Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Scénario, plus détaillé.

Scénario, plus détaillé.

Messagede BaronNoir » 22/11/2006 18:28

Pour une BD fantasy...J'ai déjà posté sur le setting, cette fois, je me suis attaqué au scénario, plus détaillé.

Ce serait les trois premiers tomes (ben, autant être optimiste) décrivant le ''background'' de deux personnes très importants dans l'univers, Lara et Corail.

TOME UN
ACTE UN : Les ponts de l’Arno
Une troupe du Covenant campe sur les bords d’une rivière. L’autre rive est occupée. Un pont de pierre, à moitié démoli, est le point de passage le plus évident…mais il est gardé. Les officiers discutent, devant une carte (que c’est pratique !) Ils essaient de faire parvenir des renforts au Duc de Tanaris, dont la cité est assiégée. Le fils du duc commande ces troupes de renfort. Une attaque est organisée. La stratégie est très primitive : l’infanterie est envoyée sur le pont, pendant que les cavaliers passent le gué. La responsable des chevaliers, Valentine, fait des pieds et des mains pour secourir l’infanterie lorsqu’elle réalise qu’on l’utilise comme de la chair à canon. Pourtant, la troupe finit pas réussir à passer, avec de lourdes pertes…et l’abandon d’une bonne part du matériel.
ACTE DEUX : Le Siège de Tanaris
La troupe essaie de se regrouper dans les ruines de l’ancienne cité Elfe de Lordera. Au niveau visuel, cette séquence est très importante (montrer que les Elfes ont des conceptions très différentes des humains de ce qu’est une cité) Pour le repos, ce n’est pas terrible : des Muriennes (invisibles) se sont retranchées dans les forêts, et harcèlent l’unité (de tant à autre, un isolé est fait prisonnier, ce genre de choses) Valentine est très surprise par la situation, et demande au fils du Duc s’il sait ce qui se passe. Ce dernier répond évasivement que le Duc a eut quelques petits problèmes de relations publiques récemment. Surtout, on présente plus en détail trois soldats de l’unité : Lara, son frère Anders et un ami d’Anders, Jann. Il apparaît assez clairement que Lara est assez appréciée de Valentine-c’est sa sœur de lait-et que les deux autres profitent de cette amitié. Lara se fait manipuler, en particulier par Jann : il semble évident que Lara, en fait, n’aime pas particulièrement Valentine. La troupe, très diminuée, finit par arriver en vue de Tanaris. Valentine tente de remonter le moral de ses troupes.
ACTE TROIS : La Tour Maudite
La clé de la défense de Tanaris est une immense fortification moderne, une tour équipée pour utiliser des canons (la Tour Maudite, évidemment. Elle est essentiellement maudite parce que plusieurs assauts ont échoué contre elle), qui bloquent ainsi les approches de l’ennemi. Pour prendre Tanaris, il faut donc détruire cette tour. L’ennemi, en plus de la pilonner, tente surtout de la réduire avec une immense sape. Quelques heures après leur arrivée, Lara est envoyée avec d’autres soldats (dont Antilles et Darklighter) pour une attaque nocturne qui tourne au cauchemar. La bataille est assez chaotique, et l’ennemi fait sauter une partie des charges.. Lara est choquée d’apprendre que le Duc a recruté des Damaskiens. Antilles finit par l’héberger, elle et son frère, dans la chambre qu’il a réussi à trouver. Antilles est marié, et à deux filles : Lysithea (dix ans) et Margaret (quatre ans), que Lara trouve adorables. Il vient de la région de Tanaris, et a été évacué. Il apparaît que Antilles est sympathique, mais pas particulièrement intelligent. Lara réalise rapidement que l’épouse d’Antilles gagne une bonne part de l’argent nécessaire, pas exactement en faisant de la couture…..Dans le camp ennemi, on voit la commandante des forces ennemies : Lloth, qui semble peu intéressée par rapport aux opérations
ACTE QUATRE : L’Assaut
L’assaut majeur contre la Tour Maudite est prévu à l’aube. Lara et d’autres soldats travaillent toute la nuit pour tenter de remettre les défenses en place. Les résultats sont pitoyables….Les canons de siège de l’ennemi ouvre à nouveau le feu, achevant la destruction de la Tour Maudite. L’assaut commence, et la Tour tombe rapidement. Lara et quelques soldats (Darklighter, Antilles, son frère, l’ami) sont parmi les seuls à s’en sortir vivants. Ce n’est pas un trait positif….Accusation de traîtrise, etc. On les renvoie pour une opération assez suicidaire : en utilisant les tunnels de sape, faire sauter la section des remparts sous contrôle ennemi. Au même moment, il apparaît que Lloth dirige des troupes dans les souterrains se trouvant sous Tanaris, cherchant un accès. Elle ignore complètement les injonctions du commandant officiel de l’armé. Pendant ce temps, Lara, son frère et Antilles essaient de placer leurs charges sous une galerie, l’ami et Darklighter vont dans une autre. L’ami poignarde Darklighter…Alors que celui ci, demande, stupéfié, pourquoi, l’ami répond que c’est à cause de Lara.. Darklighter, en substance, répond qu’il est barge de penser qu’il est intéressé par Lara. L’ami, qui à comme qui dirait de légers problèmes au niveau de la santé mentale, répond qu’il ne s’intéresse pas du tout à Mitsune, mais qu’il ne veut pas qu’on lui «donne des idées» qui pourrait la mettre sur une mauvaise voie….
ACTE CINQ : Lloth
Au même moment, Lloth descend dans les souterrains, débloquant plusieurs voies d’accès avec des sapeurs. Elle rencontre une jeune personne, quatorze ans au maximum, qui, très calmement, dit à Lloth qu’elle devrait reculer. Lloth rit, alors que la personne, qui rend très nerveux les artificiers, commente sur un ton de discussion que Lloth va causer leur mort dans les prochaines minutes….Un prêtre présent dans le groupe tente «d’exorciser» la jeune fille, qui est immatérielle, sans le moindre succès. Dernière image, on voit une dernière porte s’ouvrir alors que….Lara et Antilles et sont frère reviennent au pas de course, après avoir amorcés leur charges. L’ami arrive, au même moment qu’une nouvelle vague d’assaut ennemie. L’ami, voyant Antilles passer devant lui, porte la main sur son arme. Le frère l’arrête. Les charges explosives ont l’effet MAXIMAL qu’on pouvait attendre de ce type d’explosif….un peu de fumée. Par contre, après, une deuxième explosion se déclenche-beaucoup plus importante. Les remparts sont broyés, comme une bonne partie de la forteresse. En fait, une bonne part des deux armées vient de volatiliser. Du donjon, ébranlé mais presque intact, le fils du Duc commente que Lloth l’a certainement bien servi….On voit pour la première fois le Duc : un homme paralysé de la tête aux pieds.
TOME DEUX
ACTE SIX : L’armistice
L’explosion a arrêté les combats (essentiellement, par manque de combattants) Les soldats survivants par les défenseurs sont perplexes, et n’opposent pas tellement de contestation lorsqu’ils apprennent qu’un traité a été signé. Il apparaît que le Duc a obtenu une suspension d’armes entre la Ligue et le Covenant…tout en gardant soigneusement en réserve ses propres mercenaires, dont les Damaskiens. Autrement dit, lui dispose de troupes loyales….alors que le Covenant et la Ligue ont perdu l’immense majorité de leurs effectifs ! En fin de compte, le Duc sort de l’affaire comme un acteur indépendant. Valentine est outragée par cette duplicité, surtout lorsque le fils du Duc lui explique, d’un air narquois, qu’il vaut mieux pour le Covenant de voir Tanaris neutre que sous le contrôle de la Ligue, et que l’inverse est vrai. Ce qui est parfaitement exact. Évidemment, Lara prend la chose plutôt mal : c’est elle, les soldats de la Ligue de l’autre côté, les civils, qui ont fait les frais de cette opération. Les causes du traité n’aident pas. Il apparaît que les forces du Covenant et de la Ligue doivent quitter Tanaris dans un délai de 48 heures. Or, la Ligue est sur ses terres. Le Covenant est en territoire ennemi…..La majorité des officiers du Covenant s’arrangent pour payer rançon….même si Valentine se propose pour diriger le gros des troupes vers la côte, la majorité des soldats s’attendent à finir pendus aux branches du premier arbre venu…..
ACTE SEPT : L’évacuation
Se sentant fort peu populaire, le Duc abandonne la citadelle proprement dite, pour se terrer dans le bastion central avec sa garde privée. Il laisse dans les ruines de la forteresse les Damaskiens-autant pour tenir en respect ses anciens alliés et ennemis que pour ne pas risquer une trahison de leur part-il apparaît que personne ne fait confiance aux Damaskiens. Le moral est passablement faible dans le reste de la citadelle-il apparaît que les défenseurs, des natifs de la région de Tanaris, sont compris dans l’armistice-et qu’ils devront quitter avec les troupes du Covenant, ce qui n’est pas une perspective très joviale pour plusieurs. Alors que Valentine s’occupe de questions qui semblent d’une priorité discutable (comme négocier avec le Duc pour savoir si les troupes sortiront de la forteresse en musique et armes déployées, ou pas), Lara essaie d’organiser les aspects plus pratiques….en particulier, assurer la sécurité de Margaret et Lysithea (Lara adore les enfants-pour une raison qui sera expliquée plus tard), parce qu’il lui semble clair que Darlklighter n’en sera pas capable. Ce qui pousse Lara à faire ça, c’est entre autres les supplications de Laetitia, qui est au bord du « breakdown»
ACTE HUIT : Harbringer
Une nouvelle venue arrive : une femme dans la trentaine, Aerie, avec une enfant d’un an, Corail (le véritable personnage central). Aerie dispose de ressources surprenantes, mais peu adéquates pour les besoins de la vie quotidienne (on ne peut acheter une pomme avec des pierres précieuses). Aerie apparaît comme particulièrement déterminée à la sauvegarde de Corail, et des plus capables en matière de combat. Aerie, en tout cas, est fort désireuse de quitter la forteresse le plus vite possible. En particulier, elle dispose d’une information très intéressante : dans quelques jours, une flotte de Lorraine, proche du Covenant, passera à proximité de la côte. Lara est enchantée de l’information (tout en se demandant comment diable elle le sait) Et surtout, elle trouve Corail adorable. Elle essaie même de jouer avec un peu-ce que Corail adore. Aerie, qui n’est pas très empathique (tout en étant on ne peut plus sincère en ce qui concerne Corail), trouve ce développement très intéressant, et ne manifeste aucune opposition. Lara amène Aerie et Corail chez Darklighter, pour passer la nuit.
ACTE NEUF : Margaret
Aerie accepte l’offre de Lara, mais ne pars pas tout de suite. Il apparaît qu’elle s’intéresse au plus haut point à des travaux que le Duc vient d’ordonner….dans les souterrains. Aerie redoute que Lloth soit encore en vie (évidemment, Lloth est en vie) Lara, qui s’occupe avec Laetitia d’acheter, à prix d’or, de la nourriture pour le trajet. Il y a de l’agitation dans la forteresse….Elles réalisent quelque chose très rapidement : le Duc envoie ses reîtres Damaskiens, sous des prétextes (très) quelconques enlever des jeunes filles dans une assez large fourchette d’âge (en bas de dix ans), officiellement pour en faire des pages, ce genre de choses. Ce que personne ne croit. Pendant ce temps, Aerie fait comprendre très clairement à des Damaskiens qui la croisent que Corail ne finira pas dans leurs mains. Alors que Lara et Laetitia reviennent au pas de course, ils trouvent Lysithea en larmes….les Damaskiens sont passés, et ont pris Margaret….
ACTE DIX : Corail
Lara réalise quelque chose : les officiers du Duc sont intéressés notamment à la couleur des yeux. Et ceux de Corail sont assez particuliers : rouges. (foin de tentatives de dissimulation. C’est dit de but en blanc : les yeux de Lloth sont rouges aussi, et il est clair qu’elle et Corail sont liées) En tout cas, au vu des mœurs des Damaskiens, Antilles est assez démoralisé (c’est un euphémisme) Son épouse est tout aussi désespérée, mais comment dire, plus prompte à des actions concrètes. Elle supplie Lara de demander à Valentine de l’aider (on apprend, par un mini-flashback, que c’est l’ami du frère qui lui fait cette suggestion. Ami qui est d’ailleurs là pour insinuer à Lara que Valentine, du moment que Lara le demande, accepterait sans doute) Lara se résigne, et va demander l’aide de Valentine, qui se montre plutôt enthousiaste. Le fils du Duc, qui se présente, ne peut pas refuser une demande formulée par quelqu’un d’une si haute maison, et accepte d’aller raisonner ses soudards. Mitsune est proprement scandalisée que les Damaskiens vont s’en tirer avec simplement une réprimande, et que Valentine fasse assaut de politesse avec le duc (on réalise que Lara à une sorte de haine sociale pour les Nobles)
TOME TROIS
ACTE ONZE : Aerie
Lara ne touche pas au banquet somptueux que le Duc offre à Valentine et à elle (au contraire de Valentine, Lara réalise que c’est pour gagner du temps : les Damaskiens vont profiter du délai pour, par le biais de leurs esclavagistes, faire quitter la forteresse à leur «prises» Devant le délai, Laetitia devient désespérée. L’ami montre encore ses tendances manipulatrices…il attire la mère dans un coin, et essaie de la pousser au suicide. Quand elle se montre rétive, il la pousse tout court, du haut des remparts. En désespoir de cause, Mitsune décide d’aller s’occuper de la question elle même, avec son frère et Antilles (IE, attaquer les Damaskiens) Quand le trio arrive dans le camps des Damaskiens, ils trouvent Lysithea, Margaret (et d’autres enfants) et Aerie, mais pas de Damaskiens : Lysithea, qui a supplié à Aerie de l’aider, est terrifiée, et se contente de dire qu’Aerie (seule) les a fait fuir….(quelques cases de flashback montrant Aerie en pleine action…..)
ACTE DOUZE : Trahison
Dans la forteresse, le fils du Duc parle avec un conseiller, que le Covenant va vouloir pendre le Duc, et la Ligue l’écarteler. Le fils du Duc doit demander à son père de suivre une nouvelle approche ! Le fils du Duc promet d’en parler….il se propose d’aller parler à son père sur le champ. Il le fait. Mais….une fois les portes fermées, il se contente de regarder son père et de ne rien dire, tout en souriant. (le fils du Duc est derrière toute l’opération. Prétendant agir au nom de son père, il est le véritable pouvoir dans Tanaris. Mais c’est son père qui va être accusé de double jeu et de traîtrise. On ne saurait accuser le nouveau Duc de Tanaris de tels crimes. Il est désagréablement surpris de trouver Lloth l’attendant dans ses appartements privés, toujours dans l’ombre, vêtements déchirés et portant quelques coupures. Lloth., d’une façon très calme, lui expose qu’elle n’aime pas être trompée. Que leur accord prévoyait que ce qu’on trouverait dans la Craddle serait à elle. On réalise, dans leurs conversation, que la Craddle devait contenir deux choses très précises. Une lame, très importante dans les légendes de Kiavin. L’autre «item », non mentionné, est Corail. Le fils du Duc l’a fait chercher, à tout hasard, sans grands résultats-pour la faire tuer, ou pour faire chanter Lloth. Il réalise maintenant qu’il faudrait mieux qu’il renonce-si Lloth apprend ses intentions, il est un homme mort ! Après un sévère avertissement, elle quitte….Lorsque le fils du Duc apprend des Damaskiens ce qui s’est passé la nuit dernière….il panique.
ACTE TREIZE : Retraite
Une colonne marche vers la côte, pas dans un enthousiasme délirant. Antilles est complètement démoralisé par le suicide de sa femme. Lysithea est très, très dépressive….elle se sent coupable d’avoir laissé Margaret (qui semble heureusement peu secouée), toute seule, pavant ainsi la voie aux Damaskiens (selon Lysithea) Lara essaie de parler un peu avec Aerie, mais cette dernière n’est pas très communicative. Des raids de troupes de la Ligue sont continuels. Dans la forteresse, le fils du Duc rassemble ses troupes pour rattraper la colonne-il est persuadé qu’Aerie dispose de l’artefact qu’il cherche. Comme pour prouver ce point (lol), Jann se fait prendre «red-handed» alors qu’il fouille dans les affaires d’Aerie-et trouve une lame drôlement découpée….Aerie réagit avec un calme surprenant, disant simplement à Jann qu’il ne devrait pas faire ce à quoi il pense…
ACTE QUATORZE : Division
Jann, le lendemain, agit avec fourberie : il dénonce Aerie comme espionne de la Ligue auprès de Valentine, dans le but d’avoir le précieux artefact….Lara défend Aerie, trouvant l’accusation ridicule. Valentine, pour lui faire plaisir, décide d’ignorer la dénonciation. C’est, comment dire, ce qui fait «snapper» Lara, qui est épuisée : le fait que Valentine et son bon plaisir puissent déterminer la vie de quelqu’un. Lara est à bout, et dit ce qu’elle pense des Nobles, Valentine comprise. Les efforts de Jann pour la faire taire ne mènent à rien. Valentine est très blessée, mais dit à Lara que ce n’est pas grave, qu’elle sera toujours sa protégée….Lara hurle qu’elle n’est pas un jouet pour Valentine, avant de quitter le groupe, avec Antilles et Aerie. Son frère et Jann restent avec Valentine-Jann insinue déjà à Valentine qu’il trouvera bien un moyen de faire revenir Lara….En fait, ce départ se déroule plutôt bien, les unités de la Ligue attaquant moins. En fait, ces unités sont fort occupées à essayer d’intercepter la force du fils du Duc. Lara décide de couper directement vers la côte, les passes de la chaîne de montagne côtières n’étant plus surveillées, ce qui va abréger sensiblement le trajet.
ACTE QUINZE : Showdown
Quelle surprise. Ce qui reste de la troupe du fils du Duc les rattrapent alors que Lara fait des signaux aux navires de Lorraine. Aerie dit immédiatement à Lara de gagner les vaisseaux-elle va retarder le fils du Duc. Aerie ajoute simplement que Lara doit tout faire pour préserver la vie de Corail (commentaire qui va évidemment intriguer Lara…qui s’exécute) La troupe ducale, avec le fils à sa tête, arrive, alors qu’Aerie est assise en tailleur, la lame plantée devant elle. Elle dit qu’elle l’aurait jetée à la mer, si elle n’avait su que des dizaines d’hommes auraient été sacrifiés pour la repêcher. Aerie se contente de demander au fils du Duc, poliment, de ne pas utiliser l’arme, que ces armes n’ont pas la fonction qu’on croit. Elle n’oppose aucune résistance lorsque le fils du Duc prend la lame, ce qui stupéfie ce dernier : aucun être humain ne peut résister à un tel pouvoir….
Suite à cela, une rupture. Aerie regarde le ciel, et analyse froidement sa situation. Elle se demande si elle a bien fait….si elle n’est pas en train d’atteindre le stade rampancy. La vue s’éloigne, et on voit qu’il lui manque un bras, une jambe. Des corps sont autour. Une forme non-Humaine approche. Elle se dit qu’il est temps d’en finir, qu’au moins, Corail est en sécurité relative. Dernière case, une explosion sur les falaises……
BaronNoir
BDécouvreur
BDécouvreur
 
Messages: 36
Inscription: 28/08/2006

Retourner vers C. exquis/Scénario

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités