Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

[PREVIEW] Swamp Thing par Alan Moore

Forum pour discuter de la bande dessinée US

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede Bolt » 10/07/2019 20:00

Message précédent :
jb681131 a écrit:Là on reconnait tout de suite du talent. C'est dommage qu'il l'ait un peu perdu dans ses autres publications par la suite.

Dit-il, tranquilement, en équilibre sur la chaise et les pieds croisés sur la table...
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDévore
BDévore
 
Messages: 2257
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 39 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede jb681131 » 10/07/2019 20:27

Bolt a écrit:
jb681131 a écrit:Là on reconnait tout de suite du talent. C'est dommage qu'il l'ait un peu perdu dans ses autres publications par la suite.

Dit-il, tranquilement, en équilibre sur la chaise et les pieds croisés sur la table...

Ben oui, j'ai rien lu d'Alan Moore qui m'a autant bluffé que le début de ce run.
Avatar de l’utilisateur
jb681131
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1108
Inscription: 27/02/2016

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede Tireg » 11/07/2019 09:18

Ca fait bien longtemps que je ne fais plus confiance aux avis de jb681131. :D
Dire que l’histoire de King et Fabok est nulle, c’est complètement… ah, les mots me manquent !

Par contre, pas sûr que ça ait dû avoir sa place dans ce volume. J’étais très surpris de l’avoir ici.
Avatar de l’utilisateur
Tireg
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 5124
Inscription: 09/04/2006
Localisation: Le Havre
Age: 37 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede Papy Boingtone » 11/07/2019 10:42

jb681131 a écrit:
jb18v a écrit:Commencé le tome de Wein & Wrightson, très sympa :-D Je m'attendais pas à du N&B mais ça rend super bien. Les pages de titre avec une touche de couleur sont pas mal aussi.

Bref je m'enfonce dans le bayou [:fantaroux:2] :D


Le 1ère moitié du bouquin est vraiment top. ça fait très roman noir, limite horreur.
La deuxième moitié reste très bien mais perd légèrement en qualité.
Les dessins de Bernie Wrightson sont extraordinnaire.

Par contre le one shot de Tom King à la fin est assez nul.
Et les dessin de Fabok sur le script non termiiné sont très mauvais.


Je viens de commencé le 1er tome d'Alan Moore, on voit que le personnage de Swamp Thing a évolué depuis Len Wein.
L'écriture d'Alan Moore est vraiment dynamique et bien structuré. Mais surtout ce qu'il apporte à la mythologie de Swamp Thing (voir surtout le chapitre 2) est extraordinaire.
Là on reconnait tout de suite du talent. C'est dommage qu'il l'ait un peu perdu dans ses autres publications par la suite.


Moi je l'ai vraiment trouvé top le récit de King et les dessins de Fabok sont terribles !
Et sur le scrip non terminé, ce sont les dessins de Jones !!!
Avatar de l’utilisateur
Papy Boingtone
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 819
Inscription: 25/06/2010
Age: 40 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede jb681131 » 11/07/2019 10:46

Papy Boingtone a écrit:
jb681131 a écrit:
jb18v a écrit:Commencé le tome de Wein & Wrightson, très sympa :-D Je m'attendais pas à du N&B mais ça rend super bien. Les pages de titre avec une touche de couleur sont pas mal aussi.

Bref je m'enfonce dans le bayou [:fantaroux:2] :D


Le 1ère moitié du bouquin est vraiment top. ça fait très roman noir, limite horreur.
La deuxième moitié reste très bien mais perd légèrement en qualité.
Les dessins de Bernie Wrightson sont extraordinnaire.

Par contre le one shot de Tom King à la fin est assez nul.
Et les dessin de Fabok sur le script non termiiné sont très mauvais.


Je viens de commencé le 1er tome d'Alan Moore, on voit que le personnage de Swamp Thing a évolué depuis Len Wein.
L'écriture d'Alan Moore est vraiment dynamique et bien structuré. Mais surtout ce qu'il apporte à la mythologie de Swamp Thing (voir surtout le chapitre 2) est extraordinaire.
Là on reconnait tout de suite du talent. C'est dommage qu'il l'ait un peu perdu dans ses autres publications par la suite.


Moi je l'ai vraiment trouvé top le récit de King et les dessins de Fabok sont terribles !
Et sur le scrip non terminé, ce sont les dessins de Jones !!!

Oui pardon Jones.
Les dessins de Fabok sont bien j'avoue. Le récit par contre est vide.
Avatar de l’utilisateur
jb681131
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1108
Inscription: 27/02/2016

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede Papy Boingtone » 11/07/2019 11:03

jb681131 a écrit:
Papy Boingtone a écrit:
jb681131 a écrit:
jb18v a écrit:Commencé le tome de Wein & Wrightson, très sympa :-D Je m'attendais pas à du N&B mais ça rend super bien. Les pages de titre avec une touche de couleur sont pas mal aussi.

Bref je m'enfonce dans le bayou [:fantaroux:2] :D


Le 1ère moitié du bouquin est vraiment top. ça fait très roman noir, limite horreur.
La deuxième moitié reste très bien mais perd légèrement en qualité.
Les dessins de Bernie Wrightson sont extraordinnaire.

Par contre le one shot de Tom King à la fin est assez nul.
Et les dessin de Fabok sur le script non termiiné sont très mauvais.


Je viens de commencé le 1er tome d'Alan Moore, on voit que le personnage de Swamp Thing a évolué depuis Len Wein.
L'écriture d'Alan Moore est vraiment dynamique et bien structuré. Mais surtout ce qu'il apporte à la mythologie de Swamp Thing (voir surtout le chapitre 2) est extraordinaire.
Là on reconnait tout de suite du talent. C'est dommage qu'il l'ait un peu perdu dans ses autres publications par la suite.


Moi je l'ai vraiment trouvé top le récit de King et les dessins de Fabok sont terribles !
Et sur le scrip non terminé, ce sont les dessins de Jones !!!

Oui pardon Jones.
Les dessins de Fabok sont bien j'avoue. Le récit par contre est vide.


Moi j'aime beaucoup les dessins de Kelley Jones, mais je reconnais qu'il faut aimer le style. Moi j'adore !
Le récit de King ne raconte pas grand chose, c'est plutôt une ambiance. Une sorte d'errance du personnage face à un adversaire sournois... Bien aimé. Chacun ses goûts :ok:
Avatar de l’utilisateur
Papy Boingtone
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 819
Inscription: 25/06/2010
Age: 40 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede Genug » 11/07/2019 19:42

Bolt a écrit:
jb681131 a écrit:Là on reconnait tout de suite du talent. C'est dommage qu'il l'ait un peu perdu dans ses autres publications par la suite.

Dit-il, tranquilement, en équilibre sur la chaise et les pieds croisés sur la table...
Pourquoi ?
Il faut être auteur pour avoir un avis valide ? Son jugement est sans doute un peu lapidaire, quand on sait ce que Moore a fait après son Swamp Thing, mais il ne profère rien de ridicule ni d'insultant. Qui peut exprimer son opinion sur la carrière de Moore, selon toi...? :geek:
--
« And where's that love / You promissed me?
I thought we had a deal . . .
»
Avatar de l’utilisateur
Genug
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 10404
Inscription: 14/11/2007
Localisation: Coquefredouille en semaine, Madila Bay le week-end. Where else?

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 11/07/2019 21:58

Là je trouve que c'est toi qui tombe dans ce que tu dénonce : Bolt à bien le droit de défier une opinion aussi lapidaire, c'est un forum. La forme de Bolt répond au lapidaire par le lapidaire, et JB a toujours la possibilité de répondre s'il le désire.

Le truc cest qu'il est habitué du fait, notamment sur Moore, c'est une pique, un peu gratuite car il sait très bien la place de l'oeuvre de Moore, mais il n'argumente pas. C'est un peu comme les fake news au final: toutes les opinions auraient la même valeur, un partout, la balle au centre... 8-)
Dernière édition par cicerobuck le 12/07/2019 12:56, édité 1 fois.
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede jb681131 » 11/07/2019 23:20

J'avoue avoir été un peu fort sur Moore.
Il est vrai que Moore était très novateur à ses débuts jusque dans les années 80.

D'après ce que j'ai lu (car j'ai pas lu toute son oeuvre) et ce que j'ai entendu dire de ses autres oeuvre, je trouve qu'il a rien écrit de mieux que Swamp Thing.
Et que depuis les années 2000 ont parle pas autant de ses nouvelles publication que de ses anciennes.

Moore reste un bon scénariste bien au dessus de la majorité des scénariste de comics.

Et pour en revenir à Swamp Thing et les dessins de Kelley Jones sur le script non-terminé.
Quand on lit le script puis qu'on regarde ce qu'en à fait Kelley Jones, je trouve qu'il est passer à coté de ce que Len Wein à écrit.
Il en à fait qu'a ça tête. Certes ses dessins ont des détails mais sa composition et organisation des choses est selon moi très mauvaise. A des années lumière de ce qu'avait fait Bernie Wrightson.
Avatar de l’utilisateur
jb681131
BDéphile
BDéphile
 
Messages: 1108
Inscription: 27/02/2016

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 12/07/2019 00:08

Bah c'est un peu difficile de parler plus d'autre chose que de Watchmen, le comics le plus cité de l'histoire....

Je ne comprend de toute manière pas bien le principe de commenter l'oeuvre d'un auteur aussi important, sans avoir lu la majorité de son oeuvre.
Promethea, From Hell, Lost Girls, Big Numbers, Brought To Light, même LoEG, toutes ces oeuvres sont certainement plus fortes et ambiteuses que son novateur pour l'époque Swamp Thing, une super BD.

Je pense vraiment que tu es dans une bulle quand tu affirme que que ses oeuvres plus récentes sont moins appréciées et/ou débattues que ST, ou alors tu trolle un peu ;) Moore est aujourd'hui connu largement au delà des comics et de la BD, et ce n'est pas pour ST, c'est une évidence.
Mais bon, tu t'es déjà exprimé sur le sujet il me semble, et chaque fois avec des petits coups de canifs, car tu semble penser que sa place au sommet des auteurs de comics - voir de BD - est largement éxagerée.
Pourquoi pas, mais explique nous pourquoi, et pas juste par du ressenti personnel ;)

Sinon, une précision sur le terme novateur : lis Lost Girls et tu verra qu'il est encore aujourd'hui l'auteur le plus novateur de comics. Et je ne parle pas de l'histoire ou du sujet, juste des techniques narratives, toutes originales et surprenantes.
Quand au niveau des sujets, si Tomorrow Stories, LoEG, Promethea ou même Top Ten ne sont pas novateurs, je ne sais pas ce qu'il te faut, et où tu trouve quoi que ce soit de novateur en BD niveau scénariste...
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede Bolt » 12/07/2019 07:24

Voilà, merci C.

Pour répondre à Genug, je n'ai aucun problème à ce qu'une personne reste hermétique à une BD, quelle qu'elle soit, on a tous nos goûts de chiotte.
Mais affirmer que Moore a fait moins bien après Swamp Thing, alors que fait 30 ans qu'on discute de l'héritage que laisse Moore au monde de la BD, je trouve ça un peu cavalier.
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDévore
BDévore
 
Messages: 2257
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 39 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede mallrat » 12/07/2019 10:26

Oui.. même recemment encore.. je suis pas fan des derniers LOEG ou de Crossed mais il y a quand même volonté d explorer des voies...
Apres j adore son swamp Thing qui reste pour moi une de mes oeuvres préféres du scenariste.. Je relirais plus ST que From Hell (et même V).. il y a un attachement trés fort a cette série au travers des sujets qu il abord au travers de l horreur ou la SF..
La lecon d anatomie, lm homage à Pog, le reutilisation du house of secrets, l enterrement, la loup garou, la maison hantée, la descente aux enfers, les 2 utilisations des "fruits" de ST.. le Boogeyman.. ce sont des episodes que j adore... vraiment.. surement plus que Promethea que j adore aussi mais moins.. alors que la série est surement plus ambitieuse sur tous les plans.
Avatar de l’utilisateur
mallrat
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1857
Inscription: 28/12/2012
Localisation: BORDEAUX
Age: 45 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 12/07/2019 12:55

L'hommage est une des grandes réussites d'un run remarquable, et préfigure déjà la démarche incluant le passé qui fera la renomée de Moore.
Les ressenti de chacun, les affinités, son histoire perso face à une oeuvre et un medium, c'est toujours intéressant.

Je constate cependant depuis pas mal de temps un phénomène très troublant, cette entreprise de déboulonnage de Moore, visant à relativiser l'importance de son oeuvre, voir à l'attaquer, et surtout à l'opposer à des démarches incomparables. Je pense qu'il y a deux raisons principales à cela :
- les fans de superhero tradi, à l'ancienne, qui on souvent/toujours mal vécu que Moore & Co aient petit à petit ringardisé leur pré carré (un peu comme Nirvana avec le Hair metal au début des 90ies), leur safe zone du status quo superslip, et que les scénaristes tradi de franchises, aussi bons soient-ils ne soient donc pas apprécié à la même échelle, ce qui es pourtant tellement logique.
- les fans plus récents - ou les précédents qui profitent et s'engouffrent dans la brèche - qui vivent mal les commentaires de Moore - sortis de leur contexte - sur l'état actuel des comics mainstream, de leur nombreuses carences.

Les analyses de Moore sont toutefois toujours argumentées, et bien, alors que ses adversaires se parent presque systématiquement d'approximations, de contre-sens, voir de pures fables. Moore n'a pas la science infuse, mais il est suffisamment réfléchi et cultivé pour ne jamais dire de vraies conneries, et je pense que ça énerve certains.

Le problème du commentaire de Jb est qu'il suggère que Moore ai régressé, et ce depuis très longtemps. Les affects sont une chose, mais son oeuvre parle pour lui, et l'attaquer de la manière que Bolt à décrit, en ne l'ayant que survolé (?) c'est tout de même fort léger, comme Jb l'a humblement reconnu depuis.
En lisant ses recommandations à droites à gauche sur ce site, ses positions, je le soupçonne depuis un moment d'être un peu sujet aux deux paradigmes précédemment évoqué, mais ce n'est qu'un sentiment, et qu'il soit avéré ou non, ce n'est pas bien grave, du moment qu'on soient tous là pour justement discuter :)

Tu relirais plus ST aujourd'hui, et probablement autre chose une fois que ce sera chose faite. Moi même, ça plus longtemps que je n'ai relu ST qu'autres travaux de Moore, et je compte m'y remettre un de ces jours. Mais l'ambition absolue de From Hell, Promethea ou Lost Girls fait que j'y reviendrais toujours, même la Ligue, constante source de nouvelles lectures de nouveaux éclairages. En ce moment, je suis en train de relire pour la troisième fois en moins d'un an Providence, cette fois en ayant tout relu, dans l'ordre, de la nouvelle à la fin, en passant par Neonomicon et autres. Je pense que quand j'aurais enfin reçut l'intégrale Lovecraft de Mnemos, je relirais tout ça de nouveau.

Je veux bien que pour Gaiman, on puisse dire que passé un cap dans la publi de Sandman, il ai commencé à se regarder écrire, et ce tout au long de la suite de sa carrière, mais pour Moore, il est resté un cap d'exigence comme on n'en a jamais vu - et comme on en reverra malheureusement probablement jamais plus - et ce jusqu'à la fin de sa carrière dans la BD, CAD la semaine prochaine avec la publication du tout dernier numéro de LoEG.

Une dernière chose : un autre aspect de Moore qui énerve manifestement, la rigueur de son code moral, et son imperméabilité à toute forme de corruption artistique. Il tient un cap si haut que peu peuvent l'y joindre, et l'effet de miroir réfléchissant blesse forcément un peu l'ego. Pour ceux qui ne savent pas à quoi je fais référence, vous trouverez aisément l'histoire de ses rapports - quasi uniques - à Hollywood, au travail d'adaptation, au boulot avec les majors, à la solidarité avec ses collaborateurs, à la loyauté, etc.

Désolé pour ce long laïus qui ne changera rien, mais ces maronnières piques sur Moore, presque jamais argumentées par autre chose que le ressenti perso ou un relativisme hasardeux, je pense qu'on peut ici faire mieux :)
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 12/07/2019 13:10

jb681131 a écrit:Il est vrai que Moore était très novateur à ses débuts jusque dans les années 80.


Tu parles donc de Maxwell The Magic Cat, DR & Quinch, Marvelman, la première partie de V pour Vendetta, un peu de Dr Who, de Star Wars, Captain Britain, quelques Future Shocks, Skizz, Halo Jones, et Bojeffries Saga?

Si tu as effectivement lu out ça, et toutes les oeuvre majeures de Moore après Swamp Thing (à la louche Watchmen, Brought To Light, Big Numbers, From Hell, Lost Girls, LoEG, Promethea, Providence, sa prose, Tomorrow Stories, Supreme/Judgement Day, Whatever Happened to the Man of Tomorrow?), et que tu trouve que ces dernières sont moins ambitieuses et constituent une régression, je trouverais sincèrement passionnant de lire ton analyse, tellement ça me paraît à priori insensé.
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede mallrat » 12/07/2019 13:11

Oui et non

Qu'il soit le meilleur est un fait pour moi.. et sur le medium en entier en tant que scenariste. Je dirais que c est même un des génies tout medium confondus.

Cependant; ca ne m empeche pas de trouver que certaines déclarations sur les comics et autres createurs sont soit mal retranscrites.. soit malvenues.
D autre part, pour son code moral.. dans l absolu : oui... mais il est un etre humain et il a fait lui-même des erreurs par meconnaissance au moins (les droits de Marvelman dont on lui avait assuré qu ils étaient bien libre).. bref tes erreurs entrainés par des gens peu scrupuleux... elles peuvent arriver aux autres et tu ne sais pas ce qui s est passé.. d autre part, tes decisions amenent forcément des dommages collatéraux .. bref.. Etre le "gentil" c est impossible.. ca n'existe pas.. on fait toujours du mal par méconnaissance, ignorance et par un minimum d égoïsme. Donc ensuite, les lecons de vie on les donne aussi à des gens dont on ne sait pas si meconnaissance, etc etc

Voilà, je suis pas pour l adoration... je connais pas Moore ni les autres.. je connais leurs oeuvres et c est cela que j aime ..
C est pas parcequ on est le meilleur qu on est sans défauts... et qu on a toujours raison.
Avatar de l’utilisateur
mallrat
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1857
Inscription: 28/12/2012
Localisation: BORDEAUX
Age: 45 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede mallrat » 12/07/2019 13:16

cicerobuck a écrit:
jb681131 a écrit:Il est vrai que Moore était très novateur à ses débuts jusque dans les années 80.


Tu parles donc de Maxwell The Magic Cat, DR & Quinch, Marvelman, la première partie de V pour Vendetta, un peu de Dr Who, de Star Wars, Captain Britain, quelques Future Shocks, Skizz, Halo Jones, et Bojeffries Saga?

Si tu as effectivement lu out ça, et toutes les oeuvre majeures de Moore après Swamp Thing (à la louche Watchmen, Brought To Light, Big Numbers, From Hell, Lost Girls, LoEG, Promethea, Providence, sa prose, Tomorrow Stories, Supreme/Judgement Day, Whatever Happened to the Man of Tomorrow?), et que tu trouve que ces dernières sont moins ambitieuses et constituent une régression, je trouverais sincèrement passionnant de lire ton analyse, tellement ça me paraît à priori insensé.


Moi, il me manque Maxwell, Dr Who, Star Wars et Skizz puis la fin de providence.
Apres je suis pas super fan de Brought to light ni de ce que j ai lu de providence alors que Dr et Quinch est dans mes préférs (avec aussi petit meurtre qui est dans l apres ST)

Mais oui rien que par les exemples que tu donnes, il y aura peu d auteurs qui auront touché à tant de choses differentes, auront cherché de nouvelle voies de narrations et surtout qui arrive à avoir un style personnel mais qui n est pas figé et s adapte à l oeuvre.
J aime Gaiman, morrison aussi mais ils sont plus figés dans des styles, des discours aussi, des themes...
Je n ai rien contre cela mais si gaiman a péché c est qu apres Sandman il s est enfermé dans un efaçon de faire... Morrison lui s est reinventé 2 fois au moins. Mais Morre il a même pas besoin de cela.
Il ecrit tout, sur tout de toutes les facons et cherche ...
Avatar de l’utilisateur
mallrat
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1857
Inscription: 28/12/2012
Localisation: BORDEAUX
Age: 45 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 12/07/2019 13:44

mallrat a écrit:Oui et non

Qu'il soit le meilleur est un fait pour moi.. et sur le medium en entier en tant que scenariste. Je dirais que c est même un des génies tout medium confondus.

Cependant; ca ne m empeche pas de trouver que certaines déclarations sur les comics et autres createurs sont soit mal retranscrites.. soit malvenues.
D autre part, pour son code moral.. dans l absolu : oui... mais il est un etre humain et il a fait lui-même des erreurs par meconnaissance au moins (les droits de Marvelman dont on lui avait assuré qu ils étaient bien libre).. bref tes erreurs entrainés par des gens peu scrupuleux... elles peuvent arriver aux autres et tu ne sais pas ce qui s est passé.. d autre part, tes decisions amenent forcément des dommages collatéraux .. bref.. Etre le "gentil" c est impossible.. ca n'existe pas.. on fait toujours du mal par méconnaissance, ignorance et par un minimum d égoïsme. Donc ensuite, les lecons de vie on les donne aussi à des gens dont on ne sait pas si meconnaissance, etc etc

Voilà, je suis pas pour l adoration... je connais pas Moore ni les autres.. je connais leurs oeuvres et c est cela que j aime ..
C est pas parcequ on est le meilleur qu on est sans défauts... et qu on a toujours raison.



Pareil, pas pour l'adoration, mais pour les torts ou les défauts, j'attends encore. Sur Marvelman, il n'est nullement en faute, et en rien à l'origine de litiges. Il ne donne aucuns bons ou mauvais points dans cette histoire, car il semble tt à fait au fait de l'imbroglio. Mais ça ne le concerne pas, étant donné qu'il ne revendique aucun droits dessus.
Donc je suis d'accord avec toi, quand c'est avéré. Mais Moore semble pourtant tomber dans l'exception, et là, excuse moi mon cher Malrat, mais tu ne va pas non plus tomber dans la dernière catégorie? ;)
Le fait est que dans sa vie, Moore est tout de même plus qu'assez exceptionnel. Il faut aussi savoir le reconnaître, sans nécessairement tomber dans l'adoration, car ça rend humble.
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede mallrat » 12/07/2019 13:54

Je trouve quand même qu il s est faché avec trop de collaborateurs de Davis à Bissette (ou Totleben ou même les 2, je m y perds)..
a un moment, je pense qu il y a une part de soi qui est responsable aussi.

je ne tombe pas dans les catégories.. je distingue les oeuvres des personnes donc mon avis sur la personne n altere en rien mon appréciation de l oeuvre.. surtout avec moore dont je tiens l oeuvre... au plus haut possible.
Que Moore soit parmi les etres humains les plus "exceptionnel" surement, j ai pas vraiment d avis fini là dessus.. mais il est humain.. donc un minimum faillible, egoiste et egocentré..
Qu il soit meilleur que moi y compris e, tant qu etre humain: je n en doute pas.. J aimerais qu il y en ait plus.. pas que ce soit difficile malheureusement..
Apres, j aime en général ce qu il dit, comment il voit les choses etc etc.. mais sur la BD, les auteurs, je le trouve dur et sur ses relations avec les dessinateurs... j etais comme toi jusqu a me rendre compte qu il s etait brouillé avec.. un sacré paquet.. donc à un moment, je veux bien croire ce qu on veut mais il n y a déjà jamais qu un responsable dans une brouille mais quand c est à répétition..

Je pense quand même que les idées sont meilleures que les hommes et qu il vaut mieux suivre les idées que les hommes qui les donnent.

Mais je me sens pas dans une de tes catégories.. je sens plutôt que tu a pensé à moi .. mais je remets pas son talent en cause... jamais et au fond ce qu il dit, fait.. ca me fera pas changer d avis sur son oeuvre... même si je suis déçu par des déclarations.. comme le fait que des déclarations que j admire ne me feront pas réhausser quo que ce soit..

et ca vaut pour les autres.

Sur ce forum je peux paraitre inconditionnel de Morrison et critique de moore.. sur d autres c est le contraire... en général, c est surtout le 100% pour ou 100% contre qui m ennuie...
Je suis par exemple surement plus kirbyen que Stan leeien.. mais de là à dire que Stan lee n a rien fait... il y a quand même une alchimie particulière entre les deux ou entre Lee et Ditko que je n eretrouve ni avant.. ni aprés.
(bon apres je serais surement moins relativiste avec len Kaminsky, Kupperber ou McWyman..)

Je n interviens que parceque je trouve que tu me sembles trop "angeliste" supporter, adulateur..
Je me trompe sans doute car en général tu sembles loin de cela mais sur ce sujet..
Dernière édition par mallrat le 12/07/2019 14:02, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
mallrat
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1857
Inscription: 28/12/2012
Localisation: BORDEAUX
Age: 45 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 12/07/2019 14:01

mallrat a écrit:
cicerobuck a écrit:
jb681131 a écrit:Il est vrai que Moore était très novateur à ses débuts jusque dans les années 80.


Tu parles donc de Maxwell The Magic Cat, DR & Quinch, Marvelman, la première partie de V pour Vendetta, un peu de Dr Who, de Star Wars, Captain Britain, quelques Future Shocks, Skizz, Halo Jones, et Bojeffries Saga?

Si tu as effectivement lu out ça, et toutes les oeuvre majeures de Moore après Swamp Thing (à la louche Watchmen, Brought To Light, Big Numbers, From Hell, Lost Girls, LoEG, Promethea, Providence, sa prose, Tomorrow Stories, Supreme/Judgement Day, Whatever Happened to the Man of Tomorrow?), et que tu trouve que ces dernières sont moins ambitieuses et constituent une régression, je trouverais sincèrement passionnant de lire ton analyse, tellement ça me paraît à priori insensé.


Moi, il me manque Maxwell, Dr Who, Star Wars et Skizz puis la fin de providence.
Apres je suis pas super fan de Brought to light ni de ce que j ai lu de providence alors que Dr et Quinch est dans mes préférs (avec aussi petit meurtre qui est dans l apres ST)

Mais oui rien que par les exemples que tu donnes, il y aura peu d auteurs qui auront touché à tant de choses differentes, auront cherché de nouvelle voies de narrations et surtout qui arrive à avoir un style personnel mais qui n est pas figé et s adapte à l oeuvre.
J aime Gaiman, morrison aussi mais ils sont plus figés dans des styles, des discours aussi, des themes...
Je n ai rien contre cela mais si gaiman a péché c est qu apres Sandman il s est enfermé dans un efaçon de faire... Morrison lui s est reinventé 2 fois au moins. Mais Morre il a même pas besoin de cela.
Il ecrit tout, sur tout de toutes les facons et cherche ...



Les Star Wars, tu peux honnêtement t'abstenir. Les Dr Who, c'est pas mal par contre, une bonne curiosité, prolongée dans les histoires de Steve Moore. J'ai tout les magazines UK, et on y trouve plein de choses intéressantes. Maxwell, c'est... de son époque. Ça ne fonctionne plus très bien, mais c'est une curiosité à tenter. Skizz c'est très bon.
Brought To Light, pour une histoire courte, je trouve ça majeur, et important, sans compter qu'on y trouve Sienkiewicz au top de sa forme. Providence, j'ai mis un peu de temps à me faire au style et au projet, mais plus j'avançais, plus je trouvais ça fascinant, ne serait-ce que dans les procédés narratifs. J'ai même commencé à apprécier le dessin pourtant preue anonyme. Après, il faut absolument lire le journal de bord dans l'ordre, CAD la prose qui vient à la fin de chaque numéro, encore plus utile et pertinente que dans Watchmen, car ici, elle fait directement echo à la perception du lecteur de ce qui à précédé. En gros, Providence, c'est une BD avec environ 150 pages de prose en plus!

DR & Quinch, c'est super, fun et tout ce que tu veux, mais c'est du pur divertissement. Rien de mal à ça, bien au contraire, mais dans sa biblio, c'est clairement une distraction, une sorte de pastiche à la sauce 2000 AD des "boys" comics des années 50.

D'accord pour Gaima, je dis en gros la même chose. Par contre, pour Momo, je pense qu'il ne s'est jamais encore vraiment trouvé. Il a fait quelques BD vraiment super, mes ses plus grandes réussites sont pour moi les moins abstraites, voir les plus mainstream. Ayant bossé dans ce domaine, je pense que Momo à une mentalité de publicitaire, jusqu'à dans son oeuvre : il peut être bon quand il s'agit de manier une idée motrice, mais pas plus. Il semble avoir fait son deuil depuis quelques années d'être l'égal de Moore, mais ça à longtemps plombé son ouvre, souvent en réaction directe à ce que produisait Moore. Il a même toujours admis une forme de manque de sincérité. Ce n'est pas forcément rédhibitoire, mais sa solution est trop souvent de s'injecter dans ses histoires, et de clamer un mode "méta" un peu facile. Même son fameux "4th wall breaking" dans Animal Man, si avec le recul, ce n'est franchement pas très original, et encore moins si puissant que ça.
je le trouve par contre plus à sa place actuellement, en train d'essayer de faire du comics mainstream de franchises, avec quelques tentatives à lui, de temps en temps (même si dernièrement, Klaus est limite honteux selon moi).
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 12/07/2019 14:17

mallrat a écrit:Je trouve quand même qu il s est faché avec trop de collaborateurs de Davis à Bissette (ou Totleben ou même les 2, je m y perds)..
a un moment, je pense qu il y a une part de soi qui est responsable aussi.

Apres, j aime en général ce qu il dit, comment il voit les choses etc etc.. mais sur la BD, les auteurs, je le trouve dur et sur ses relations avec les dessinateurs... j etais comme toi jusqu a me rendre compte qu il s etait brouillé avec.. un sacré paquet.. donc à un moment, je veux bien croire ce qu on veut mais il n y a déjà jamais qu un responsable dans une brouille mais quand c est à répétition..


Oh, je suis bien au courant de tout ça, et j'ai lu les explications des deux côtés.
Moore à toujours été clair sur son MO, avant, comme après.
Pour Bissette, il y a une vraie cassure, et ce dernier reconnais en être responsable, même s'il regrette la situation. Pour Davis, il n'y pas de vraie brouille, ils sont juste dans des mondes complètement différents, et ils n'ont aucune raisons de re-bosser ensemble depuis longtemps. Pour Totleben, il n'y pas de soucis. C'est juste Totleben qui à de bros soucis depuis longtemps, puisqu'il est progressivement en train de devenir aveugle.

Quand tu va chercher les explications sur ces brouilles, invariablement, on constate que Mppre as toujours été carré avec ses collaborateurs, et ceux qui l'on respecté on bien souvent constaté son extrême générosité (Steve Parkhouse, Gaiman, Sprouse, O'Neill, Jim Baike, Veitch...).

Il ne s'agit donc pas de croire, mais de constater des faits. Et pus si doute il y a, se poser la question de ces gens "brouillés", combien aujourd'hui même répondraient favorablement à une proposition de nouvelle collaboration de Moore avec eux? ;)

Ces brouilles sont pour la plupart résumées dans l'exemple de celle avec Gibons, voir Bissette : des collaborateurs qui sont passé dans son dos, ou qui on essayé de faire la p... messager pour des gens/boîtes qui s'étaient mal comportée avec Moore, alors que ce dernier avait prévenu tout ses amis et collaborateurs des conséquences de ce type de rapport. C'est documenté, et c'est pour ça que Bissette à des remords, car, il savait.
On peut trouver Moore intransigeant, mais c'est son droit, et il à toujours été transparent là dessus.

Je suis comme toi, plein de failles, et encore à la merci de l'économie, n'ai pas la plus grande foi en l'humanité (d'où ces recherches sur Moore, pour dénouer les infos contradictoires), mais quand je constate une grande probité, je ne vais pas relativiser, juste par principe, ou méfiance. Au contraire, je trouve qu'il faut célébrer les idéaux, ça aide à prendre conscience de ses propres limites, qu'on ne peut dépasser qu'en en ayant conscience ;)
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

Re: Swamp Thing par Alan Moore

Messagede cicerobuck » 12/07/2019 14:37

mallrat a écrit:Je n interviens que parceque je trouve que tu me sembles trop "angeliste" supporter, adulateur..
Je me trompe sans doute car en général tu sembles loin de cela mais sur ce sujet..


Étant de nature sceptique, ces échanges sont tout autant matière à tester ce rare optimisme.
Tu ne me verra effectivement jamais nier une évidence ou un fait, ni refuser de reconnaître une erreur factuelle de ma part. Discuter de tout ceci, c'est justement inviter la contradiction, et ouvrir la porte à des informations qui auraient pu nous échapper.

Je ne défend pas Moore pour défendre Moore, mais ayant suffisamment creuser les polémiques le concernant, j'en ai tiré certaines conclusions exposées au dessus, empiriquement et factuellement. Aussi, il se trouve que sur pas mal de malentendus le concernant, j'ai la réponse. Et si la donner pourrait me fait passer pour un adulateur, je comprends bien le mécanisme qui amène à se poser la question, mais il faut remettre les arguments dans l'ordre : je ne prends pas la parole pour proséliter Moore, mais pour rétablir certains points que je sais "flanchants".

Quand je lis un Morrison que j'aime beaucoup (The Filth, New X-Men, Sebastian O, etc), je ne me pose pas la question de si c'est meilleur ou pas que Moore, je sais juste que dans leur propre paradigme, ces oeuvres sont réussie et me plaisent, malgré le fait que je trouve que Morrison est plutôt une personne quelque peu ridicule, comme une bonne partie de son oeuvre est de l'esbroufe absolue.

Vu ma nature sceptique, ça m'arrangerais bien de trouver moults défauts à Moore, mais je trouve qu'avant tout, il faut rendre à César ce qui est à César, et que des personnes telles que Moore sont si rares que quand il y a doute, ça vaut le coup de vérifier en profondeur, car la vérité joue en sa faveur, chaque foi qu'il a fallu la tester.

Après, je suis persuadé que si l'on s'intéressait à la sphère intime, on trouverait des choses à redire, moi le premier. Mais on est bien d'accord pour séparer l'homme de l'oeuvre. Notre seule différence jusqu'à ce point de la discussion est que je rajoute une troisième dimension, celle de l'homme public. C'est de cela que je parle et qui m'intéresse. A ce niveau il y a bien des auteurs à qui je n'ai rien à reprocher - Claremeont par exemple - mais c'est souvent parce qu'il ne sont pas si public, et que leurs prises de position ne sont pas particulièrement polémique.
Ayant baigné dans le monde de la com et de la politique, la pratique montre que la déception est la norme, concernant les hommes publics.
Tu me fait répéter mon troisième point, mais Moore est à ce niveau si rare, que forcément, il est bien normal de se réfugier dans une forme de méfiance souvent salutaire, c'est juste dommage dans faire une règle au point d'ignorer les exceptions ;)
Toth, Tezuka, Trondheim, les trois T de cicerama
Avatar de l’utilisateur
cicerobuck
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1866
Inscription: 20/09/2017
Localisation: Suède
Age: 42 ans

PrécédenteSuivante

Retourner vers Comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité