 26/11/2007 à 01:49 2027 visiteurs
C'est finalement Seules contre tous, de l'Américaine Miriam Katin, publié aux éditions du Seuil, qui a eu les faveurs de l'ACBD et qui reçoit le Grand Prix de la Critique 2008. Le titre original de ce livre, aux éditions canadiennes Fantagraphics, était We are in our own.

Pendant la seconde guerre mondiale, parce que née juive, Miriam Katin fuit Budapest dans les bras de sa mère pour se terrer dans la campagne hongroise. Là, elles se font passer pour une servante russe et sa fille illégitime. Leur longue errance sera ponctuée de rencontres avec des officiers allemands, des traîtres, des collaborateurs, des paysans chaleureux mais dépassés par les événements, et des militaires soviétiques peu recommandables. A la libération, les deux rescapées devront aussi se protéger des ravages de l'armée rouge, encore une fois, «Seules contre tous»…

La dessinatrice avait trois ans à l'époque. Soixante ans plus tard, Miriam Katin, qui fut dessinatrice pour l'armée israélienne avant de faire carrière dans l'animation chez Disney ou MTV, commença Seules contre tous, une oeuvre qui lui permit de reconstruire sa mémoire et de tenter de comprendre le pourquoi de l’horreur de l’holocauste, ainsi que son athéisme actuel, alors qu’elle fut éduquée dans la religion juive.

Dans ce qui est son premier roman graphique, sa narration, tout en douceur (contrastant avec la violence des actes décrits), contribuera à émouvoir tous les lecteurs, même les plus insensibles ! Le trait jeté au crayon noir (à l’exception de quelques pages se déroulant longtemps après les événements décrits), qu’elle adopte est plaqué sur le papier avec nervosité, tout en étant très élaboré…

Avec ce prix, l’ACBD, l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, consacre une oeuvre belle et sensible, qui pour l'annecdote se trouve également être le premier récit de souvenirs dessinés d'un témoin direct de la shoah. A noter, certaines planches originales sont exposées dans le cadre de l'exposition "De Superman au Chat du Rabbin", qui se tient au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (Paris) jusqu'au 28 janvier prochain.

L’ACBD compte 74 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse écrite, audiovisuelle, nationale et régionale, et dans les nouvelles technologies. Cette année, le “Grand Prix de la Critique Bande Dessinée” de l’ACBD a été choisi parmi quelques 3285 nouveautés publiées dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse), entre novembre 2006 et fin octobre 2007 : une production en augmentation constante depuis 12 ans maintenant.



» Sélection officielle 2008
Communiqué ACBD / Jérôme Briot