Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Kazuo Kamimura

Forum pour discuter de toute la bande dessinée asiatique

Kazuo Kamimura

Messagede edgarmint » 11/11/2015 14:15

Vu en librairie :

Image

L'éditeur, Kana, écrit :

L’auteur Kazuo Kamimura s’attaque à un tabou toujours vivace de la société japonaise : le divorce.
Le « Club des Divorcés » est un petit bar à Ginza géré par Yukô, jeune femme de 25 ans, divorcée. Elle devient la « mama » du bar après son divorce afin de subvenir aux besoins de sa petite fille de trois ans. Dans cette série en deux tomes, on découvre le quotidien difficile d’une hôtesse, patronne et femme divorcée dans le Japon des années 70.


Cette série, qui compte 2 tomes, a été publiée pour la première fois en 1971.

= = =

A propos de Kasuo Kamimura (1940 - 1986), sur le site :

- La plaine de Kanto (3 tomes, série terminée)
=> le sujet : post2289655.html?hilit=kamimura#p2289655
=> la chronique du tome 2 : http://www.bdgest.com/chronique-4396-BD ... ome-1.html

- Lorsque nous vivions ensemble (3 tomes, série terminée)
=> la chronique du tome 2 : http://www.bdgest.com/chronique-3874-BD ... ume-2.html

- Maria (2 tomes, série terminée)
=> le sujet : maria-de-kazuo-kamimura-chez-kana-t57971.html?hilit=kamimura
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10429
Inscription: 01/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 47 ans

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede ludozman » 15/11/2015 14:59

Ben c'est un trés joli livre ! C'est une chronique légére et douce amére qui tourne autour d'un bar d'hotesses et dirigée par une femme divorcée qui tente de vivre sa vie independament. On y retrouve le gout de Kamimura pour les personnages feminines forts et aussi cette vision à la fois tendre et mélancolique des rapports amoureux - de ce point de vue là, le bar comme petit théatre des rapports hommes femmes rappelle la maison de plaisir de L'APPRENTIE GEISHA - même si le récit est moins sombre et tragique qu'à l'accoutumée. Par ailleurs, le manga assume sa dimension sociologique avec une certaine naiveté (voire les statistiques dissimulées ici et là pour rendre compte de la de la réalité sociale du Japon des années 70) mais le dessin de Kamimura et sa sensibilité font de cette chronique une oeuvre touchante peuplée de personnages attachants.
Avatar de l’utilisateur
ludozman
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 218
Inscription: 07/03/2008

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede Igalma » 01/12/2015 23:54

Exploit - J'ai lu un manga!

Et je l'ai trouvé super, très agréable à lire, fluide, doux et subtil. Un beau panorama du Japon de 1970, avec ses petits décalages culturels.
Avatar de l’utilisateur
Igalma
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2859
Inscription: 19/09/2012
Localisation: Dans les volcans...
Age: 38 ans

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede Le Tapir » 02/12/2015 10:15

Pour ceux qui découvrent cet auteur et qui veulent aller plus loin, je conseille la série : "Lorsque nous vivions ensemble" ou bien "Folles passions"! ;)
"Courage, on ne guérira pas..."(Cabarez Alonzo, moine philosophe du 6ème siècle AV J.-C.)
Avatar de l’utilisateur
Le Tapir
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 16399
Inscription: 02/01/2009

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede fvcpp » 07/12/2015 20:34

je me tate pour celui la, a voir combien il reste après les fêtes sur le compte :twisted:
fvcpp
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 902
Inscription: 07/01/2009
Localisation: paris

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede Igalma » 11/12/2015 00:09

Avatar de l’utilisateur
Igalma
BDGestiste
BDGestiste
 
Messages: 2859
Inscription: 19/09/2012
Localisation: Dans les volcans...
Age: 38 ans

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede fvcpp » 24/05/2016 09:30

ai lu les 2 tomes d'un coup. superbe manga ! tout en poésie, en mélancolie, en sentiments contradictoires et anecdotes du quotidien... il ne s'y passe pas grand chose, mais on est quand même emporté loin, comme si le temps se figeait alors que tout autour n'est qu'agitation, bruit et fureur. j'ai vraiment été bluffé par ce portrait par petites touches de Mama, où il n'y a pas de jugement, pas d'accusation, juste une routine incessante et un passé pesant. J'ai retrouvé un peu ce que Tastumi Yoshihiro fait dans ses histoires courtes : des personnages sombres, ambiguës, mais toujours décris avec compassion.
Les dessins sont globalement excellents, tant certains portraits serrés, que les vues de ville la nuit, que les paysages un peu plus campagnards. Il y a même certaines poses / angles de vue totalement délirants qui rappellent que nous sommes bien dans un manga et pas une BD réaliste.
Une vraie claque, mais qui ne plaira pas à tout le monde, loin s'en faut.
fvcpp
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 902
Inscription: 07/01/2009
Localisation: paris

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede Le Tapir » 24/05/2016 09:33

fvcpp a écrit:ai lu les 2 tomes d'un coup. superbe manga ! tout en poésie, en mélancolie, en sentiments contradictoires et anecdotes du quotidien... il ne s'y passe pas grand chose, mais on est quand même emporté loin, comme si le temps se figeait alors que tout autour n'est qu'agitation, bruit et fureur.


:ok:
C'est toute la magie de cet auteur dans pas mal de ses séries!

ex: "Lorsque nous vivions ensemble", ou bien " folles passions", ect...
"Courage, on ne guérira pas..."(Cabarez Alonzo, moine philosophe du 6ème siècle AV J.-C.)
Avatar de l’utilisateur
Le Tapir
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 16399
Inscription: 02/01/2009

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede fvcpp » 24/05/2016 10:07

ouaip, je vais me pencher sur ces 2 titres, voire aussi la plaine du Kantô.
car autant lady snowblood ou hokusai, bon, j'avais franchement pas aimé, autant là on est dans une toute autre dimension.
fvcpp
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 902
Inscription: 07/01/2009
Localisation: paris

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede fvcpp » 23/08/2016 19:55

ai lu le 1er tome de "lorsque nous vivions ensemble", la 1ère partie n'est pas très intéressante, il se passe pas grand chose hormis les galipettes. La 2ème partie est un peu plus "pêchue" et les histoires plus variées, j'ai déjà plus accroché.
les 2 tomes qui suivent sont plutôt dans quelle veine ? centro-centrés sur le couple ? ou il y a quand même quelques personnages extérieurs pour animer les histoires ?
fvcpp
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 902
Inscription: 07/01/2009
Localisation: paris

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede fvcpp » 21/10/2016 13:28

Ai lu 2 derniers tomes de "lorsque nous vivions ensemble"... je suis mitigé. D'un côte le trait est toujours fantastique, les personnages toujours aussi mélancoliques et torturés, il y a un vrai fond, une vraie idée, des passages qui tiennent vraiment en haleine, et surtout une vraie fin.... Mais d'un autre côté c'est pas mal délayé, surtout sur la 2ème moitié du dernier tome, il y a pas mal de répétitions et j'avais de plus en plus de mal a avoir de l'empathie pour les personnages au fur et à mesure de la lecture. Je me tâte si je garde la série ou pas à la maison :?:
fvcpp
BDémoniaque
BDémoniaque
 
Messages: 902
Inscription: 07/01/2009
Localisation: paris

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede edgarmint » 01/09/2018 18:43

Réédition en un seul volume des 3 tomes du fleuve Shinano :

Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10429
Inscription: 01/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 47 ans

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede euh... si vous le dites » 01/09/2018 20:42

edgarmint a écrit:Réédition en un seul volume des 3 tomes du fleuve Shinano :



J'ai lu pour l'instant l'équivalent du premier tome.
C'est franchement formidable.
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - "Arbre de fumée"
euh... si vous le dites
BDémentiel
BDémentiel
 
Messages: 439
Inscription: 14/06/2018

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede corbulon » 19/10/2018 23:19

Il y a des pages en couleur dans cette nouvelle édition ?
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1913
Inscription: 05/12/2004

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede Nirm » 20/10/2018 05:48

Non, il n'y en a pas.
Tu débarques ? Suis le guide
Avatar de l’utilisateur
Nirm
Maître BDGestiste
Maître BDGestiste
 
Messages: 16224
Inscription: 31/05/2014
Localisation: Bdx
Age: 41 ans

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede corbulon » 21/10/2018 09:53

Image

Image

Image

J'espère que là les gens comprendront mieux pourquoi j'étais agacé devant les affirmations basées sur la visite d'une librairie généraliste en Italie, et d'une conversation avec deux ou trois piliers de bar au sujet de la supériorité éclatante de l'édition française de mangas. :D
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1913
Inscription: 05/12/2004

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede ludozman » 21/10/2018 12:21

Cela dit, en plus des Fleurs du Mal qui arrivent bientôt au Lézard Noir, un nouveau Kamimura sera traduit chez Kana début 2019.
Avatar de l’utilisateur
ludozman
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 218
Inscription: 07/03/2008

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede edgarmint » 12/01/2019 11:37

En librairie (prépublication au Japon entre 76 et 77) :



Je m'appelle Sumire. La façon dont une femme mène sa vie ne regarde qu'elle. Si le simple caprice féminin a l'impétuosité de l'averse estivale, s'il ne dure pas plus que les lucioles surgies après la pluie, il symbolise la liberté de la femme.

Accordez-moi, voulez-vous, un petit moment de "caprice" et de "liberté".
Avatar de l’utilisateur
edgarmint
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10429
Inscription: 01/09/2005
Localisation: PXIII
Age: 47 ans

Re: Le club des divorcés de Kazuo Kamimura

Messagede Anotsu » 01/02/2019 16:01

Sorti en avant-première à Angoulême :



Rannosuke Hanayagi, 17e héritier de la maison Kurokami, dirige, sous le couvert d’une école renommée d’ikebana qui s’étend sur tout le pays, une entreprise du vice et de la cruauté. Il consume les jeunes filles comme des cigarettes, les torturent et les humilient à loisir. Par ses liens avec le monde économique et politique, qu’il tient fermement en lui faisant bénéficier de ses esclaves sexuelles, Rannosuke est un prince sadiste intouchable qui règne sur un empire de la luxure. Il se lance dans l’éducation d’une nouvelle jeune fille, Sayuri, qui doit devenir la nouvelle reine de cet empire. Elle devient l’objet ultime du désir du maître


Premier tome sur deux. La plus belle couverture du début d'année ?

Kamimura déploie le langage des fleurs qui lui est si familier pour une plongée dans le vice. Ca sent le sang et le sexe. Pour public averti. Quel pied !
Avatar de l’utilisateur
Anotsu
BDépravé
BDépravé
 
Messages: 204
Inscription: 18/02/2018
Localisation: à côté de la plaque

Re: Kazuo Kamimura

Messagede corbulon » 02/02/2019 15:54

Ben peut-être la plus belle oui, bon faut dire que Cornélius s’est un peu loupé pour la couverture des fleurs rouges de Yoshiharu Tsuge.
Avatar de l’utilisateur
corbulon
BDéphage
BDéphage
 
Messages: 1913
Inscription: 05/12/2004

Suivante

Retourner vers Mangas

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités