Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

NOW READING

La politique, la musique, le cinéma, les jeux vidéos et la culture en général lorsqu'elle ne traite pas directement de bande dessinée

Re: NOW READING

Messagede thyuig » 02/02/2019 22:25

Message précédent :
LeMoineFou a écrit:Deon Meyer a fait son roman post-apo! Cela reste une sorte de polar, mais dans un monde où une maladie a tué 98% de la population. On suit une communauté qui se développe et fait face à tous les dangers et problèmes qu'on peut imaginer dans cette situation. Rien de bien original, mais il n'y pas de zombies, et encore moins de Rick!
51ibHYWWOVL._SX195_.jpg

C'est quasiment le seul auteur de polar que je lis régulièrement (à cause de ma proximité géographique et familiale avec l'Afrique du Sud), et je commençais à me lasser. Mais là, il s'est bien renouvelé et je me régale. Je n'en ai lu que la moitié environ, mais j'ai vraiment du mal à le lâcher.
D'ailleurs j'y retourne tout de suite...



Cool, je vais te suivre sur celui-ci ! :ok: ;)
Avatar de l’utilisateur
thyuig
Barde
Barde
 
Messages: 13140
Inscription: 28/10/2005
Localisation: Bordeaux
Age: 40 ans

Re: NOW READING

Messagede Torelli » 06/02/2019 18:33

keigofleur....jpg
keigofleur....jpg (21.26 Kio) Vu 322 fois


Un bon récit policier avec de bons personnages, une intrigue simple qui se complexifie au fur et à mesure, une fin qui m'a surpris et puis ayant lu très peu de policier qui se passe au Japon, ça m'a bien dépaysé. 8-)
Une belle découverte.
Ces politiciens sont des voleurs comme nous. Seulement ils sont plus malins et ils utilisent leur langue au lieu d'un flingue (Edward Anderson)
Avatar de l’utilisateur
Torelli
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4150
Inscription: 11/04/2008
Localisation: Angers
Age: 36 ans

Re: NOW READING

Messagede rennois » 11/02/2019 20:11

Image

Il y a visiblement une "hype" dans le monde du polar français, autour de Commère, et ça me pose un certain problème à la lecture des "ronds dans l'eau".
J'y ai souscrit une partie du livre, mais qui n'en n'a pas dépassée sa première moitié. Tant qu'il s'agit de raconter les histoires opposées du truand qui se planque depuis des décennies et du jeune barman qui se demande en permanence ce qu'il fout là ou il met les pieds, notre intérêt est grand, en partie grâce à un talent d'écriture certain.
Par contre, la prise avec le réel actualisé s'enlise à n'en plus finir, dans un mélange d'invraisemblable se disputant avec l'absurde pour l'histoire, et un style flemmard de "jeteur de mots" fadasses pour avancer sur la forme.

Le thriller/polar n'a evidemment pas plus que d'autres genres cette obligation d'être hyper-réaliste dans sa description des évènements, "romanesque" reste le maître-mot. Mais comme ce livre a donné, dans sa première partie, ce sentiment de vérité, on tombe des nues devant la deuxième partie. Enfin, moi.

Ps : pour l'anecdote, une grande partie de l'action se déroule.......à rennes. Commère y a vécu, devrait savoir de quoi il parle. J'ai appris avec effarement que la place du parlement était truffée de bars. J'ai dû être aveugle pendant 40 ans...
Yes, troyes réduit l'écart !
Avatar de l’utilisateur
rennois
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 7411
Inscription: 31/03/2010
Localisation: Par dessus le marché
Age: 48 ans

Re: NOW READING

Messagede Thierry_2 » 12/02/2019 09:44

Image
étrange de mettre en avant le translation prize alors que ce livre a surtout remporté le Pulitzer en 2016. C'est quand même plus vendeur.
Lecture en cours pour cette confession d'un "amérasien" qui débute par "je suis un espion, une taupe, un agent secret..."
le ton est donné. Le narrateur rédige cette confession dans ce qui semble être une prison américaine. Il commence son récit par la chute de Saigon dans les griffes des communistes. Ou plutôt par la libération de Saigon par les sauveurs communistes. Tout est question de point de vue. La narrateur est l'aide de camp du général en charge de la police secrète. Cette chute est une catastrophe. Mais il es surtout un agent infiltré par le nord-vietnam. Cette libération serait plutôt un gage de victoire. Sauf qu'on lui demande de rester avec le général, de l'accompagner en exil aux USA pour continuer de surveiller les restesde l'ancien régime. Récit d'un exil, d'un déracinement, d'une quête d'identité pour cet agent qui présente en permanence un double visage tout en devant assume la double culture de ses origines. Le sunet est inéressant et ça démarre vraiment bien.
Thierry_2
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2882
Inscription: 19/05/2008
Age: 45 ans

Re: NOW READING

Messagede thyuig » 12/02/2019 11:49

Thierry_2 a écrit:Image
étrange de mettre en avant le translation prize alors que ce livre a surtout remporté le Pulitzer en 2016. C'est quand même plus vendeur.
Lecture en cours pour cette confession d'un "amérasien" qui débute par "je suis un espion, une taupe, un agent secret..."
le ton est donné. Le narrateur rédige cette confession dans ce qui semble être une prison américaine. Il commence son récit par la chute de Saigon dans les griffes des communistes. Ou plutôt par la libération de Saigon par les sauveurs communistes. Tout est question de point de vue. La narrateur est l'aide de camp du général en charge de la police secrète. Cette chute est une catastrophe. Mais il es surtout un agent infiltré par le nord-vietnam. Cette libération serait plutôt un gage de victoire. Sauf qu'on lui demande de rester avec le général, de l'accompagner en exil aux USA pour continuer de surveiller les restesde l'ancien régime. Récit d'un exil, d'un déracinement, d'une quête d'identité pour cet agent qui présente en permanence un double visage tout en devant assume la double culture de ses origines. Le sunet est inéressant et ça démarre vraiment bien.


Pour ma part, ce roman m'a surtout mis mal à l'aise. Tu pourras lire la chronique que j'en avais fait quand tu auras fini ta lecture. ;)
Avatar de l’utilisateur
thyuig
Barde
Barde
 
Messages: 13140
Inscription: 28/10/2005
Localisation: Bordeaux
Age: 40 ans

Re: NOW READING

Messagede Thierry_2 » 12/02/2019 12:46

thyuig a écrit:
Thierry_2 a écrit:Image
étrange de mettre en avant le translation prize alors que ce livre a surtout remporté le Pulitzer en 2016. C'est quand même plus vendeur.
Lecture en cours pour cette confession d'un "amérasien" qui débute par "je suis un espion, une taupe, un agent secret..."
le ton est donné. Le narrateur rédige cette confession dans ce qui semble être une prison américaine. Il commence son récit par la chute de Saigon dans les griffes des communistes. Ou plutôt par la libération de Saigon par les sauveurs communistes. Tout est question de point de vue. La narrateur est l'aide de camp du général en charge de la police secrète. Cette chute est une catastrophe. Mais il es surtout un agent infiltré par le nord-vietnam. Cette libération serait plutôt un gage de victoire. Sauf qu'on lui demande de rester avec le général, de l'accompagner en exil aux USA pour continuer de surveiller les restesde l'ancien régime. Récit d'un exil, d'un déracinement, d'une quête d'identité pour cet agent qui présente en permanence un double visage tout en devant assume la double culture de ses origines. Le sunet est inéressant et ça démarre vraiment bien.


Pour ma part, ce roman m'a surtout mis mal à l'aise. Tu pourras lire la chronique que j'en avais fait quand tu auras fini ta lecture. ;)

oh bon ? j'attends de voir
Thierry_2
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2882
Inscription: 19/05/2008
Age: 45 ans

Re: NOW READING

Messagede Le Complot » 12/02/2019 12:52

thyuig a écrit:
Thierry_2 a écrit:Image
étrange de mettre en avant le translation prize alors que ce livre a surtout remporté le Pulitzer en 2016. C'est quand même plus vendeur.
Lecture en cours pour cette confession d'un "amérasien" qui débute par "je suis un espion, une taupe, un agent secret..."
le ton est donné. Le narrateur rédige cette confession dans ce qui semble être une prison américaine. Il commence son récit par la chute de Saigon dans les griffes des communistes. Ou plutôt par la libération de Saigon par les sauveurs communistes. Tout est question de point de vue. La narrateur est l'aide de camp du général en charge de la police secrète. Cette chute est une catastrophe. Mais il es surtout un agent infiltré par le nord-vietnam. Cette libération serait plutôt un gage de victoire. Sauf qu'on lui demande de rester avec le général, de l'accompagner en exil aux USA pour continuer de surveiller les restesde l'ancien régime. Récit d'un exil, d'un déracinement, d'une quête d'identité pour cet agent qui présente en permanence un double visage tout en devant assume la double culture de ses origines. Le sunet est inéressant et ça démarre vraiment bien.


Pour ma part, ce roman m'a surtout mis mal à l'aise. Tu pourras lire la chronique que j'en avais fait quand tu auras fini ta lecture. ;)

Cela m'intéresse ta chro mais je ne la trouve pas sur ton blog, je veux bien le lien direct. ;)
Avatar de l’utilisateur
Le Complot
BDGedï
BDGedï
 
Messages: 34059
Inscription: 25/09/2008
Localisation: Côte d'Emeraude
Age: 30 ans

Re: NOW READING

Messagede Thierry_2 » 12/02/2019 13:04

Image




sinon, j'ai surtout lu celui-là à cause du nom de Mark Frost que pour le sujet... c'est un thriller en costume qui imagine un jeune Arthur Conan Doyle embarqué dans un complot surnaturel dans lequel un groupe de 7 puissants de ce monde tente de favoriser le retour sur terre d'une entité maléfique à la recherche d'une véhicue humain pour s'incarner et plonger le mondedans la guerre. Et Thuthur il rencontre un personnage un peu fantasque, mais fascinant, aux capacités intellectuelles incroyable, déducionneur de compéttion, expert et déguisement, aussi à l'aise dans l'interlopisme que dans les draps de soie. Il est violoniste et morphinomane et cette recontre marquera Doyle à jamais. C'est mou du genou, bordélique, long, ennuyeux et parce que je ne vus le conseille pas, je vais quand même vous raconter la fin qui vaut son pesant de cacahuètes...
[Révéler] Spoiler:
le grand projet et que l'entité nuisible qui attend sur le seuil de faire son grand come back s'incarne dans le corps du prince Edward, le petit fils de la reine Victoria. Oui, celui qui passe pour un pervers, inverti, malaisant, abruti congénital et j'en passe (à chaque fois que le prince Charles se qu'il passe pour un con, il peut se consoler en se disant qu'il y a a bien pire dans sn ascendance). Après un intermède pas clair qui préfigure Jack L'éventreur (le docteur Gull est sur la liste), un gros caméo indigeste avec Bram Stoker qui apprend une drôle d'histoire de cercueils débarqués d'un bateau mystérieux (peut-être faut il y voir une référence à un truc), en ça foire. Le proto-Holmes poursuit le méchant-Némésis, qui est aussi son frère, jusqu'aux chutes de Reichenbach. Ils tombent tous les 2, disparaissent et ... fin. Epilogue avec un Doyle qui décide de rendre hommage à son cher ami disparu en le recréant comme personnage de fiction (me demande bien de qui il s'agit). Et Epilogue post générique qui nos tease le fait que le grand projet, il a réussi, mais avec un petit enfant autrichien qui répond au doux prénom d'Adolf. Raaaaah que c'est vertigineux et terrifiant, surtout que je ne vois pas trop qui pourrait être cet Adolf potentiellement maléfique :ouch:
Thierry_2
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2882
Inscription: 19/05/2008
Age: 45 ans

Re: NOW READING

Messagede makidoo » 12/02/2019 14:36

Thierry_2 a écrit:
[Révéler] Spoiler:
le grand projet et que l'entité nuisible qui attend sur le seuil de faire son grand come back s'incarne dans le corps du prince Edward, le petit fils de la reine Victoria. Oui, celui qui passe pour un pervers, inverti, malaisant, abruti congénital et j'en passe (à chaque fois que le prince Charles se qu'il passe pour un con, il peut se consoler en se disant qu'il y a a bien pire dans sn ascendance). Après un intermède pas clair qui préfigure Jack L'éventreur (le docteur Gull est sur la liste), un gros caméo indigeste avec Bram Stoker qui apprend une drôle d'histoire de cercueils débarqués d'un bateau mystérieux (peut-être faut il y voir une référence à un truc), en ça foire. Le proto-Holmes poursuit le méchant-Némésis, qui est aussi son frère, jusqu'aux chutes de Reichenbach. Ils tombent tous les 2, disparaissent et ... fin. Epilogue avec un Doyle qui décide de rendre hommage à son cher ami disparu en le recréant comme personnage de fiction (me demande bien de qui il s'agit). Et Epilogue post générique qui nos tease le fait que le grand projet, il a réussi, mais avec un petit enfant autrichien qui répond au doux prénom d'Adolf. Raaaaah que c'est vertigineux et terrifiant, surtout que je ne vois pas trop qui pourrait être cet Adolf potentiellement maléfique :ouch:


Ha oui :shock:
ça vaudrait presque d'être posté dans le topic Faut bien rire de temps en temps :D
Avatar de l’utilisateur
makidoo
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 786
Inscription: 29/06/2013
Localisation: Paris
Age: 45 ans

Re: NOW READING

Messagede rennois » 12/02/2019 14:39

:nononon:

Surtout pas aujourd'hui, ils 'culent les moutons là-bas, ça va faire un mauvais film sans genre défini
Yes, troyes réduit l'écart !
Avatar de l’utilisateur
rennois
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 7411
Inscription: 31/03/2010
Localisation: Par dessus le marché
Age: 48 ans

Re: NOW READING

Messagede Torelli » 16/02/2019 18:29

téléchargement.jpg
téléchargement.jpg (8.82 Kio) Vu 59 fois


Un policier thriller sympathique avec un privé atypique cinquantenaire, ancien dramaturge et prof au caractère bien trempé va traquer après l'avoir été un tueur en série. C'est assez traditionnel dans l'écriture et il y a peu d'action mais le personnage principal est attachant malgré son caractère bien trempé et l'auteur écrit aussi des seconds rôles réussi ce qui donne un entourage et du corps à cette histoire.
C'est pas le thriller du siècle mais il est plaisant à lire car Taipei est peu représenté en littérature et rien que pour ça il faut le lire. En plus il y a de l'humour et l'auteur descend bien comme il faut les médias.
Ces politiciens sont des voleurs comme nous. Seulement ils sont plus malins et ils utilisent leur langue au lieu d'un flingue (Edward Anderson)
Avatar de l’utilisateur
Torelli
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4150
Inscription: 11/04/2008
Localisation: Angers
Age: 36 ans

Précédente

Retourner vers Le bistro

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités