Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Love and rockets

Et toute cette sorte de choses . Fais pas semblant de pas comprendre

Re: Love and rockets

Messagede russ » 27/02/2015 22:46

Message précédent :
Tout n'est peut-être pas perdu, d'après cet interview récente de Vincent Bernière, "Love Bunglers" doit être traduit chez Delcourt, sortie prévue 2ème semestre !!
Interview intéressante, pas plus de 1000 ventes par tomes de Luba, je sais pas si c'est moi qui ai de la merde dans les yeux ou... :shock:
http://www.spanky-few.com/2015/02/06/vincent-berniere-directeur-de-la-collection-outsider-chez-delcourt/
Avatar de l’utilisateur
russ
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 218
Inscription: 29/12/2008

Re: Love and rockets

Messagede Yog-volo » 27/02/2015 22:55

pas étonnant, même mon libraire "spécialisé" n'avait jamais entendu parler des frères Hernandez avant que je lui en parle [:bru:3]
Avatar de l’utilisateur
Yog-volo
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4785
Inscription: 31/05/2003
Localisation: AGEN
Age: 62 ans

Re: Love and rockets

Messagede onehmouninehl » 24/08/2015 13:34

La traduction de :

est pour octobre sous le titre de "Bye bye Maggie".
J'ai hâte !
A gentleman is a man who can play the bagpipe and who does not
Avatar de l’utilisateur
onehmouninehl
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6465
Inscription: 20/05/2008
Localisation: Lañdrévarzeg
Age: 50 ans

Re: Love and rockets

Messagede russ » 24/08/2015 13:42

Mitou, content que cette sortie soit confirmée !
Avatar de l’utilisateur
russ
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 218
Inscription: 29/12/2008

Re: Love and rockets

Messagede Yog-volo » 08/10/2015 15:58

Bonne surprise en me baladant cet après-midi.
Maggie, en solo dans un one shot, est arrivée ;)

Avatar de l’utilisateur
Yog-volo
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 4785
Inscription: 31/05/2003
Localisation: AGEN
Age: 62 ans

Re: Love and rockets

Messagede Rebecca Doppelmeyer » 11/10/2015 15:52

:ok: Bonne nouvelle !
Avatar de l’utilisateur
Rebecca Doppelmeyer
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 13869
Inscription: 21/03/2013
Localisation: Monde fantôme / F'murrr's fan club forever

Re: Love and rockets

Messagede onehmouninehl » 26/10/2015 11:06

Edition luxueuse de la part de Delcourt malgré la mévente des albums de cette série ! (d'ailleurs l'éditeur s'est senti obligé d'imprimer des critiques positives sur la couv', c'est dire).
Malgré un dessin toujours parfait, j'avoue ne pas avoir été totalement convaincu par cet album... Ca éclaire tout de même un peu la jeunesse de Maggie, mais on aimerait aussi avoir certains chaînons manquants...
Et puis je trouve plus truculents les gens qui gravitent autour de Luba, honnêtement, mais si entre Maggie et Hopey, je préfère tout de même la première.
A gentleman is a man who can play the bagpipe and who does not
Avatar de l’utilisateur
onehmouninehl
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6465
Inscription: 20/05/2008
Localisation: Lañdrévarzeg
Age: 50 ans

Re: Love and rockets

Messagede Rebecca Doppelmeyer » 26/10/2015 16:47

.
Dernière édition par Rebecca Doppelmeyer le 28/06/2022 21:21, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Rebecca Doppelmeyer
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 13869
Inscription: 21/03/2013
Localisation: Monde fantôme / F'murrr's fan club forever

Re: Love and rockets

Messagede ludozman » 03/11/2015 12:25

Bon j'ai enfin eu le temps de me plonger dans ce BYE BYE MAGGIE...

D'abord il est étonnant de constater le décalage entre la reception ultra enthousiaste du livre outre Antlantique (il suffit de chercher sur le net : critques élogieuses, defenses du livre par des auteurs prestigieux d'Adrian Tomine à Jimmy Beaulieu, nominations aux Harvey Awards et au L.A Times Book Award...) et la quasi-indifférance dans laquelle le livre sort chez nous. Les quelques chroniques trouvables en français sont d'ailleurs plutôt tiédes...

Je suis incapable de dire si ce livre peut-être lu et découvert par quelqu'un qui n'aurait jamais lu LOVE & ROCKETS (même en français où sa publication reste lacunaire, rappelons par exemple que le lecteur français ne sait toujours pas ce qui est arrivé à un personnage aussi important qu'Izzy Ortiz pendant son voyage au Mexique, l'épisode expliquant son basculement dans la folie n'ayant jamais été traduit en français) même s'il me semble que la narration est suffisament riche et allusive pour saisir des choses sur les personnages et comprendre les enjeux de cette histoire, comme toujours chez Jamie, au fond assez ténue, une histoire de retrouvailles et de seconde chance entre deux anciens amants, ici, Maggie Chascarillo et Ray Dominiguez.
Décidément, le théme du "passage du temps" est evidemment un élément central de l'oeuvre des Hernandez Bros (on a pu le constater en lisant les derniers graphic novels de Gilbert cf le trés beau JULIO mais on a aussi beaucoup glosé sur le réalisme sans équivalent avec lequel les deux frangins faisaient évoluer et vieillir leurs personnages), néanmoins plus que chez son frére et plus que jamais dans LOCAS, c'est un profond sentiment de mélancolie qui recouvre tout le récit en confrontant les personnage à un sentiment d'échec et de tristesse. L'ouverture du récit, trés belle, ou Maggie, marchant seule dans la rue, est vue à travers un inconnu (le lecteur ?) qui se demande qui peut bien être cette femme et pose sur elle un regard ambigu de pitié et de concupiscence mélée, tandis qu'à la page suivante nous basculons dans le point de vue de Maggie dans ce qu'il a de plus intime (nous partageons un de ses cauchemars) dit bien le balancement auquel va nous convier tout le récit : expliquer de l'interieur comment une identité se construit au fil d'une vie selon des evenements sur lesquels l'être humain n'a parfois aucune prise (le hasard et le destin sont un des motifs du récit) et en même temps cette impossibilité de saisir autrui et de le comprendre totalement (les cases subjectives, montrant le regard d'un personnage sur un autre, sont trés nombreuses, donnant lieu à une superbe double planche à la toute fin) qui nous précipite dans une terrible solitude. Le "mal" qui touche le personnage de Ray à la fin du livre a de fait une portée symbolique forte.
THE LOVE BUNGLERS prend les allures d'un mélodrame classique à la Douglas Sirk, offrant in extremis à deux personnages l'occasion de s'approcher à nouveau malgré les érrances de la vie et l'ironie du sort. Plus que jamais, le style narratif et graphique de Jaime se fait d'une économie absolue (j'ai lu quelque part qu'on reprochait au livre sa narration confuse alors que la gestion des flash back y est d'une simplicité absolue, tous les chapitres sont au présent avec des chapitres de flash back dans l'enfance de Maggie et une ellipse à la fin du récit, pas besoin d'avoir fait dix ans d'etudes pour s'y retrouver) et surtout on y retrouve ce talent de Jaime pour donner vie à des scénes totalement anecdotiques sur le papier. Là, le plaisir de retrouver même un instant des personnages qu'on connait y est pour beaucoup (Vivian, la garce sexy si enervante et attachante, et Hopey evidemment). Ca donne envie aussi de tout relire histoire aussi de recoller les morceaux de la série, même si le livre tient encore une fois trés bien tout seul, il me semble.
Avatar de l’utilisateur
ludozman
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 274
Inscription: 07/03/2008

Re: Love and rockets

Messagede onehmouninehl » 03/11/2015 13:07

(même en français où sa publication reste lacunaire, rappelons par exemple que le lecteur français ne sait toujours pas ce qui est arrivé à un personnage aussi important qu'Izzy Ortiz pendant son voyage au Mexique, l'épisode expliquant son basculement dans la folie n'ayant jamais été traduit en français)


Bin mince ! Les chaînons manquants que je reprochais ne sont peut être tout simplement pas traduits !

En tous cas, c'est toujours un plaisir que de retrouver ces personnages.
A gentleman is a man who can play the bagpipe and who does not
Avatar de l’utilisateur
onehmouninehl
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6465
Inscription: 20/05/2008
Localisation: Lañdrévarzeg
Age: 50 ans

Re: Love and rockets

Messagede silverfab » 17/12/2016 10:48

Gilbert Hernandez revient à ses "amours de jeunesse" et à la BD adulte avec une relecture osée des premiers chapitres de la Bible qui vient de sortir chez Fantagraphics.

Image

C'est ce Garden Of Fleshqui fait l'ouverture du dernier week-end thématique consacré à la BD X chez nous:
Retrouvez les chroniques musicales de
Bandes Originales Pour Bandes Dessinées !
http://bobd.over-blog.com/
Mes ventes: http://bobd.over-blog.com/2021/09/on-debarasse.html
Avatar de l’utilisateur
silverfab
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 11905
Inscription: 09/02/2012
Age: 46 ans

Re: Love and rockets

Messagede onehmouninehl » 21/12/2016 18:58

Ah, un week end thématique X... Ca va encore exploser le compteur de visites !!!
A gentleman is a man who can play the bagpipe and who does not
Avatar de l’utilisateur
onehmouninehl
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6465
Inscription: 20/05/2008
Localisation: Lañdrévarzeg
Age: 50 ans

Re: Love and rockets

Messagede thyuig » 22/07/2020 05:47



Un album très déstabilisant (comme souvent chez les Hernandez brothers) qui explore les 100 ans de la vie de Julio en tout juste 100 planches. Pour dire vrai, j'avais déjà emprunté ce livre en bibli sans jamais prendre le temps de le lire pour x raisons (temps, envie, dodo..) et j'ai profité de son prix soldé pour le ramener à la maison.
Un village paumé à la frontière americano-mexicaine, Hernandez ne dit jamais précisément où se situe l'action. Une famille d’agriculteurs exposées aux lourds aléas de la météo. L'engagement militaire vécue comme seule possibilité d'extradition vers un ailleurs, pour quitter la misère. Le livre est dense, saute parfois du coq à l'âne mais maintient le fil de l'histoire. On sent une réelle oppression sur les personnages, que ce soit économique ou sociale, de mœurs également.
Côté dessin c'est moins bon que ce que fait Jaime (de mon point de vue) mais l'immense galerie de personnage reste identifiable sans mal. Il n'y a pas vraiment de grands moments graphiques à se dire "ouah" mais l'intérêt ici est ailleurs : 100 ans d'une vie d'homme, banal et éprouvant à la fois.
Avatar de l’utilisateur
thyuig
Barde
Barde
 
Messages: 15632
Inscription: 29/10/2005
Localisation: Bordeaux
Age: 44 ans

Re: Love and rockets

Messagede silverfab » 22/07/2020 09:21

Tiens puisque tu remontes le sujet, j'ai pris le premier tome de la version de chez Fantagraphics en V.O de Love & Rockets mais j'arrive pas à avancer ma lecture, j'accroche difficilement.
Retrouvez les chroniques musicales de
Bandes Originales Pour Bandes Dessinées !
http://bobd.over-blog.com/
Mes ventes: http://bobd.over-blog.com/2021/09/on-debarasse.html
Avatar de l’utilisateur
silverfab
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 11905
Inscription: 09/02/2012
Age: 46 ans

Re: Love and rockets

Messagede euh... si vous le dites » 22/07/2020 16:39

silverfab a écrit:Tiens puisque tu remontes le sujet, j'ai pris le premier tome de la version de chez Fantagraphics en V.O de Love & Rockets mais j'arrive pas à avancer ma lecture, j'accroche difficilement.


Ca doit être le volume Maggie the mechanic de Jaime, je suppose.
Si c'est bien cela, c'est un peu normal si tu accroches difficilement. Au début, Jaime se cherche sur le ton à donner à ses histoires. La mise en place est un peu laborieuse mais une fois qu'il a atteint sa vitesse de croisière, c'est une des plus belles bd du monde... juste derrière le Palomar de son frère.
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 5539
Inscription: 14/06/2018

Re: Love and rockets

Messagede corbulon » 23/07/2020 07:11

euh... si vous le dites a écrit:
silverfab a écrit:Tiens puisque tu remontes le sujet, j'ai pris le premier tome de la version de chez Fantagraphics en V.O de Love & Rockets mais j'arrive pas à avancer ma lecture, j'accroche difficilement.


Ca doit être le volume Maggie the mechanic de Jaime, je suppose.
Si c'est bien cela, c'est un peu normal si tu accroches difficilement. Au début, Jaime se cherche sur le ton à donner à ses histoires. La mise en place est un peu laborieuse mais une fois qu'il a atteint sa vitesse de croisière, c'est une des plus belles bd du monde... juste derrière le Palomar de son frère.


Euh ça c’était vrai au début, pour moi depuis Angels et Magpies, Locas est passé devant Palomar.
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 6415
Inscription: 05/12/2004

Re: Love and rockets

Messagede silverfab » 23/07/2020 13:59

euh... si vous le dites a écrit:
Ca doit être le volume Maggie the mechanic de Jaime, je suppose.
.


Non, c'est Heartbreak Soup

Image

j'ai attaqué par celui ci parce que justement j'avais lu que Maggie était moins intéressant.
Retrouvez les chroniques musicales de
Bandes Originales Pour Bandes Dessinées !
http://bobd.over-blog.com/
Mes ventes: http://bobd.over-blog.com/2021/09/on-debarasse.html
Avatar de l’utilisateur
silverfab
Expert BDGestiste
Expert BDGestiste
 
Messages: 11905
Inscription: 09/02/2012
Age: 46 ans

Re: Love and rockets

Messagede Bolt » 23/07/2020 14:44

Beaucoup de regrets quand je repense à Locas et Palomar City. C'était à une époque où je n'avais plus de place et où j'ai dû me détourner de la BD, j'avais choisi de me séparer des volumes publiés au Seuil, n'ayant pas pu terminer leur lecture :(

Peut-être que je vais me tourner vers les rééditions Fantagraphics quand le volume de lectures en retard arrivera à un niveau raisonnable.
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 5856
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 42 ans

Re: Love and rockets

Messagede euh... si vous le dites » 23/07/2020 15:23

silverfab a écrit:
euh... si vous le dites a écrit:
Ca doit être le volume Maggie the mechanic de Jaime, je suppose.
.


Non, c'est Heartbreak Soup

Image

j'ai attaqué par celui ci parce que justement j'avais lu que Maggie était moins intéressant.



C'est très très dense comme lecture.
Je comprends qu'on puisse difficilement adhérer.
Pour moi, le cycle de Palomar de Beto Hernandez, ça fait certainement partie des 5 bds que j'emmenerais sur une île déserte.
Ceci dit, au-delà de cette simple appréciation personnelle, je pense qu'il est difficile de ne pas reconnaître les grandes qualités de l'oeuvre.
Je n'aime pas trop le jeu des comparaisons, que je trouve souvent foireuses, mais j'ai souvent vu Palomar comparé au Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez et pour le coup, en terme d'ambition et de réussite narratives, je trouve la comparaison bien trouvée. Et voir une bd comparée à un chef d'oeuvre incontesté de la littérature, c'est pas tous les jours que ça arrive.
Je ne peux donc que te conseiller de t'accrocher encore un peu.
Après, si tu n'aimes pas, c'est comme ça. On est pas forcé d'apprécier tous les chefs d'oeuvre.
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 5539
Inscription: 14/06/2018

Re: Love and rockets

Messagede euh... si vous le dites » 23/07/2020 15:25

Bolt a écrit:Beaucoup de regrets quand je repense à Locas et Palomar City. C'était à une époque où je n'avais plus de place et où j'ai dû me détourner de la BD, j'avais choisi de me séparer des volumes publiés au Seuil, n'ayant pas pu terminer leur lecture :(

Peut-être que je vais me tourner vers les rééditions Fantagraphics quand le volume de lectures en retard arrivera à un niveau raisonnable.


La solution c'est de te dire qu'au-moins 99,99% de ce qui se trouve sur ta pile est moins bon que Love & Rockets. ;)
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 5539
Inscription: 14/06/2018

Re: Love and rockets

Messagede Bolt » 23/07/2020 15:52

Ca fait déjà 20 ans que je me dis que ma pile de lecture est remplie de mauvais conseils, de trucs médiocres et honteux. Alors, tu sais... :lol:
Avatar de l’utilisateur
Bolt
BDGestiste Avancé
BDGestiste Avancé
 
Messages: 5856
Inscription: 20/12/2017
Localisation: Cat Town
Age: 42 ans

PrécédenteSuivante

Retourner vers Gros pavés, romans graphiques, formats alternatifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron